Pays de la Loire. Prévention sexuelle : La majorité "opportuniste et électoraliste"

Lors de la session plénière du Conseil régional, la prévention sexuelle était à l'ordre du jour, notamment dans les lycées. Pour le groupe d'opposition SERR (Socialiste, Ecologiste, Radical et Républicain), "la majorité refuse de faire de la prévention en santé sexuelle pour les jeunes une priorité de la Région". Le communiqué.


La majorité régionale n’ira donc pas au-delà de l’expérimentation de la distribution gratuite des protections périodiques. Elle refuse aussi de rétablir la prévention en santé sexuelle comme une des priorités régionales. Cet amendement a été refusé, apportant ainsi la démonstration du caractère opportuniste et électoraliste de l’initiative régionale.

« Expérimenter la gratuité des protections périodiques est une bonne chose. Nous soutenons cette mesure prise avec trop de retard. Car si la droite nous avait écoutés il y a plus d’un an, lorsque nous lui avons demandé de le faire en même temps que le département de Loire Atlantique, cette disposition serait aujourd’hui en place dans tous les établissements scolaires. Car contrairement à ce qu’elle pense, la précarité menstruelle n’est pas un phénomène nouveau ! » souligne Thierry Violland, conseiller régional.

« Face à cette apparente volonté d’ouverture et de progressisme vis-à-vis de la jeunesse et de l’égalité femmes-hommes, nous avons donc proposé à la Présidente d’aller plus loin en rétablissant une politique que la droite s’était empressée de supprimer en début de mandat : la priorité, dans le cadre du pacte éducatif régional, en matière de prévention en santé sexuelle, contraception et IVG et connaissance des IST. Nous avons donc proposé un amendement en ce sens, qui a été rejeté par la droite », complète-t-il.

Durant cette session, le groupe SERR a donc dénoncé une mesure étriquée, pensée de façon purement électoraliste et l’absence d’une réelle ambition en faveur de la lutte contre la précarité des jeunes, de l’égalité entre les femmes et les hommes et de la prévention en matière de santé sexuelle. Le bien-être des jeunes ligérien.ne.s est aussi de la responsabilité du Conseil régional et cette majorité refuse de l’assumer !


Article du 02 avril 2021 I Catégorie : Politique

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité � 600...

 

 


Créez votre article ! ICI