COVID-19. Le Préfet de Maine-et-Loire en appelle au maintien de l'activité économique

Dans un communiqué, le préfet de Maine-et-Loire plaide pour l'adaptation des entreprises aux mesures barrières pour le maintien de l’activité économique. « L’implication des entreprises constitue un des maillons forts qui permettra à notre pays de surmonter cette crise.» Le communiqué de René Bidal


"La pandémie mondiale du COVID-19 nous confronte à un double défi, à la fois sanitaire et économique. La priorité va évidemment à la santé de nos concitoyens et c’est pourquoi ont été décidées les mesures de fermetures de commerces, de confinement et de « gestes barrière » qui sont les seuls à même de limiter la virulence de la propagation du COVID-19.
Pour autant, il est impératif de garantir une continuation de l’économie française et de préparer, dès à présent et de façon volontariste, car nous l’espérons tous, la reprise économique de notre Pays lorsque les constats et expertises sanitaires le permettront.

En effet, malgré les efforts budgétaires et financiers considérables que déploie l’État pour amortir les conséquences économiques de la crise, il ne faut pas potentiellement ajouter à l’impact de santé que le COVID-19 nous fait subir des situations financières qui s’avéreraient insurmontables, alors que la possibilité de continuer le travail durant la période de confinement était avérée, tant pour les entreprises que pour les particuliers. C’est évidemment le cas pour toutes las activités qui sont indispensables à la vie quotidienne des Français.

C’est pourquoi, sans préjuger bien sûr de ce que l’évolution de l’épidémie pourrait nous obliger en sacrifices supplémentaires, y compris dans les mesures de confinement qui pourraient être encore plus restrictives si la situation l’exigeait, il faut essayer maintenir les activités de production, de logistique et de services, partout où c’est possible, afin de permettre le réapprovisionnement et le déroulement normal des activités jugées directement ou indirectement essentielles.

A cet effet, chaque fois que possible et de façon prioritaire, le télétravail doit être la règle. Là où il n’est pas possible, le respect des mesures de distanciation et d’hygiène sont impératives et nécessitent bien entendu des adaptations dans l’organisation du travail, afin de garantir la santé des travailleurs, qui doivent pouvoir continuer leur activité. Des fiches spécifiques donnent le détail des conditions de travail à adapter aux mesures barrières. J’invite donc toutes les entreprises du territoire qui sont en mesure de poursuivre, même en mode dégradé leur activité à le faire. Dès lors que ces mesures sont garanties, les employés disponibles et non malades sont tenus d’aller travailler ; évidemment, dans le contexte, le dialogue social doit être très actif au sein de chaque entreprise pour trouver des solutions. L’implication des entreprises constitue un des maillons forts qui permettra à notre pays de surmonter cette crise. Je sais pouvoir compter sur l’engagement de leurs dirigeants et de leurs employés."


Modalités d’information des entreprises et particuliers dans le contexte du COVID-19

"Eu égard aux circonstances exceptionnelles que nous vivons, et afin d'informer et de soutenir les entreprises ou particuliers voici les coordonnées des principaux portails d'information auxquels elles peuvent s'adresser les entreprises dans le département du Maine-et- Loire.
Le site du Ministère de l’Économie et des Finances reprend les mesures de l’État en faveur du soutien aux entreprises avec les modalités fines de déclaration et une foire aux questions « pourquoi le confinement n’implique pas arrêt d’activité ». Voici l’adresse : https://www.economie.gouv.fr/coronavirus-soutien-..."


1 - La CCI région a lancé une plate-forme que voici : allo PME 02 40 44 6001 ou coronavirus.pme@paysdelaloire.cci.fr

2 - La Chambre des métiers et de l’artisanat pourra être jointe au 02 41 22 61 04 et par mail à l’adresse Entreprises49@artisanatpaysdelaloire.fr

3 - La Chambre d'Agriculture https://pays-de-la-loire.chambres-agriculture.fr/...
de-la-loire/reglementation/covid-19/

4 - La direction départementale des finances publiques (DDFIP) pour le report des
impôts directs, IS et taxes sur les salaires)
- Angers-Est : 02 41 74 53 85 sie.angers-est@dgfip.finances.gouv.fr
- Angers-Ouest : 02 41 74 53 86 sie.angers-ouest@dgfip.finances.gouv.fr
- Cholet : 02 41 49 58 95 sie.cholet@dgfip.finances.gouv.fr
- Saumur : 02 41 83 57 00 sie.saumur@dgfip.finances.gouv.fr

5 - L a DIRECCTE (pour l'activité partielle) au 02 41 54 53 80 ou 02 41 54 53 82 et adresse courriel : paysdl-ut49.activite-partielle@direccte.gouv.fr

6 - L’URSSAF (pour le report de charges sociales) au 3957

7 – La mutualité sociale agricole (MSA - pour le report de charges sociales) au 02 41 31 75 75 et site https://maineetloire.msa.fr/lfy

8 - Pôle emploi : recrutement en ligne sur pole-emploi.fr –banque de profils, simulateurs de charges et d’aides, et un conseiller en ligne au 3995

9 – Le conseil régional (région Pays-de-Loire) au 0800 10 200 et à l’adresse mél suivante
eco-coronavirus@paysdeloire.fr

10 – La Banque de France (pour la médiation bancaire et surendettement) par mail tpe49@banque-france.fr

11 - Bpi-france (pour les mesures exceptionnelles de soutien aux entreprises) au 09 69 370 240

12 - L'ordre des experts comptables à sos.covid19@ordec.fr


Article du 23 mars 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


1 commentaire :


Commentaire de brugiere jf 25/03/2020 11:08:55

Il va falloir ouvrir son dictionnaire. que veut dire confinement strict ( et peut être strict renforcé, demain) et reprise du travail - pour les activités indispensables à la vie quotidienne- décidée par le prefet. Attention aux PV pour les contrevenants. car les activites indispensables c'est le boucher ou gamm vert qui voient leurs produits péricliter.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI