Maine-et-Loire. Un lycéen beaufortais interpellé pour s'être introduit dans un lycée angevin

Un jeune de 16 ans, lycéen dans un établissement de Beaufort-en-Anjou, a été interpellé après s'être introduit dans une classe d'un lycée angevin.

 

 

Lycée David d'Angers


Deux lycéens ont voulu jouer à un petit jeu qui pourrait leur coûter cher. Le 13 octobre dernier, un élève de 16 ans d’un lycée de Beaufort-en-Anjou et l’un de ses amis se sont lancés le pari de s’introduire dans le lycée David-d’Angers. Ils sont parvenus à entrer dans une classe pour y suivre un cours. Toutefois, l’enseignante s’est rendue compte que ces élèves, malgré leurs masques, n’étaient pas normalement dans sa classe. Elle a alors alerté la direction de l’établissement. Les deux jeunes sont parvenus à prendre la fuite, mais l’un d’eux a été identifié et ensuite interpellé par les policiers. Il a été placé en garde à vue pour cette intrusion non autorisée en vue de troubler la tranquillité. D’autant que celle-ci intervient dans le cadre d’un contexte de sécurité particulier des établissements scolaires. Le lycée a déposé plainte. Comme ce délit a été commis en réunion, il encourt une peine de trois ans d’emprisonnement et jusqu’à 45 000 euros d’amende.


Article du 20 novembre 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


3 commentaires :


Commentaire de On de fou de qui 21/11/2020 07:46:35

Franchement c'est une blague de potaches Les premiers responsable dont ceux qui font le filtrage a l'entrée Ils ont démontré que la sécurité laisse a désirer dans cette établissement Le proviseur fout être misa pieds et les responsables sécurité aussi Ce dont eux qui méritent la prison et les amendes Le lycée David d Angers n'est plus ce qu'il a été Honte à ceux qui portent plainte contre ces élèves Honte à ceux qui condamnent ces potaches On préfère laisser les enfants se tasser dans les couloirs des collèges dans distance..



Commentaire de Pffffff 21/11/2020 07:51:11

Proviseur et service de sécurité licences et poursuivi Les parents d'élèves de ce lycée doivent déposer plainte contre le proviseur qui n'est valable que de percevoir sa paye et reste bien au chaud dans son bureau comme la plupart des principals de collège où de lycée ou la drogue circule en vente libre comme dans certain centre de formation... Faire fi des régies de sécurité covid



Commentaire de Ce n'était pas le moment 21/11/2020 13:54:49

Il sûr que ce n'était pas le moment pour jouer à ce jeu mais si rien de grave n'a été commis, pas la peine de les condamner. Je me souviens d'un élève qui avait fait la même chose, il y a des années à Saumur mais lui était venu en salle de permanence. On s'était bien amusé de voir le l'audace de cet élève. C'était juste un jeu. Et personne ne lui en avait tenu rigueur.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI