Maine-et-Loire. La prévention et de la protection, une priorité pour le département

Ce mercredi 24 novembre, dans les locaux de SOS Villages d’enfants* au Lion-d’Angers, Florence Dabin, Présidente du Conseil départemental de Maine-et-Loire, et Adrien Taquet, secrétaire d’État en charge de l’enfance et des familles, ont signé le Contrat départemental de prévention et de protection de l’enfance.

Crédit Photo : Département 49 Direction de la communication


C’est une signature qui marquera incontestablement : Pragmatique et en lien direct avec les réalités du terrain, cette convention va servir de feuille de route pour insuffler une nouvelle dynamique à la prise en charge des enfants.

En matière de prévention, ce contrat prévoit :

- Le recrutement de 3 Sages-femmes et 2 puéricultrices pour agir précocement et doubler les visites prénatales
- Le renfort de la Cellule de Recueil des Informations Préoccupantes pour renforcer le repérage des situations en risque de danger
- Le déploiement du guide santé sur l’ensemble du Département et le soutien du dispositif « PEGASE* » au-delà du Centre Départemental Enfance Famille

Au titre la protection :
- Un Plan de contrôle des établissements va être décliné avec la prévention des risques de maltraitance (anticipant la prochaine loi de Protection de l’Enfance)
- Faciliter la création d’une association par des jeunes pris en charge dans le passé par l’ASE
- Création d’un Conseil départemental des jeunes confiés au service de la protection de l’enfance
- Renforcer les articulations Département/Etat (justice, Protection Judiciaire de la Jeunesse, Agence Régionale de Santé) et être force de propositions par le biais de l’Observatoire Départementale de la Protection de l’Enfance (ODPE)
- Soutenir les retours à domicile avec de l’accompagnement systématique
- Accompagner le parcours d’enfants porteurs de handicap
- Mise en place d’une équipe mobile pour un soutien thérapeutique auprès des familles d’accueil
- Valoriser les assistants familiaux comme les travailleurs sociaux face à une pénurie inquiétante dans ces métiers

9 millions d'euros d'aides de l'Etat

Pour mettre en œuvre cette politique ambitieuse, le Département va engager chaque année 5 millions d’euros, soit 67,5 équivalents temps plein. L’État abondant de son côté ce contrat à hauteur de 3 millions d’euros par an. Prévu initialement sur 2 ans, Adrien Taquet s’est engagé à étendre ce contrat sur 3 années.

*SOS Villages d’Enfants accueille actuellement 48 jeunes confiés sur son site du Lion-d’Angers, avec la particularité de ne pas séparer les fratries

*Le dispositif PEGASE est un programme de santé publique expérimenté dans une dizaine de départements et coordonné en Maine-et-Loire, proposant un suivi standardisé et des soins psychiques précoces aux jeunes enfants protégés qui visent à prévenir les séquelles à long terme des maltraitances infantiles chez les très jeunes enfants protégés


Article du 25 novembre 2021 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !

page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI