Saumur. Anciennes arcades place de la Bilange : Une aide pour la réfection des devantures

Approuvé par le conseil municipal du 10 février dernier, le plan FISAC va entrer en vigueur. Celui-ci a notamment pour objectif de rénover une partie des façades ou étaient autrefois placées les arcades de la Place de la Bilange. Ce plan comporte l'installation d'une marquise pour habiller les entrées commerciales, que l'État va financer en partie.

Les boutiques de la place Bilange avec leur aspect actuel.


En janvier 2019, la Ville déposait sa candidature pour bénéficier du Fonds d'Intervention pour les Services, l'Artisanat et le Commerce, ou FISAC, et celle-ci a abouti, enfin presque. Ce dernier prévoit que les aides accordées en investissement aux entreprises doivent directement être portées par elles. Dans ce contexte, il appartient à chaque entreprise de déposer un dossier et de conduire ses travaux. Cependant, il s'avère que cette clause du règlement du FISAC pose aujourd'hui difficulté pour permettre la réalisation du projet de recomposition des vitrines commerciales situées sous les anciennes arcades de la place Bilange à Saumur, aujourd'hui porté par la Ville et demandé par l’Architecte des Bâtiments de France.
Ce projet doit se traduire, pour la Ville de Saumur par la création d'une marquise, élément architectural fort, qui viendra habiller les entités commerciales. Pour chacun des propriétaires ou occupants des cellules commerciales concernées par une nouvelle composition de leur devanture commerciale (travail sur leur largeur, leurs proportions, autour de la couleur pour leur donner un caractère homogène avec celui des cellules voisines et la marquise les surplombant). Ainsi que la réfection de l'étanchéité des toitures.

Trois boutiques concernées

Malheureusement, l'Etat n'a pas validé de financement pour la réalisation de la marquise, il a cependant validé le principe du versement d'une subvention, liée aux travaux de rénovation de vitrines à hauteur de 40 % (60 % pour l’accessibilité) dès lors que l’entreprise est éligible au règlement d’intervention FISAC. C'est le cas de 3 des 5 boutiques situées sous ces arcades, pour lesquelles la ville se chargera de déposer la demande d'aide FISAC. Il s'agit des boutiques Calzedonia et Boudoir By E, ainsi que du bar La Verrière, qui remplacera le Café du Coin, lorsque les restrictions sanitaires seront levées. Ainsi, Camaïeu et Square Habitat ne sont pas éligibles.

L'aspect de la Place Bilange par le passé, avec ses arcades supprimées en novembre 2018 (relire notre article).

Un coût de 200 000€ pour la Ville, qui mènera elle même le projet

Compte tenu de l'interdépendance des travaux à entreprendre sur les parties publiques et privées, de la nécessité de garantir l'unicité et la bonne exécution du projet, la ville a émis le souhait d'être maître d'ouvrage global de l'opération, afin de porter financièrement et techniquement l'ensemble de ces travaux. Ce montage permettra également à la ville de conventionner avec tous les commerçants ou les propriétaires des immeubles commerciaux concernés par l'opération, afin d'arrêter les modalités de leur participation financière respective, voire d'examiner avec eux la façon dont cette participation pourrait s'étaler sur la durée, pour ne pas trop pénaliser leur activité.
Dans ce contexte et pour permettre le montage d'une telle opération, il s'est donc avéré nécessaire de solliciter de l'Etat, la mise en œuvre d'une dérogation exceptionnelle du règlement FISAC. L’État a rendu un avis favorable sur cette dérogation. Le montant global de l'opération s'élève à 430 000 € TTC. Le FISAC État participera à hauteur de 10 ou 20% d'un montant d'environ 51 200 €, portant sur les travaux des vitrines des trois commerces éligibles, mais pas sur la marquise qu'il ne financera pas. Le FISAC Agglo participera lui à hauteur de 15 ou 20% du montant précité. Les études et les travaux coûteront à la Ville environ 202 000 €. Enfin, le reste à charge pour les commerçants ou les propriétaires des murs est d'environ 210 000 €, portant sur les travaux des vitrines et de couverture.


Article du 23 f�vrier 2021 I Catégorie : Vie de la cité

 


1 commentaire :


Commentaire de THOR 24/02/2021 18:28:06

"le reste à charge..pour les propriétaires des murs est d'environ 210.000 euros" Pour les 3 bailleurs c'est une belle somme ! Au dessus de la boutique BOUDOIR un balcon est en très mauvais état, menaçant le plafond du dessus ! avant l'installation d'une marquise, ce propriétaire a l'obligation de le restaurer ou de le démolir !!


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI