La chronique du jeudi : Les conseils culture d'Anthony Bussonnais

Chaque jeudi, retrouvez la chronique culturelle dans laquelle Anthony partage avec vous ses découvertes et ses coups de cœur (films, séries, musiques, lectures...). De quoi occuper les longues journées et soirées de confinement (1).


Tout simplement noir (disponible en VOD, DVD et Blu-ray)


Jean-Pascal, un acteur raté, entreprend d’organiser une marche noire à Paris. Sa démarche et son parcours vont l’amener à rencontrer de nombreuses personnalités influentes (chacune dans son propre rôle), et notamment l’humoriste Fary, qui va quelque peu détourner JP de son ambition première.

Jouant d’auto-dérision (notamment sur son physique), de second degré et d’un humour décalé, Jean-Pascal Zadi (réalisateur et acteur principal) ne manque pas pour autant d’être percutant et, si ce n’est de dénoncer, de pointer du doigt certains points sensibles. Comme le racisme, le communautarisme, le métissage... Ce film est totalement ancré dans l’actualité. C’est formidablement écrit, et tous les guests (Ramzy Bédia, Éric Judor, Jonathan Cohen, Joey Starr, Claudia Tagbo, Fabrice Éboué et Lucien Jean-Baptiste...) qui jouent de leur image (jusqu’à la casser même), sont incroyables. On rit dès les premières secondes (« Zouk la ce sel médicament nou ni ! »), et jusqu’au générique de fin (inclus). Tout simplement drôle.

Stamina - Dinos

Avec son précédent album, Taciturne, Dinos avait déjà frappé fort, et marqué de son empreinte le rap français. Déjà adoubé par les médias spécialisés, l’artiste parvient alors enfin à toucher un plus large public, et son disque (sorti en 2019) vient d’être certifié disque d’or. C’est donc avec une certaine attente qu’est sorti son nouvel opus, Stamina (qui signifie endurance (celle dont il a dû faire preuve dans sa longue carrière)). Et le moins qu’on puisse dire, c’est que le rappeur originaire de La Courneuve est au rendez-vous.

La plume affûtée, le flow identifiable, Dinos nous livre un album de rap pur, sans fioritures. Un mec simple, qui rappe la réalité du quotidien, avec la seule envie de toucher ceux qui l’écoutent. Son moteur : être toujours meilleur. L’émotion comme essence. Fan de Jay-Z, un des titres de l’album s’intitule Maman m’aime, un clin d’œil au Momma loves me du rappeur new-yorkais. Une surprise de taille accompagne Stamina : un featuring avec Nekfeu (dont rien n’avait fuité). Et le morceau est une bombe, comme le 93 mesures qui clos cet album topissime. Dinos réconcilie ici l’ancienne et la nouvelle école.

Celle qui pleurait sous l’eau (Niko Takian – Calmann-Lévy)

Aujourd’hui, Clara n’est plus qu’un dossier sur le bureau de Tomar Khan. On vient de la retrouver morte, flottant dans le magnifique bassin Art Déco d’une piscine parisienne. Le suicide paraît évident.
Tomar est prêt à fermer le dossier, d’autant qu’il est très préoccupé par une enquête qui le concerne et se resserre autour de lui. Mais Rhonda, son adjointe, veut comprendre pourquoi une jeune femme aussi lumineuse et passionnée en est venue à mettre fin à ses jours. Elle sent une présence derrière ce geste. Pas après pas, Rhonda va remonter jusqu’à la source de la souffrance de Clara. Il lui faudra beaucoup de ténacité – et l’appui de Tomar – pour venir à bout de cette enquête bouleversante.

Niko Takian nous embarque dans une histoire tellement ancrée dans la réalité, et si contemporaine, qu’on croirait assister à la résolution d’un fait divers. Tel un funambule, on évolue tout au long de la lecture sur le fil de l’émotion, qui vibre au gré de la sensibilité de l’auteur. C’est aussi captivant que bouleversant que révoltant. On ne sort pas indemne de ce bouquin qui traite d’un sujet réel, et met en lumière le manque d’investigations et de justice qui l’entourent.

Le Conseil Bonus : Rap Jeu, sur la chaîne Youtube de Red Binks.
https://www.youtube.com/watch?v=johZu_k2Dg8&list=P...

A propos d'Anthony Bussonnais :
Anthony a grandi et vit toujours dans le Saumurois. Depuis tout petit, il cultive une relation privilégiée avec l'écriture. En 2015, alors que depuis quelques temps déjà trotte dans sa tête l'idée, il entame l'écriture de son premier roman, Un mal pour un mal. En Septembre 2017, il publie un recueil de ses textes, jusque-là inexploités, intitulé Un peu de moi. Entre humeurs, pensées et réflexions, il traite de thèmes divers. Le 6 Octobre 2018, Anthony publie son second roman, Chasse 160618 un nouveau thriller au suspense haletant. Septembre 2019, Chasse 160618 remporte le prix Les talents de demain, décerné par Kobo by Fnac en partenariat avec les éditions Préludes et Babelio. Son livre est alors réédité (Préludes Noir) sous le titre Un samedi soir entre amis.

(1) Les chroniques précédentes :
- 05/11/2020
- 12/.11/2020
- 19/11/2020
-
26/11/2020


Article du 03 décembre 2020 I Catégorie : Culture

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI