La chronique du jeudi : Les conseils culture d'Anthony Bussonnais

Chaque jeudi, retrouvez la chronique culturelle dans laquelle Anthony partage avec vous ses découvertes et ses coups de cœur (films, séries, musiques, lectures...). De quoi occuper les longues journées et soirées de confinement (1).


Barbares (série disponible sur Netflix)


L’action se passe en l’an 9 après J.C., quand différentes tribus germaniques, pourtant divisées, partagent le même désir de repousser l’envahisseur, l’Empire Romain. En découle une bataille historique, à Teutobourg, déterminante dans l’histoire de la nation et dans celle de l’Europe.

Les amateurs de Vikings, The Last Kingdom, et autres séries (et films, comme le Gladiateur de Ridley Scott) du genre, apprécieront sans nul doute celle-ci. Des thèmes communs à ces séries (amour, amitié, trahison, vengeance...) y sont abordés, avec son lot d’hémoglobine, ses combats épiques, et ses méchants que l’on aime détester. Barbares ne révolutionne pas le genre, mais les scènes d’action sont formidablement filmées, et elle offre son lot d’images spectaculaires. C’est rythmé, ponctué de rebondissements, et on se laisse aisément prendre par l’intrigue, en gardant en tête que c’est une part de l’Histoire, ce qui est une vraie valeur ajoutée.

Twisted (Marina Kaye)

Avec une voix puissante, identifiable, la chanteuse de seulement 22 ans, d’une maturité précoce, sort déjà son troisième album. Un album dans lequel elle s’est davantage investie, dans l’écriture et la composition, entourée de David Stewart (compositeur pour Britney Spears et Justin Timberlake, entre autres) et de Jessica Agombar (auteure, notamment du tube mondial Dynamite du groupe BTS). Attachée à faire ce qu’elle aime et à toucher les gens, la chanteuse confie : « Twisted est rempli d’émotions, il parle des passages à vides que nous traversons, de nos peurs, de l’amour, ainsi que de la violence ». Les sujets, traités avec une sensibilité certaine, le sont sur des compositions différentes les unes des autres. On retrouve ainsi un simple piano/voix très touchant sur Questions, quand Blind Heart est particulièrement envoûtant sur un air de guitare électrique. D’autres chansons, comme The Whole 9 ou Alone sont, elles, dans la lignée des hits de ses précédents albums. Marina Kaye nous livre un projet incroyablement travaillé et abouti. Chaque titre y trouve parfaitement sa place. Une belle réussite que cet album.

L’institut (Stephen King – Albin Michel)

Au cœur de la nuit, à Minneapolis, des intrus pénètrent dans la maison de Luke Ellis, jeune surdoué de 12 ans, tuent ses parents et le kidnappent. Luke se réveille à l'Institut, dans une chambre semblable à la sienne, sauf qu'elle n'a pas de fenêtre. Dans le couloir, d'autres portes cachent d'autres enfants, dotés comme lui de pouvoirs psychiques. Que font-ils là ? Qu'attend-on d'eux ? Et pourquoi aucun de ces enfants ne cherche-t-il à s'enfuir ?

Stephen King n’est, pour moi, jamais meilleur que quand ses personnages principaux sont des enfants, et c’est le cas dans L’institut. Touchant et attendrissant, ils font aussi preuve d’un courage et d’une solidarité remarquables. L’histoire est effroyablement dramatique et angoissante. Le Maître de la description parvient à nous faire accepter l’irréel, en ne manquant pas de faire une satire du monde réel. On se retrouve plongé en enfance, la boule au ventre, et cultivant une envie d’évasion.


Le Conseil Bonus :
Le petit bac de ouf, sur la chaîne Youtube d’Odah et Dako.
https://www.youtube.com/c/DakOdah75/featured

A propos d'Anthony Bussonnais :
Anthony a grandi et vit toujours dans le Saumurois. Depuis tout petit, il cultive une relation privilégiée avec l'écriture. En 2015, alors que depuis quelques temps déjà trotte dans sa tête l'idée, il entame l'écriture de son premier roman, Un mal pour un mal. En Septembre 2017, il publie un recueil de ses textes, jusque-là inexploités, intitulé Un peu de moi. Entre humeurs, pensées et réflexions, il traite de thèmes divers. Le 6 Octobre 2018, Anthony publie son second roman, Chasse 160618 un nouveau thriller au suspense haletant. Septembre 2019, Chasse 160618 remporte le prix Les talents de demain, décerné par Kobo by Fnac en partenariat avec les éditions Préludes et Babelio. Son livre est alors réédité (Préludes Noir) sous le titre Un samedi soir entre amis.

(1) Les chroniques précédentes :
- 05/11/2020
- 12/.11/2020
- 19/11/2020
-
26/11/2020
- 03/12/2020



Article du 10 décembre 2020 I Catégorie : Culture

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité � 600...

 

 


Créez votre article ! ICI