Législative partielle en Nord-Saumurois. Guy Bertin "l'homme de terrain" proche des territoires

Guy Bertin est candidat à l'élection législative partielle 2020 pour la 3ème circonscription de Maine-et-Loire, Nord Saumurois (1) qui auront lieu les 20 et 27 septembre prochains. Régine Brichet sera sa suppléante. Il présente ses priorités et les sujets qui lui tiennent à cœur. Son communiqué

Régine Brichet et Guy Bertin


« Le contexte de cette élection législative partielle est très particulier : il est trop tôt pour faire un bilan de la situation du pays et il est difficile de porter un programme politique abouti de ce qu’il faudrait faire. C’est avec humilité et volonté d’agir que nous devons faire face à la situation pandémique que nous traversons et qui va nous accompagner pendant au moins 2 ans encore. En effet, notre pays va traverser au-delà d’une crise sanitaire, une crise économique majeure associée à une crise sociale, une crise idéologique et une crise écologique. Plus que jamais les Françaises et les Français doivent vivre ensemble, pour surmonter ce moment de notre société que nous avons découvert brutalement. Quand on regarde le passé, ce type de crise a toujours été présent dans notre histoire commune (1918 « grippe espagnole » ; 1957 « grippe asiatique » ; 1981 le SIDA ; d’autres virus depuis (H5N1, SARS - EBOLA...) avec malheureusement plusieurs milliers de morts, chez nous et des centaines de milliers dans le Monde. A chaque fois ces pandémies mondiales entraînent un changement de nos modes de vie, de nos priorités, de nos choix de société. »

Défense des territoires ruraux

« Avant ce mois de mars 2020, les politiques, menées par les gouvernements successifs, étaient tournées vers la métropolisation de notre société, la vie dans les grandes villes, le développement des mobilités par des transports en commun vertueux, vers une densification des populations, des orientations menées par une politique jacobine (centralisatrice) vue de la capitale... Au détriment des territoires ruraux, laissés à leur triste sort, montrés du doigt parce que les habitants n’utilisent pas assez les transports en commun, ou « consomment » des espaces agricoles à tort ou à travers... Ma candidature s’inscrit avec la volonté et l’expérience de la connaissance des territoires ruraux pour apporter une voix forte et différente de cette vision établie. Je suis convaincu, que nos territoires possèdent les richesses humaines et les ressources environnementales qui joueront un rôle important pour l’avenir de notre pays. Le confinement dû au coronavirus, a permis d’ouvrir les yeux de beaucoup de personnes qui vivent dans les quartiers des grandes villes, et s’interrogent sur les priorités de leurs vies et celles de l’avenir de leurs enfants. Nos territoires ont de réels atouts : le développement du numérique, la capacité d’accueil d’entreprises et de ménages, un environnement encore sain, des espaces boisés protégés importants. Plus solidaires, ils deviennent tout à coup attractifs. »

Les priorités

« Pour autant nos politiques gouvernementales doivent accentuer leurs efforts pour permettre à chacun de vivre ensemble dans notre société : je défends dans les valeurs que nous portons :

-
L’Homme dans son environnement avec la priorité de l’accès aux soins et le renforcement des maisons de santé dans les territoires structurés, la gestion des déchets qui devient une priorité avec la gestion de l’eau indispensable à toute vie et activité économique, l’alimentation par une agriculture locale soutenue dans son évolution, l’accompagnement des personnes dans leur perte d’autonomie, le droit à une fin de vie dans la dignité, l’accès à la culture et aux activités sportives.

- L’impérieuse nécessité de mettre des moyens conséquents dans la formation pour satisfaire les besoins des métiers d’aujourd’hui et de demain. Rendre accessible plus facilement la formation continue et la réorientation vers les nouveaux besoins ; Reconnaitre la valeur du travail par une valorisation salariale de la qualification apportée à l’entreprise, qui permet de faire une réelle différence entre les citoyens en activité de ceux qui ne le sont pas.


- Permettre à ceux qui réussissent et qui entreprennent d’être mis en avant et non pas d’être montrés du doigt en étant jalousé. Permettre de pouvoir défiscaliser (entreprises et particuliers), sur des thématiques de territoires comme par exemple : les associations culturelles et sportives, les associations caritatives, les aides vers les créateurs d’entreprise, les aides aux collectivités pour le développement d’équipements publics... Nous devons resserrer les liens privé-public.


- Accompagner notre jeunesse dans les formations par l’apprentissage, l’alternance avec des entreprises qui sont de véritables partenaires car elles savent que demain ce sera leur principale richesse.


- Redonner sens au vivre ensemble avec la mise en avant du comportement citoyen, des droits et des devoirs, avec une participation citoyenne organisée autour du civisme, de la civilité et de la solidarité. Respecter nos forces de sécurité qui nous protègent dans notre quotidien sur notre territoire comme sur les opérations extérieures.


- S’attaquer à la dérive de certains de nos jeunes (minoritaires) qui sont dans la primo-délinquance, avec des sanctions rapides et adaptées. Accélérer les procédures judiciaires avec plus de moyens.


- Soutenir les évolutions des comportements pour un environnement plus favorable pour les nouvelles générations (en reprenant la citation : « Nous n’héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants ». Ne pas s’inscrire dans une écologie punitive, mais en faire une écologie d’adhésion plus vertueuse en isolant les climato-sceptiques.


- Enfin arrêter la politique spectacle, celle qui est dans la réaction immédiatement d’un événement ou d’un fait divers qui entraine une loi bâclée qu’il faut reprendre car le temps de la réflexion nécessaire n’a pas été suffisant. Retrouver une vision stratégique de plans sur le moyen et long terme. Accompagner le projet de loi (3D) sur la décentralisation en ouvrant le champ de l’expérimentation aux territoires avec un état bienveillant.

L’urgence dans un premier temps est de surmonter cette crise sanitaire. D’aider les entreprises à tenir le cap et en orientant les aides sur les investissements de l’économie de demain, en poursuivant la politique du maintien du pouvoir d’achat des salariés victimes de la crise, avec une attention particulière pour les plus fragiles. Dans ce temps de rassemblement que nécessite la situation, je m’inscrirai, si vous me faites confiance, dans un groupe de minorité constructive pour agir et apporter mon soutien pour réussir au plus vite à passer cette crise, tout en gardant mon esprit critique pour m’opposer à des réformes qui ne vont pas dans l’intérêt des habitants de nos territoires.»

Infos pratiques :
Retrouvez l'ensemble des informations sur le candidat et sur ses dates de réunions publiques sur sa page Facebook.

(1) Notre article quels habitants sont concernés par cette élection en cliquant ici


Article du 11 septembre 2020 I Catégorie : Politique

 


2 commentaires :


Commentaire de Blablabla 11/09/2020 18:27:40

Soutenu par LREM et consorts, Bertin fait une litanie de promesses qui n'engagent que lui, qu'il ne pourra mettre en oeuvre car il ne sera qu'une goutte d'eau dans le dispositif Macron &Co et en plus ce sont des promesses qu'il pourrait s'appliquer à lui même car il est maire et conseiller départementale. Alors au lieu de faire miroiter n'imoprte quoi et nous prendre ainsi pour des lapereaux il ferait mieux de rentrer au terrier et de s'occuper de son "terrain" qu'est Neuillé !



Commentaire de PARENTS D ELEVES 13/09/2020 12:42:06

On parle bien du guy bertin qui soutenait la fermeture d'un collège public à Saumur car incapable d'écouter les parents d'élèves et qui obeit au doigt et à l'oeil de son président gilet.. Qui bosse dans un collège privé? Qui s'est fait dégagé de la présidence de l'agglo.... Donc qui obéira au doigt et à l'oeil de monsieur macron... comme madame saint paul... On a déjà 5 députés aux ordres, on évite un 6eme svp... (heureusement, monsieur orphelin a quitté LREM...



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI