Saumur. Concours Complet d’Equitation du 29 avril au 2 mai : le CCI 4*-L sur la route de Tokyo

Dans un contexte sanitaire tendu, qui concerne aussi bien les humains que les chevaux depuis l’apparition, en février, d’une épizootie de rhinopneumonie équine, le Comité Équestre de Saumur, organisateur de l’un des trois rendez-vous français majeurs de concours complet d’équitation, et ses partenaires ont pris la courageuse décision, au nom du sport, de maintenir leur rendez-vous printanier : Saumur Complet et son épreuve phare le CCI4*-L, du 29 avril au 2 mai.


La 35e édition de l’événement constitue un enjeu central dans la préparation des athlètes en vue des Jeux olympiques de Tokyo, où la France aura une place de premier rang à défendre. D’ici à Tokyo, les occasions seront rares pour les complétistes européens de parfaire leur préparation: en Europe de l’Ouest par exemple, seuls sept CCI 4*-L et CCI 5*-L sont à date maintenus d’ici au 30 juin. C’est dire l’importance de chaque rendez-vous ! Dernière étape qualificative pour les cavaliers tricolores, champions olympiques par équipes et vice-champion individuel (Astier Nicolas) à Rio en 2016, le CCI 4*-L de Saumur Complet se courra du 29 avril au 2 mai, dans des conditions sanitaires strictes, à savoir à huis clos. Le public ne pourra en effet pas accéder physiquement à l’Hippodrome de Verrie. Un dispositif numérique exceptionnel est en revanche en cours d’élaboration pour permettre à chacun de suivre l’action à distance, au plus près de ce que permettent les outils digitaux.

Saumur : une référence incontournable du complet mondial

Capitale française du cheval, hôte du prestigieux IFCE* - Cadre noir de Saumur, Saumur a le cheval et l’équitation dans les veines. La première édition de Saumur Complet s’est courue en 1986. Depuis, tous les plus grands ont un jour disputé ce concours qu’ils rêvent tous d’accrocher à leur palmarès. Les belles pages de cet Anjou équestre, sur ce territoire labellisé « Terre de Jeux » pour Paris 2024, sont écrites par des légendes de la discipline. Triple vainqueur du concours, le mythique Néo-Zélandais Mark Todd, double champion olympique individuel en 1984 et 1988, s’imposait à Saumur en 1987 avec Charisma, le compagnon des victoires de Los Angeles et Séoul, et ouvrait la voie à d’autres icônes. En 1991, pour sa sixième édition, le concours revient pour la première fois à la France, à la Tricolore Marie-Christine Duroy associée à Quart du Placineau. Suivront, en 1993, Didier Seguret et Cœur de Rocker, en 1994, Jean Teulère, champion olympiques par équipe dix ans plus tard en 2004, et Rodosto, en 2005, le local Jean-Lou Bigot sur Derby de Longueval, en 2007, « l’archange » Nicolas Touzaint sur Tatchou, également membre de l’équipe de France victorieuse en 2004, en 2014, Maxime Livio et Qalao des Mers, jusqu’à terminer par la première place, en 2015, de de Mathieu Lemoine et Bart L, actuels tenants du titre olympique avec les Bleus. Si Saumur sourit à la France, une autre nation se sent comme chez elle dans le Maine-et-Loire, et quelle nation : l’Australie, trois fois championne olympique par équipe depuis 1992. A Saumur, près d’un tiers des victoires sur le concours complet international (10/34) est revenu aux cavaliers australiens. Le tenant du concours est d’ailleurs australien. Sur Quality Purdey puis sur Polystar I, Christopher Burton s’est en effet ici imposé en 2018 et en 2019.

Un CCI 4*-L, mais pas que

Véritable triathlon de l’équitation, le concours complet regroupe trois tests : dressage, cross et saut d’obstacles. Il demande au cheval et à son cavalier une grande polyvalence. Jusqu’au 1er janvier 2019, les compétitions de complet comptaient deux formats : les CCI et les CIC. Depuis, la différence de dénomination se fait entre les formats dits « courts » (CCI-S, « short ») et « longs » (CCI-L). Les CCI-L, par leur niveau et leur prestige, demeurent la catégorie reine du concours complet. En avril-mai, le cross du CCI 4*-L de Saumur Complet se courra par exemple sur une distance d’environ 5 700 m. Seuls les meilleurs parviendront à rentrer sans-faute, dans le temps imparti, décidé par le chef de piste. En parallèle du CCI 4-L de Saumur Complet, deux autres formats seront proposés aux cavaliers: un CCI 3*-S et un CCI 2*-L. Cette multiplication des formats permet aux cavaliers d’arriver à Saumur accompagnés de plusieurs chevaux, dont des montures en devenir, qui « apprendront le métier » sur les épreuves 2 et 3*. Elle permet également aux Juniors et Jeunes Cavaliers européens de préparer leurs championnats d’Europe, qui se courront en Suède, fin août.
Du 29 avril au 2 mai, plus de 200 chevaux sont attendus en Maine-et-Loire. En sus du huis clos décidé pour prévenir la propagation de la Covid-19, des protocoles sanitaires strictes seront mis en place.




* IFCE : Institut Français du Cheval et de l'Equitation


Article du 30 mars 2021 I Catégorie : Sport

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité � 600...

 

 


Créez votre article ! ICI