Saumur. Le commerce de proximité, un lien social très fort, même durant le confinement

Déjà lieux privilégiés de rencontres et d’échanges pour bon nombre d’habitants, les commerces de proximité restés ouverts se sont révélés plus importants encore durant cette période de confinement.

Même avec un masque sur le visage, le sourire de Lahoussine reste pour le plus grand bonheur de ses clients.


À Saumur, entre les ponts, les habitants ont pu compter sur la présence de Lahoussine Addaada et de son échoppe Le Palais Fruitier. Ouvert durant tout le confinement, il a reçu la visite de nombreux clients, particulièrement heureux de le retrouver. Les commerces de proximité ont été autant des lieux d’approvisionnement que de contact social. « Le magasin était un véritable lieu de rencontres et d’échanges. Notamment pour les personnes les plus âgées avec lesquelles on discute souvent beaucoup. Je suis installé depuis 10 ans et à force, je connais bien les clients, ce sont des habitués. Pour certains, c’est un peu comme leur deuxième maison », précise-t-il. Cette relation très forte avec ses clients, Lahoussine ne la laisserait pour rien au monde : « Je m’étais installé normalement ici pour trois ans maximum au début et finalement, me voilà 10 ans plus tard, toujours dans ma supérette et dans une ville où j’ai fondé une vie qui m’est chère, les gens sont vraiment adorables. »

Quelques difficultés d'approvisionnement

Être présent durant cette période de confinement était donc essentiel pour lui, tout comme pour les habitués. « J’ai bien évidemment vu des têtes que je vois régulièrement, mais aussi d’autres que je ne connaissais pas. Quoi qu'il en soit, j'ai eu toujours autant de monde qui passait la porte », souligne le commerçant. Pour lui la grande difficulté durant le confinement a été l’approvisionnement. « Au début ce n’était pas évident de trouver de tout, je me rendais chaque matin à Tours vers 5h ou 6h pour faire le plein, je faisais le tour des fournisseurs. Rapidement, je me suis trouvé en manque de certains produits, notamment des pâtes, du sucre, des œufs, un peu comme partout finalement. Aucun problème concernant les fruits et les légumes en revanche. » Pour pallier à ces ruptures, le commerçant a essayé de répartir les produits entre les clients : « J’évitais de vendre 3 kilos de farine à la même personne, le but était que tout le monde en profite un peu. » Aujourd’hui, masque sur le visage et gants aux mains, Lahoussine continue de voir défiler les nombreux clients dans sa boutique.


Article du 18 mai 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


8 commentaires :


Commentaire de Eslemage 18/05/2020 18:27:18

Si ce n'est pas un coup de pub: ça y ressemble beaucoup (même si cela est mérité)! Avez-vous envisagé de faire un article pour chaque "petit commerçant" resté ouvert pendant le confinement? Ce serait normal, non?



Commentaire de La rédaction 18/05/2020 19:10:50

On aurait en effet pu en prendre d'autres... Mais bon soyez bon enfant. Merci



Commentaire de Bodin 19/05/2020 01:18:31

Je trouve dommage ces commentaires mitigés... Oui c'est un petit commerçant qui plus est situé entre les ponts dont on ne parle jamais ! Cette épicerie est toujours ouverte, le patron est sympa ! Merci pour eux et tant pis pour cela a qui ça ne plait pas !



Commentaire de Claudia 19/05/2020 18:09:59

Je ne suis pas sûre que Lahoussine ait besoin d’un coup de pub ; en même temps, il mérite qu’on parle de lui. Bientôt, on parlera de Laura et son épicerie portugaise ? Génial ! Continuons ainsi 🙂



Commentaire de La rédaction 19/05/2020 18:27:54

Pour votre information, nous avions déjà fait en son temps un article sur l'épicerie portugaise : http://www.saumur-kiosque.com/infos_article.php?id_actu=19369 Je vous invite à le relire



Commentaire de Chingaïny 19/05/2020 18:52:12

Parler du travail du Palais Fruitier pendant le confinement, c'est parler de tous les commerçants. Reconnaissance pour leur travail qui a été très différent et l'est sûrement encore un peu. C'est vrai que pour beaucoup de clients, le commerce de proximité est beaucoup plus qu'un lieu de ravitaillement. Merci à tous.



Commentaire de Fabien 19/05/2020 21:48:24

La vie quotidienne d’un « artisan de la bouche « ... un commerçant avec sa femme qui ne comptent pas leurs heures, confinement ou pas...toujours un mot... un sourire, un regard...un vrai service alimentaire et social ...des personnes gentilles qui ont un vrai rôle de lien social... leur valeur n’a pas de prix ! 😉👍😀👌



Commentaire de Retraité 21/05/2020 14:10:10

Un reportage sur les aides a domicile serait rendre un beau témoignage en ce moment de crise sanitaire , car elles aussi travaillaient avec peur .......mais surtout avec beaucoup beaucoup de courage , j'ai un très grand respect pour ces personnes que l'on sous estime . Papy



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI