Dossier. Département de Maine et Loire : 3,7 M€ de dépenses exceptionnelles liées au Covid

Les élus départementaux se sont réunis en séance plénière ce lundi 29 juin 2020. Une quarantaine de rapports étaient à l’ordre du jour, dont le compte administratif 2019 et le budget supplémentaire 2020, impacté par des dépenses exceptionnelles liées à la crise du Covid. 3,7 millions d'euros y ont été affectés. Résumé.

 

 


Après plusieurs années d’une « gestion prévoyante et volontariste », 2019 restera comme le meilleur exercice comptable du Département depuis le début du mandat. C’est ce que laisse apparaître le compte administratif de l’an dernier, avec une épargne brute record en section de fonctionnement (recettes moins dépenses) de près de 77 M€ (+26,1 % par rapport à l’année précédente), contre 37 M€ en 2014. Après remboursement de l’annuité de la dette en capital de 33,5 M€, l’épargne nette (capacité d’autofinancement des investissements) a atteint 43 M€ en 2019 (contre 6 M€ en 2014).
En 2019, les investissements de la collectivité ont représenté 61 M€, en hausse de 4,3 %, et le Département n’a pas souscrit de nouvel emprunt. La dette a ainsi été ramenée à 378 M€ à fin décembre 2019 (453 M€ en 2014), la capacité de désendettement se limitant à 4,9 années (12,1 ans en 2014), loin de la limite imposée de douze ans.

Poursuite confirmée du désendettement



Pas de hausse des impôts en 2020 malgré des dépenses exceptionnelles liées à la crise sanitaire


« Sans cette gestion saine et prévoyante qui est notre ligne de conduite depuis cinq ans, nous n’aurions pu faire face aux dépenses exceptionnelles liées à la crise du Covid », souligne Christian Gillet, président du Département. Ce sont ainsi quelque 3,7 M€ que la collectivité a dû financer au cours de ces derniers mois et qui ont fait l’objet d’une inscription au budget supplémentaire, « sans hausse d’impôt, conformément à nos engagements », ajoute Christian Gillet.

Dépenses imprévues au titre des mesures sanitaires et des plans de relance
- 791 000 € pour l’achat de masques
- 231 000 € pour les équipements de protection individuelle pour les professionnels des Ehpad
-132 000 € pour l’achat de visières
- 1,6 M€ pour le Fonds territorial résilience
- 510 000 € pour les frais de nettoyage et désinfection des locaux
- 400 000 € pour le plan de relance du tourisme
- Soutien à la filière horticole : 22 000 € de commande de fleurs pour les Ehpad lors du week-end de Pâques.
- 50 000 € pour les Ehpad (tablettes numériques, presse)
- Soutien aux associations : 15 000 € d’aide exceptionnelle versés au Secours populaire. Les associations caritatives ont été reçues le 15 juin. Un point sur leurs besoins sera effectué à la rentrée.
- Plan de relance de la culture. Programmation des Bouffées d’arts prise en charge sur le budget de l’EPCC (150 000 €)

Autres dépenses sans inscription au budget supplémentaire
- Impact de la modification temporaire du règlement du FSL pour venir en aide aux ménages confrontés aux impayés de loyers
- Revalorisation de l’indemnité d’entretien des assistants familiaux 240 000 €

Dépenses supplémentaires hors Covid
- + 2,5 M€ pour le RSA, hausse liée à la revalorisation et à l’augmentation du nombre de bénéficiaires en début d’année. + 6,1 % entre avril 2019 et avril 2020 (18 957 bénéficiaires)
- + 2 M€ pour le Sdis

Des prévisions de recettes revues à la baisse au budget supplémentaire

La prévision de recettes des droits de mutation à titre onéreux (DMTO), qui est ramenée de 97 à 80 M€ au budget supplémentaire, pourra à nouveau être révisée au second semestre selon l’évolution de la conjoncture. La prévision d’emprunt qui est augmentée de 2 M€ supplémentaire et portée de 41 à 43 M€, pourra être aussi révisée à la baisse au second semestre en cas d’évolution favorable des moyens de financement du Département, notamment sous l’effet des avances remboursables annoncées par l’Etat si les DMTO venaient à diminuer.

Une année d’action en chiffres

Le budget départemental, en 2019, a permis de financer :

Solidarités : 414 M€ (soit 1,134 M€ par jour)
- 14 850 participants aux ateliers de prévention de la perte d’autonomie
- 13 487 bénéficiaires de l’APA (allocation pour personnes âgées)
- 7 957 bilans médicaux et bilans infirmiers en école maternelle
- 1 053 renouvellements d’agrément d’assistant maternel
- 2 907 consultations médicales dans les centres de planification et d’éducation familiale
- 2 157 enfants accompagnés par les services de la protection de l’enfance
- 3 911 bénéficiaires du fonds de solidarité logement
- 84 075 appels traités par les maisons départementales des solidarités (MDS)
- 33 417 personnes suivies en MDS au titre d’un accompagnement de courte durée

Collèges, éducation, jeunesse et sport : 33 M€
- 22 664 collégiens dans le public, 20 690 dans le privé
- 3 345 collégiens engagés dans les parcours éducatifs
- 4 000 interventions de maintenance sur les 270 000 m2 de patrimoine collèges
- 35 opérations de travaux dans les collèges
- 19,3 M€ alloués au fonctionnement des établissements
- 682 500 € pour le sport amateur, notamment dans le cadre des appels à projets
- 608 000 € aux clubs sportifs de haut niveau

Développement équitable des territoires : 54 M€
- 11,2 M€ de travaux neufs sur les routes
- 15 M€ d’entretien des chaussées et ouvrages d’art
- 2 296 logements améliorés, dont 1 840 habitats énergivores et 407 adaptations à la perte d’autonomie
- 91,3 M€ versés à 14 511 foyers bénéficiaires du RSA
- 130 actions d’insertion financées par le Département
- 500 missions de conseil aux collectivités
- Poursuite du déploiement du très haut débit numérique
- 775 km d’itinéraires cyclables entretenus
- 334 000 visiteurs accueillis à Terra Botanica
- 44 760 visiteurs à la collégiale Saint-Martin
- 60 000 lecteurs dans le réseau de bibliothèques partenaires du BiblioPôle
- 26 000 spectateurs accueillis au Festival d’Anjou
- 1,7 million de visiteurs en ligne des archives départementales

Développement durable : 5,3 M€
- 489 000 € de subventions en faveur des exploitants et organismes agricoles
- 89 tonnes de jussie retirées du domaine public fluvial
- 1,350 million d’arbres et arbustes plantés avec le soutien du Département de 2003 à 2019
- 600 000 € pour l’étude, la gestion et la valorisation des 89 espaces naturels sensibles
- 800 000 € pour des chantiers de restauration de continuité écologique sur la Sarthe
- 110 animations dans le cadre des Rendez-Vous nature en Anjou


Article du 30 juin 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI