Allocation Adulte Handicapé : le Conseil régional des Pays de la Loire vote pour !

A l’occasion de la session du Conseil régional du 31 mars, le groupe Écologiste et Citoyen a proposé un vœu en soutien à l’individualisation de l’Allocation Adulte Handicapé (AAH)*. Cette initiative visant à envoyer un signal fort au Gouvernement depuis les Pays de la Loire, où plus de 57 000 personnes bénéficient de l’AAH, a obtenu un large soutien des élu.e.s régionaux qui se sont prononcés à l’unanimité.


Christelle Cardet, élue conseillère régionale saumuroiose et membre de la commission formation apprentissage explique : « L’Allocation Adulte Handicapé (AAH) a pour objectif d’apporter une sécurité financière à une personne en situation de handicap qui ne peut exercer une activité professionnelle. Or, l’AAH est actuellement calculée en fonction des revenus du ménage. Ainsi, une personne en situation de handicap qui se marie verra son allocation supprimée dès lors que son conjoint ou sa conjointe a un revenu. Cette situation de double dépendance, physique et économique, est indigne et accentue les risques de maltraitance, en particulier pour les femmes en situation de handicap. »

Franck Nicolon, co-président du groupe ajoute : « L’AAH doit être considérée comme un revenu d’existence individuel. Une mesure d’individualisation de l’AAH, portée par une pétition citoyenne et déjà votée par le Sénat, sera soumise au vote des député.e.s en deuxième lecture d’ici la fin mai. Seul le Gouvernement a exprimé son désaccord. En proposant ce vœu, voté à l’unanimité par le Conseil régional des Pays de la Loire, le groupe Écologiste et Citoyen souhaite envoyer un signal fort au Gouvernement pour qu’il soutienne cette mesure en faveur de l’autonomie des personnes en situation de handicap, pour qu’elles vivent dignement et développent leur pouvoir d’agir. »

*le lien vers le vœu voté


Article du 01 avril 2021 I Catégorie : Politique

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité � 600...

 

 


Créez votre article ! ICI