Maine-et-Loire. Passage de la fibre : La FDSEA et Les JA haussent le ton

Depuis quelques années déjà et jusqu’en 2022 le Département de Maine-et-Loire a entrepris de raccorder l’ensemble du territoire à la fibre. En zone rurale, la fibre passe en aérien, via les poteaux électriques et téléphoniques déjà présents. Toutefois, des débats ont actuellement lieu en ce qui concerne l’entretien des haies et des arbres du côté de la route. Alertés à plusieurs reprises les syndicats FDSEA (Fédération Départementale des Syndicats des Exploitants Agricoles) et les Jeunes Agriculteurs de Maine-et-Loire réagissent. Voici leur communiqué.


« Depuis le début d’année, des agriculteurs contactent la FDSEA et les JA pour signaler des problèmes liés au passage de la fibre sur leur commune et de la cacophonie de communication sur le terrain. Nous tenons à réaffirmer notre position sur ce dossier qui fait beaucoup parler dans les campagnes.

Tout d’abord nous rappelons que nous ne pouvons qu’être favorables au passage de la fibre sur l’ensemble du département, qui doit permettre de désenclaver numériquement les territoires ruraux. Cependant, il est hors de question de faire porter la responsabilité du passage de la fibre uniquement sur les propriétaires et les agriculteurs. Historiquement, il était d’usage que les collectivités entretiennent le côté « route » des haies et des arbres et les agriculteurs le côté « champ ». Ce n’est donc pas aux agriculteurs de pallier le manque d’entretien de certaines portions qui n’ont parfois pas été élaguées depuis plusieurs années.

Aussi, nous tenons à rappeler clairement qu’en aucun cas on ne doit exiger que les agriculteurs n'élaguent et n'entretiennent les haies et les arbres côté voirie. Outre le temps à y consacrer et les dépenses en carburant et matériel indus, leur responsabilité serait clairement engagée en cas d’accident mais aussi en cas de rupture de ligne. Puisqu’il nous a également été signalé que les demandes d’entretien interviennent parfois alors que la fibre est déjà posée.

Il est indispensable que l'ensemble des collectivités prennent leurs dispositions pour assumer, comme c'est déjà le cas dans de nombreux territoires, ces travaux d'entretien et d'élagage. Il en va également de la pérennité des installations de la fibre pour les années futures. Les agriculteurs savent faire preuve de responsabilité, ils l’ont encore prouvé en 2020 pendant tout le confinement, mais ils ne peuvent supporter seuls le déploiement de la fibre sur l’ensemble du Maine-et-Loire. »


Article du 14 janvier 2021 I Catégorie : Vie de la cité

 


1 commentaire :


Commentaire de Superdeg 14/01/2021 17:34:02

Le problème avec les usages, en temps de vaches maigres côté collectivités territoriales c'est la loi qui s'applique et si on va même devant les plus hautes juridictions ce sera la loi qui s'appliquera



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI