Saumurois. Mutilations sur des équidés : Des cas recensés à Neuillé, Blou et St-Philbert-du-Peuple

Les gendarmes sont actuellement particulièrement mobilisés sur la question des mutilations faites sur les chevaux. Dans le département, cinq cas ont été déclarés dont trois en Saumurois.


Sur l’ensemble du territoire national, des cas de mutilations de chevaux ont été recensés. Dans le Maine-et-Loire, on en dénombre cinq. Le plus ancien remonte au 24 juin dans le Segréen. Toutefois, le propriétaire n’a déclaré l’acte que le 1er septembre, poussé par la généralisation des cas. Fin août, c’est dans le nord-est du département, aux Rairies, vers Durtal, qu’un équidé présentait plusieurs blessures, dont certaines décrites comme « nettes » par les gendarmes. Le Saumurois n’est pas en reste puisque fin août c’est un éleveur de la commune de Neuillé qui a constaté des blessures sur deux de ses chevaux. Le lendemain, c’est dans la commune voisine, à Blou, qu’un cheval est retrouvé avec une coupure de 10 cm sur l’intérieur de la cuisse. Le surlendemain, dans une autre commune voisine, Saint-Philbert-du-Peuple, un dernier cas est relevé par les gendarmes.

Des injections réalisées sur les animaux ?

Sur de nombreux cas, ce sont les mêmes constatations, les blessures sont très nettes et ont été réalisées avec des objets particulièrement coupants. Par ailleurs, ils soupçonnent l’utilisation d’injection, certaines tracent de piqures ont par ailleurs été relevées. Les investigations continuent et une enquête est systématiquement ouverte après chaque nouveau cas avec l’intervention d’une équipe d’identification criminelle. Concernant le mobile, les gendarmes ne sont pour le moment pas beaucoup plus avancés et aucune piste n’est privilégiée à une autre. Quoi qu’il en soit, les militaires ont depuis multiplié les patrouilles auprès des quelque 400 sites de Maine-et-Loire où se trouvent des chevaux.

Prévention et conseils

Les gendarmes ont lancé une campagne de sensibilisation à destination des éleveurs afin de rappeler quelques consignes et conseils pour limiter les risques (relire notre article). Cependant, ils rappellent également que les éleveurs ne doivent en aucun cas agir par eux-mêmes en cas de découverte d’une présence suspecte. Il leur faut impérativement prévenir les forces de l’ordre. Les actes de cruauté envers un animal domestique sont passibles de 2 ans d’emprisonnement et de 30 000 euros d’amende.


Article du 07 septembre 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


9 commentaires :


Commentaire de INJUSTICE en FRANCE 07/09/2020 17:38:22

2 ans de tôle et 30000€ d'amende........c'est ça la justice ?? Une fois reconnu coupable, faire la même chose sur eux, faut les soigner ces conards et la il y a justice.



Commentaire de Oscar+ 07/09/2020 17:54:49

Le temps que les forces de l’ordre réagissent... ils seront moins les suspects ... Et puis la justice sera conciliante et le prévenu s’en sortira avec un petit rappel pluri civilité ! Il ne vaut mieux pas que je le prenne en flagrant délit ... je pense qu’il subirai les mêmes sévices qu’il inflige aux chevaux !



Commentaire de Suspicion 07/09/2020 19:50:42

L hiver dernier j ai trouve mon cheval déchiré au niveau des parties génitales. Ouverture Que dois je en conclure Il y a un an un poney a eu l'oeil déchiré Que dois-je en conclure Il y a une part d accident de près Barbelés Branche cassée Prédateurs renard bataille avec les cervidés.. Et puis les amateurs de viande. Vache mouton et équidés... Méfions nous des imitations...



Commentaire de Fleur 07/09/2020 23:03:33

Le coup de com TV d'armanin en Oise en synchronisation avec la GV du portrait robot de l'Yonne n'aurait-elle servie à rien? Mince. de Normandie se serait bien vu arriver en Sauveur pourtant... Et ce dispositif de 40 gendarmes, 1 hélico et des cynophiles en côte d'or ce week-end partis courir après ces débiles qui courent toujours d'ailleurs. Etonnant! Nous allons rester bien tranquilles et sereins. Ils maîtrisent. Comme tout d'ailleurs parait-il. @ INJUSTICE EN FRANCE. Allons, ne savons-nous pas que la justice n'existe plus en france depuis longtemps?



Commentaire de Horrible 08/09/2020 10:14:59

L'Etat et la police ont tout mis en oeuvre pour faire cesser ces actes et certains devraient cesser leurs commentaires négatifs. Engagez-vous et on verra si vous êtes aussi doués que vous le prétendez. On verra aussi si vous allez plus vite pour résoudre les affaires.



Commentaire de INJUSTICE en FRANCE 08/09/2020 13:23:52

L'état a tout mis en oeuvre pour faire cesser.......etc Mais la question est .....que vont avoir comme punitions les coupables si la gendarmerie arrive à les inculper ???? Et bien je vous le dis........rien par rapport aux préjudices subis par les propriétaires et la douleur des équidés, alors (Horrible ) si je m'engage , l'affaire sera vite résolue et la justice ne coûtera rien aux contribuables, a bon entendeur salut..........



Commentaire de @INJUSTICE en FRANCE et autres 08/09/2020 13:28:18

Une loi contre la maltraitance des animaux vient d'être promulguée. Personne avant ce gouvernement ne l'avait fait. On peut tout de même s'en féliciter. Je présume que dans cette loi, il y a des exceptions dans le cas de gravité extrême comme c'est le cas présent. Maintenant, il appartient aux juges de trancher et je pense qu'une très grande sévérité sera appliquée.



Commentaire de INJUSTICE en FRANCE 08/09/2020 14:30:14

Au dernier commentaire.......ont en reparle dans quelques mois !!!!!?



Commentaire de @INJUSTICE en FRANCE 08/09/2020 19:50:41

En attendant, espérons que vous êtes assez sensé pour ne pas vous abaisser au niveau de ces barbares.


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI