Vivy. Les gendarmes démantèlent un point de deal majeur

Le mardi 23 mars 2021, aux alentours de 13h, la compagnie de gendarmerie départementale de Saumur a conduit une vaste opération judiciaire visant à démanteler un point de deal implanté sur la commune de Vivy.

©gendarmerie de Saumur


Une cinquantaine de militaires de la gendarmerie étaient mobilisés pour l’occasion. Les enquêteurs Saumurois étaient appuyés des gendarmes du PSPG de Chinon, d’un technicien cynophile gendarmerie spécialisé dans la recherche de billets et de produits stupéfiants ainsi que du peloton motorisé de Vivy. 3 personnes ont été interpellées et placées en garde à vue. Elles sont soupçonnées d’être impliquées à différents degrés dans la mise en place d’un point de vente d’héroïne. Les perquisitions ont amené à la découverte d’héroïne et numéraire et sont à cette heure encore en cours.

Plusieurs mois d’enquête

Ces interpellations font suite à plusieurs mois d’une enquête préliminaire diligentée sous la direction du procureur de la République de Saumur. Les gendarmes ont constitué un groupe de 4 enquêteurs dédiés à cette mission. Ils ont mis en œuvre diverses techniques d’investigation pour matérialiser l’existence de ce trafic et identifier les différents protagonistes. Grace à ce travail minutieux, c’est l’un des points de deal majeur du département qui est aujourd’hui démantelé. Il alimentait une centaine de clients dont certains réguliers. Déjà, en juin 2020, une opération judiciaire similaire avait été menée par les gendarmes sur ce site de Vivy et les dealers mis hors d’état de nuire par la justice. Après quelques mois d’accalmie, une relève s’est opérée et le trafic a repris ce qui a conduit les gendarmes à ouvrir une nouvelle enquête.

Un fléau

« Après ce nouveau coup de filet, d’autres prendront la relève, ici ou ailleurs mais nous ne nous découragerons pas. Nous n’aurons de cesse de harceler les dealers qui s’installent sur notre territoire. C’est un enjeu sécuritaire majeur mais également un enjeu de santé publique. Nous parlons ici de trafic d’héroïne dont chacun connaît la particulière dangerosité. La singularité de ce point de vente était liée à son fonctionnement, à l’instar du drive d’un fast-food. Les clients se présentent et se font servir, le plus souvent sans même quitter leur véhicule. Ce mode d’action n’est malheureusement plus l’exclusivité des zones urbaines. », souligne le Chef d’Escadron Cédric Blondron, commandant la compagnie de gendarmerie de Saumur. Depuis juillet 2020, le combat contre le trafic de stupéfiants compte parmi les 3 priorités fixées par le Ministre de l’Intérieur. Fin 2020, près de 4000 points de deal étaient recensés sur l’ensemble du territoire national. Le site démantelé aujourd’hui en faisait partie. Sur le seul arrondissement de Saumur, c’est le 5ème trafic démantelé par les gendarmes sur l’année écoulée et une trentaine de « dealers » ont été présentés à la justice. L’action des enquêteurs Saumurois s’inscrit dans une dynamique départementale. Tous les gendarmes du Maine-et-Loire sont mobilisés au quotidien pour faire face à cette problématique. Ils multiplient ainsi les opérations judiciaires mais également les contrôles sur la route pour traquer les conduites sous l’emprise de stupéfiants. En parallèle, ils mènent des actions de prévention à destination des jeunes en intervenant par exemple au sein des établissements scolaires.


Article du 23 mars 2021 I Catégorie : Vie de la cité

 


5 commentaires :


Commentaire de grizly 23/03/2021 17:59:05

Un travail sans fin mais au combien nécessaire. Et encore les dealers en caravane sont en cabane.



Commentaire de barnabé 23/03/2021 18:41:52

Question emploi le Saumurois est sinistré, mais question trafic de drogues, Saumur "la blanche" est au top !



Commentaire de tintin 23/03/2021 19:14:46

a quand une nouvelle descente a saumur et au chemin vert le commerce continu ils ont juste changer de place



Commentaire de Solution.? 24/03/2021 08:39:16

Ca perçoit le RSA Et ça deal L'élimination serait une chose intéressante De l'ensemble des ascendants descendant et collatéraux des dealers



Commentaire de Vincent 26/03/2021 11:10:56

Continuez à les harceler et à les arrêter ! Des peines exemplaires peuvent dissuader (si trop risqué) ! Il faudrait également s'occuper des consommateurs !!! Pas de consommateur, pas de besoin...


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI