Doué-en-Anjou. Des écopièges pour lutter contre les chenilles processionnaires

En vous promenant à la Roseraie Foullon ou encore en passant devant l'entrée des Arènes, vous avez peut-être aperçu des sacs accrochés dans les arbres, qui sont des éco pièges. Explications.


La chenille processionnaire du pin est un insecte de la famille des lépidoptères, elle parasite les pins, les cèdres, les douglas en les défoliant de façon très prononcés. Elle provoque à l’homme et aux animaux à causes de ses poils urticants des inflammations cutanées et respiratoires pouvant aller jusqu’à une hospitalisation en urgence. Les adultes sont des papillons qui émergent de terre en été, ils ne vivent que le temps de la reproduction à savoir un jour pour un male et deux à trois jours pour une femelle. Elles pondent entre 80 et 250 œufs disposés autour de deux aiguilles de pins. Puis les chenilles dévorent les aiguilles du pin et descendent s’enterrer.

Quels moyens de lutte ?

Le service espaces verts lutte contre cette espèce nuisible avec différents moyens comme : la pulvérisation du bascillus (une fois par an au mois de novembre), les pièges à phéromones sont installés de la fin mai à début septembre (qui empêche la reproduction des papillons), et les « éco piège ». L’éco piège sert à récupérer les chenilles au moment où elles vont s’enterrer. Il est composé de 3 éléments, la collerette que l’on dispose autour du tronc, un tube, et un sac collecteur. La collerette joue un rôle mécanique et bloque les chenilles sur le tronc, puis elles n’ont pas le choix que de se diriger à l’aide du tube dans le sac collecteur. Chaque année le sac est changé. L’éco piège s’installe en décembre jusqu’à début juin, à une hauteur d’environ 2 mètre afin d'éviter que les enfants et les animaux touchent les pièges. Une fois le sac remplit, il est évacué vers une filière qualifiée. Le service a installé environ 70 éco pièges pour protéger l’ensemble de nos résineux.


Article du 26 février 2021 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité � 600...

 

 


Créez votre article ! ICI