La chronique du jeudi : Les conseils culture d'Anthony Bussonnais

Chaque jeudi, retrouvez la chronique culturelle dans laquelle Anthony partage avec vous ses découvertes et ses coups de cœur (films, séries, musiques, lectures...).


Petit Pays (disponible en VOD, DVD et Blu-Ray)

Dans les années 1990, un petit garçon vit au Burundi avec son père, un entrepreneur français, sa mère rwandaise et sa petite sœur. Il passe son temps à faire les quatre cents coups avec ses copains de classe jusqu'à ce que la guerre civile éclate mettant fin à l'innocence de son enfance.

Adapté du livre du même nom, de Gaël Faye (aux éditions du Livre de Poche), que j’avais lu et beaucoup aimé, ce film nous transporte en Afrique, au Burundi, à l’aube du génocide des Tutsis, le tout à travers les yeux d’un enfant, Gaby. Avec l’innocence de son âge, et l’incompréhension de ce qui peut diviser deux groupes d’une même population, que rien ne semble distinguer. Et ce jusqu’à faire couler le sang. L’histoire est bouleversante. Le casting est très réussi, les enfants sont incroyables de justesse, et Jean-Paul Rouve (Michel, le père de Gaby) magistral. D’une vie de joie, dans un cadre magnifique, jusqu’à la peur, dans l’horreur la plus barbare, la tension montante, cette descente aux enfers, est parfaitement retranscrite par la justesse de la réalisation d’Éric Barbier.

Rupture de merde (Thérapie Taxi)

Le groupe français, après deux albums studio et un EP*, auteur du célèbre Hit sale (en featuring avec Romeo Elvis), a annoncé en décembre dernier que ses membres allaient se séparer en 2021, pour sans doute réaliser des projets solos. Mais avant sa dissolution, Thérapie Taxi nous délivre un nouvel EP intitulé, avec l’humour qui les caractérise, Rupture de Merde. Sept titres pop, emprunts de mélancolie, aux textes toujours drôles (« Et si tu m’enterres, fais ça bien. Insulte ma mère, drague mes copains »), sur des airs entraînants, portés par la douce et mélodieuse voix de la chanteuse, Adé.De la Rupture de Merde jusqu’à l’Épilogie, en passant par la Friendzone, les chansons s’enchaînent comme autant d’événements d’une même relation. Porté par le single Été 90, qui transpire la nostalgie, ce baroud d’honneur de Thérapie Taxi laisse déjà une envie d’encore, le regret de la rupture, et l’espoir de retrouvailles futures.

*Extended Play : un format entre le single et l’album

De soleil et de sang (Jérôme Loubry – éditions Calmann-Lévy)

Dans ce quartier chic de Port-au-Prince s’élèvent de belles demeures de pierre entourées de palmiers, de flamboyants et d’arbres orchidées. C’est là que, pour la deuxième fois en une semaine, un couple est retrouvé assassiné dans sa chambre. Deux corps mutilés gisant au pied du lit conjugal. La presse titre déjà sur une série de "crimes vaudous". Pourtant l’inspecteur Simon Bélage refuse de tomber dans la superstition. Sur cette île, la corruption et le trafic d’enfants font plus de ravages que le terrible Baron Samedi, le dieu des morts. Simon sait avec certitude que ces crimes sont l’œuvre d’un être de chair et de sang. Et tous les indices convergent vers un orphelinat fermé depuis près de vingt ans, surnommé la "Tombe joyeuse". Mais Simon devrait prendre garde. En Haïti, ignorer les avertissements des esprits, qu’ils soient vrais ou faux, peut se révéler dangereux…

Jérôme nous embarque ici sur l’île d’Haïti, dans ses bas-fonds, où la misère sévit, et où certains sans scrupules en tirent profit. Faisant d’enfants « mal-nés » un trafic mercantile. Les autorités fermant les yeux, et la corruption atteignant les plus hautes sphères de l’État. Sur fond de magie (ou sorcellerie) Vaudou, des crimes sont commis, sur des gens de « la haute », dans d’horribles mises en scène. Quand l’enquête, difficile à mener dans des conditions défavorables, mène enfin sur une piste, celle-ci conduit l’inspecteur Bélage jusqu’à un orphelinat désaffecté. L’émotion et le suspense sont intenses dès que l’auteur nous plonge dans le passé de cet établissement, la « Tombe joyeuse ». Suivant alors le destin d’une bande de gamins en perdition, sous une plume pleine de sensibilité et d’humanisme, l’histoire prend une tournure inattendue, où tout est lié, et rien ni personne n’est épargné. Ce n’est que le second roman que je lis de Jérôme Loubry (après Les refuges, voir chronique du 19-11-20), et je suis déjà assez stupéfait de son aptitude à se réinventer.

LE CONSEIL BONUS : IAM CONCEPT sur la chaîne Youtube LA COSCA Official : https://www.youtube.com/watch?v=jFpC69N5l2Y&list=PLOGBECTSUvbd1XUyGGrr3paD53n4-YSw6

A propos d'Anthony Bussonnais :
Anthony a grandi et vit toujours dans le Saumurois. Depuis tout petit, il cultive une relation privilégiée avec l'écriture. En 2015, alors que depuis quelques temps déjà trotte dans sa tête l'idée, il entame l'écriture de son premier roman, Un mal pour un mal. En Septembre 2017, il publie un recueil de ses textes, jusque-là inexploités, intitulé Un peu de moi. Entre humeurs, pensées et réflexions, il traite de thèmes divers. Le 6 Octobre 2018, Anthony publie son second roman, Chasse 160618 un nouveau thriller au suspense haletant. Septembre 2019, Chasse 160618 remporte le prix Les talents de demain, décerné par Kobo by Fnac en partenariat avec les éditions Préludes et Babelio. Son livre est alors réédité (Préludes Noir) sous le titre Un samedi soir entre amis.

(1/) Les chroniques précédentes :
- 05/11/2020
- 12/11/2020
- 19/11/2020
-
26/11/2020
-
03/12/2020
- 10/12/2020
- 17/12/2020

- 23/12/2020
- 07/01/2021

- 14/01/2021

- 21/01/2021


Article du 28 janvier 2021 I Catégorie : Culture

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI