Maine-et-Loire. Conseil départemental : Gilles Groussard est écarté du groupe de la majorité

La majorité du conseil départemental de Maine-et-Loire communique au sujet d’un des élus. Elle a pris la décision d’écarter Gilles Groussard suite à plusieurs actions été décisions.

Christian Gillet président du Département et Gilles Groussard


« La majorité départementale travaille dans un esprit de cohésion et de partage de valeurs fondamentales telles que la solidarité et la loyauté. Or, depuis quelques mois, Gilles Groussard a manifesté à plusieurs reprises une attitude individualiste, en contradiction avec la ligne impulsée par le groupe, allant ainsi à l’encontre des intérêts des habitants, de la collectivité départementale et sa majorité. Cela a notamment été le cas lorsqu’il a pris position, de manière non concertée avec le Président du Département et ses collègues, sur le devenir de l’hôpital de Longué. »

Conflit d’intérêt ?

« De plus, Gilles Groussard s’est récemment associé au sein d’une société privée d’aide à domicile avec Grégory Blanc, responsable du groupe de la minorité départementale, sur un champ intéressant directement les compétences du Département. Il s’agit d’un cas unique dans les annales politiques. L’intéressé n’a pas jugé utile d’en informer ni le Président, ni ses collègues. En tant que membre du groupe et de la commission permanente, cette attitude n’est pas conforme à l’éthique et la déontologie de la Majorité départementale. L’ADMR a saisi le Conseil départemental sur la compatibilité d’un partenariat avec la société pour laquelle Gilles Groussard exerce les fonctions de directeur d’études et du développement et de co-directeur général avec Grégory Blanc. Le président d’un CLIC nous a également alerté. Après consultation juridique, ceci nous a conduit à interroger la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique afin d’analyser cette situation qui fait peser un risque de conflit d’intérêts. »

Ecarté du groupe de la majorité

« La déloyauté dont il a fait preuve dans cette affaire empêche aujourd’hui de lui accorder notre confiance. Dans ce contexte, Gilles Groussard a été auditionné par le bureau du groupe. A l’issue de cet entretien, nous lui avons indiqué qu’il était écarté du groupe de la majorité. Par ailleurs, il ne représentera plus le Président ni au Conseil d’administration du C.H.U, ni au Groupement hospitalier de territoires. L’attente des français en matière d’intégrité de leurs responsables politiques est grande. Nous le constatons scrutin après scrutin, ces comportements individuels nuisent à la confiance qu’ils nous accordent. »


Article du 09 septembre 2020 I Catégorie : Politique

 


2 commentaires :


Commentaire de Houlà 09/09/2020 19:31:20

Gillet qui parle de loyauté et d'intégrité, on croit rêver alors que lui même n'a pas toujours été blanc blanc, dans certains dossiers concernant Saumur, comme sa loyauté envers ses "amis" de l'UDI ou de C.Béchu en son temps



Commentaire de Arthur 10/09/2020 13:19:58

.... il y avait sûrement de l'argent (public) à prendre facilement... En 2021, ils vont pouvoir re-essayer... sans leur mandat départemental !



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI