Saumur-Kiosque.com
Actualité Agenda Ressources Produits de la région Cinéma TV Restaurants Ecrivez un article Lettre d'info

Recensement de la population du Saumurois : une hausse, mais Saumur s'est encore dépeuplée

Les nouveaux chiffres officiels de la population municipale (1) recensée par l'INSEE sont arrivés (2). Des chiffres importants puisque d’eux dépendent bon nombre de décisions administratives ou financières décisives : dotations de l’État, nombre de conseillers municipaux, implantation des pharmacies, etc…La population est en hausse dans le département de Maine-et-Loire (+ 5 000). L'Agglo de Saumur progresse de 716 habitants. La ville centre, Saumur (- 1712 habitants) s'est dépeuplée au profit de sa périphérie.


Le dernier recensement général de la population remonte à 1999. Depuis, l’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques pratique des enquêtes tournantes. Les communes de moins de 10 000 habitants sont recensées tous les cinq ans. Au-dessus de 10 000 habitants, les logements sont recomptés chaque année et 8 % reçoivent la visite d’un agent-recenseur. Un procédé qui permet d'affiner le nombre moyen d’occupants par habitation. Ainsi, les chiffres énoncés ont été collectés entre 2006 et 2010.

De la ville centre à la périphérie

Alors que le ville de Saumur, centre de l'Agglo saumuroise recensant près de 50% de sa population, continue à perdre des habitants ( - 1 712 en 9 ans, passant de 29 857 à 28 145 habitants), l'agglo, malgré tout, en a gagné près de 1 000 (776 en 9 ans). Sur les 32 communes de l'agglo, ce sont celles les plus proches de Saumur qui progressent. La raison ? Certainement l''accès à la propriété en directe périphérie.

Au sud, la commune de Distré, a connu une augmentation moyenne de sa population municipale de 2,8% par an (avec 1 560 habitants, soit 343 habitants en plus par rapport au dernier comptage). Elle a profité de la plus grande réserve foncière du Saumurois, de part et d'autre de la 4 voies, sortant de Saumur. Son développement est aussi lié à une politique volontariste en ce sens. Néanmoins, c'est le nord saumurois qui a le plus profité de cet élan vers la maison individuelle. Des terrains abordables sur les communes d'Allonnes (passant de 2 558 à 2 944 habitants) et celle de Vivy (passant de 1 873 à 2 279 habitants) ont permis à de nombreux saumurois de s'installer. Sur le Sud du Saumurois, seules les communes touristiques de Fontevraud l'Abaye (qui passe de 1 189 à 1 503) et celle Turquant (qui passe de 448 à 536 habitants) tirent leur épingle du jeu.

Une spirale decendante depuis 1975 pour Saumur

C'est en 1973 que les communes de Saumur, St Lambert des Levées, St Hilaire St Florent, Bagneux et Dampierre sur Loire optèrent de concert pour une « fusion-association », créant l'identité Ville de Saumur, sous la houlette du Maire centriste Lucien Méhel qui passait dès lors la barre des 30 000 habitants. Au recensement de 1975, Saumur et ses communes associées affichaient le chiffre de 32 515 habitants. Depuis cette date, la Ville enregistre un dépeuplement régulier : au recensement de 1982, toujours sous l'ère Méhel, elle passe à 32 149 ; à celui de 1990, sous l'ère Jean-Paul Hugot (divers droite), elle reste encore légèrement au-dessus des 30 000 avec 30 131 ; Et c'est à compter de 1999, toujours sous l'ère Hugot, qu'elle passe sous la barre fatidique et atteint le chiffre de 29 857 pour être pour finir en 2008, sous l'ère Jean-Michel Marchand (divers gauche) à 28 145.

Un déclin surprenant pour Saumur ?

L'agglo reste dynamique mais le déclin de la ville est surprenant. Quelles en sont les raisons ? La faible réserve foncière de la ville ? Le manque d'ambition économique ? Le départ progressif des services publics des petites sous-préfectures ? Une identité rurale qui pousse ses habitants à s'installer en périphérie ? Une population qui a vieilli et qui occupe son habitat sans enfants ? Un habitat social important mais peu attractif ? Une concurrence fiscale et patrimoniale entre ville et campagne ?

Le Douessin, bon élève du Saumurois

Le Douessin pour sa part fait figure de bon élève puisqu'aucune commune n'affiche de chiffre négatif, bien au contraire. Certaines petites communes telles Louresse-Rochemenier battent même des records, passant de 613 à 832 habitants. Et alors que, à l'image de Montreuil-Bellay, nombre de communes centre d'un canton perdent des habitants au profit de leur périphérie, Doué la Fontaine, pour sa part, fait preuve d'une surprenante stabilité : 7 450 douéssins étaient recensés en 1999, ils sont aujourd'hui 7 451 !

Les chiffres pour les 32 communes de Saumur agglo (1er chiffre, 2008 - 2ème chiffre 1999 - poucentage, évolution moyenne par an) :

TOTAL  : 61 272 / 60 496
- Allonnes : 2 944 / 2 558 (1,6%)
- Antoigné : 474 / 414 (1,5%)
- Brain-sur-Allonnes : 1 969 / 1 793 (1,0%)
- Brézé : 1 327 /  1 299 (0,2%)
- Brossay : 308 / 243 (2,7%)
- Chacé : 1 243 / 1 309(-0,6%)
- Cizay-la-Madeleine : 453 / 412 (1,1%)
- Courchamps : 447 / 430 (0,4%)
- Distré : 1 560 / 1 217 (2,8%)
- Épieds : 646 / 545 (1,9%)
- Fontevraud-l’Abbaye : 1 503 / 1 189 (2,6%)
- Le Coudray-Macouard : 882 / 865 (0,2%)
- Le Puy-Notre-Dame : 1 316 / 1 236 (0,7%)
- Montreuil-Bellay : 4 029 / 4 112 (-0,2%)
- Montsoreau : 491 / 544 (-1,1%)
- Neuillé : 888 / 869 (0,2%)
- Parnay : 472 / 460 (0,3%)
- Rou-Marson : 681/ 599 (1,4%)
- Saint-Cyr-en-Bourg : 990 / 1 070 (-0,9%)
- Saint-Just-sur-Dive : 383 / 347 (1,1%)
- Saint-Macaire-du-Bois : 428 / 388 (1,1%)
- Saumur : 28 145 / 29 857 (-0,7%)
- Souzay-Champigny : 718 / 678 (0,6%)
- Turquant : 536 / 448 (2,0%)
- Varennes-sur-Loire : 1 877 / 1 800(0,5%)
- Varrains : 1 202 / 1 146 (0,5%)
- Vaudelnay : 1 230/ 1 058 (1,7%)
- Verrie : 423 / 388 (1,0%)
- Villebernier : 1 428 / 1 349 (0,6%)
- Vivy : 2 279 / 1 873 (2,2%)

Autour de l'Agglo :

- Les Ulmes : 548 / 478 (1,5%)
- Louerre : 398 / 372 (0,8%)
- Louresse-Rochemenier : 832 / 613 (3,5%)
- Dénezé-sous-Doué : 442 / 404 (1,0%)
- Doué-la-Fontaine : 7 451 / 7 450 (0,0%)
- Forges : 223 / 197 (1,4%)
- Gennes : 1 960 / 1 946 (0,1%)

- Saint-Georges-des-Sept-Voies : 657 / 570 (1,6%)

- Chênehutte-Trèves-Cunault : 1 051 / 1 102 (-0,5%)
- Saint-Clément-des-Levées : 1 154 / 1 005 (1,5%)
- Saint-Martin-de-la-Place : 1 154 / 1 115 (0,4%)

(1) La population municipale comprend les personnes ayant leur résidence habituelle dans la commune (y compris les sans abris et détenus). Elle seule doit être utilisée pour calculer la population d’un ensemble de communes. Par ailleurs, l’INSEE "compte à part" les personnes qui gardent un lien de résidence avec la commune tout en vivant habituellement dans une autre. Exemple : les étudiants majeurs. Ainsi, un jeune Brestois en faculté à Saumur fait partie de la population municipale de Saumur mais sera « compté à part » à Brest.

(2) En PDF joint, tous les chiffres des communes de Maine-et-Loire publiés par le Journal Dimanche Ouest France du 02 janvier 2011


> Lire la suite de l'article en cliquant sur le PDF joint.

Article du 03 janvier 2011 I Catégorie : Vie de la cité

 


5 commentaires :

Commentaire de Michelle

Et on ne nous dit pas tout : l'augmentation des impôts locaux ne va surement pas arranger les choses !! Mais on est bien dans notre écrin !


Commentaire de 49ers

Pas etonnant cette baisse car l'immobiler comme les terrains à batir sont surestimés voir hors de prix par rapport à d'autres villes et ce n'est pas ce que propose Saumur par ses services, ses manifestations culturelles et sont manques d'emplois (en clair il n'y a rien)que la population va augmenter. ALors chers élus enlevés vos oeillères et agissaient et à quand, la zone d'activités de la ronde attractive et dynamique parce que, jusqu'à ce jour il n'y a pas grand chose n'est-ce-pas MR APCHIN(cf : campagne élection municipale).


Commentaire de Et bien arretons de pleurnicher

La population progresse sur l'agglo... Si le chomage baissait cela serait mieux


Commentaire de Paul Marguier

C'est clair, il vaut mieux vivre à Distré qu'à Saumur pour les impots. A quand une élection d'un président de l'agglo au suffrage direct... Pour le moment, c'est le maire de Saumur (élu pas la ville centre, hors commune associée, soit à peine 8000 électeurs) qui est président de l'agglo


Commentaire de KILU

comment pourrait- il en être autrement dans une ville qui perd ses emplois, alors qu'il faudrait en créer comme l'avait promis son maire. Des impôts qui ont considérablement augmenté contrairement à ce qui avait été annoncé par Mr APCHIN pendant sa campagne pour la mairie. Les terrains et les impôts sont moins chers à la périphérie. Même la culture est plus attractive à la périphérie de SAUMUR, quand je pense que l'adjointe à la culture vient d'avoir la légion d'honneur après 2 ans de présence. En quel honneur ? Tout va très vite pour certaines personnes, mais ça ne trompe personne, tout cela c'est copinage et compagnie.


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI