Thouars. L'infirmière blessée au centre hospitalier est décédée

Jeudi 13 février 2020, une infirmière du service psychiatrique de l'hôpital de Thouars a été grièvement blessée à l'arme blanche par un patient qui tentait de sortir du service. La victime, âgée de 30 ans est décédée dans la journée.


Nous vous en avons parlé hier : une infirmière du centre hospitalier de Thouars a été agressée par un patient du service psychiatrique à l’arme blanche (relire notre article). Les faits se sont produits dans la matinée du jeudi 13 février et en début d’après-midi, les secours étaient toujours aux côtés de la victime sans pouvoir la transporter à cause de son état de santé. En début d’après-midi, la victime, une infirmière de 30 ans et mère de deux enfants, a finalement pu être héliportée au CHU de Poitiers où elle est décédée. La femme avait été gravement blessée au thorax. L’auteur des faits est un jeune patient de 20 ans qui cherchait à sortir de l’unité psychiatrique de l’hôpital. La police judiciaire de Poitiers s’est chargée du dossier. Après avoir été entendu par un psychiatre, l’auteur présumé a été placé en garde à vue. Les enquêteurs veulent avant tout savoir comment l’homme a pu se procurer un couteau.

Une ancienne infirmière du CH de Saumur

Jean-Paul Quillet, directeur du Centre hospitalier de Saumur-Longué tient à témoigner : "Cet événement dramatique nous affecte tous profondément, en tant que personne et professionnel de santé. Elodie Multon a été infirmière en psychiatrie dans notre établissement de novembre 2012 à mars 2019, au sein de l’unité Thouet, puis de la Loire et du CMP et CATTP. Elle a exercé auparavant aux EHPAD, puis en gériatrie de décembre 2011 à novembre 2012. C’était une professionnelle très appréciée de ses collègues et reconnue dans le service pour ses compétences.
Toutes mes pensées vont d’abord à son mari et ses enfants, ainsi qu'à toute sa famille. Je souhaite aussi adresser tout mon soutien personnel et au nom de l’institution à tous ses collègues et amis de notre établissement.
Le Centre Hospitalier de Saumur rend hommage à son engagement et à son professionnalisme dans son équipe et au service des patients."


Colère et indignation

Un décès qui survient alors que les personnels hospitaliers étaient à nouveau dans la rue ce vendredi 14 février, pour notamment exprimer le manque de moyens et de personnels dans les hôpitaux. Au centre hospitalier de Thouars, Philippe Cochard, collège proche de la victime, très affecté, exprimait sur les ondes de France Info sa colère, dénonçant le manque de personnels : "Il y a de cela encore quelques années, nous étions 10 infirmie(è)r(e)s par jour. Aujourd'hui nous ne sommes plus que 4 avec le même nombre de patients. On ne peut décemment pas remplir notre mission de soin, d'écoute et de proximité. Est-ce qu'il faut en arriver là pour faire entendre notre voix ?"


Article du 14 février 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI