Littérature. Réédition de "Mon oncle et mon curé" de Jean de la Brète

Le succès littéraire d'une saumuroise des années 30, « Mon oncle et mon curé » de Jean de la Brète est réédité, aux éditions saumuroises feuillage.

 

 


Reine, seize ans, jeune fille au caractère affirmé et à l’imagination vive, se morfond quelque peu sous la tutelle de sa tante, pour le moins revêche, dans une vaste demeure délabrée. Sa seule consolation, ce sont ses conversations avec un bon curé qui s’est mis en tête de parfaire son éducation. Reine aime à raisonner avec le bon prêtre pour le mettre en difficulté, d’autant mieux que le brave homme, qui a conçu pour elle une vive sympathie, fait montre d’une patience et d’une affection à toute épreuve. Après le décès de sa tante, Reine est reccueillie par son oncle, homme du monde qui se met en tête de faire de la jeune fille une parfaite demoiselle. Ce sera l’occasion pour elle de découvrir les bonnes manières, mais aussi l’amour et la jalousie !

Un récit simple et frais

Alice Cherbonnel, dite Jean de la Brète (1858-1945), femme de lettres angevine à la plume délicate et à l’humour enjoué, compose avec Mon oncle et mon curé le récit simple et frais de la fin de l’enfance et de l’éveil des sentiments ; un conte malicieux et coloré qui fut couronné par l’Académie française et connut un succès durable.

Mon Oncle et mon Curé Jean de la Brète - 18 € - Editions feuillage


Article du 31 octobre 2020 I Catégorie : Culture

 


3 commentaires :


Commentaire de Gino Blandin 01/11/2020 12:26:31

Jean de la Brète n'a jamais été couronnée par l'Académie française.



Commentaire de Jeanpierre CHAROLLAIS 01/11/2020 14:38:31

Imprudence Gino, sauf évidemment si Wikipédia se trompe : Mon oncle et mon curé est un roman français de Jean de La Brète, pseudonyme d'Alice Cherbonnel, paru pour la première fois en 1889 chez Madame-Plon-Nourrit et Cie, Paris. Il a été couronné par l'Académie française (Prix Montyon) en 18891,2 et a connu un succès de librairie d'ampleur exceptionnelle Il faut lire l'ensemble de la phrase, je crois que c'est ce que tu apprenais à tes élèves, enfin ceux que tu ne mettais pas dans le couloir



Commentaire de Jean 01/11/2020 18:53:40

Pour contribuer à ce débat - on parle rarement de l'Académie - il faut savoir que celle-ci distribue un grand nombre de prix peu connus,mais non négligeables, allez-y voir: http://www.academie-francaise.fr/reglement-des-concours Au total, le mécénat: prix et bourses, des 5 Académies,dont l'académie "française", toutes réunies au sein de "l'Institut de France" dépasse 20 millions€ par an



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI