Thouars. Une infirmière blessée à l'arme blanche au centre hospitalier de Thouars

Ce jeudi matin, une infirmière a été blessée à l'arme blanche par un patient du centre psychiatrique du centre hospitalier de Thouars. En début d'après-midi, son état de santé ne permettait pas de la transporter.


Ce jeudi 13 février au matin, une infirmière du Centre Hospitalier Nord Deux-Sèvres de Thouars a été gravement blessée à l’arme blanche. L’incident s’est déroulé au sein du centre psychiatrique de l’établissement. Les coups auraient été portés par un jeune homme âgé d’une vingtaine d’années, vraissemblablement à l'aide d'un couteau. Une autre soignante était également présente lors de l’acte. Un important dispositif de sécurité a été déployé sur place. Les pompiers, des médecins du Samu et un hélicoptère ont été dépêchés. La victime était encore prise en charge ce midi par les pompiers, son état de santé ne lui permettant pas d’être transportée. Les forces de l’ordre se sont également rendues sur place, le parquet de Niort s’est quant à lui saisi de l’affaire.


Article du 13 février 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


7 commentaires :


Commentaire de sa cousine 13/02/2020 19:43:32

Malheureusement, elle n'a pas survécu à cette agression. Paix à son âme et une pensée pour son mari et sa famille.



Commentaire de Louna 13/02/2020 21:13:18

Vraiment triste ..... Une pensée de soutient à sa famille .



Commentaire de Constat 13/02/2020 21:35:27

Quel drame... Une infirmière tuée au travail , quelle horreur ... juridiquement il s'agit d'un meurtre



Commentaire de Lolo de Pocé 14/02/2020 09:01:31

C'est un drame terrible que cette femme dévouée aux autres puissent trouver la mort en ne faisant simplement que son métier. Mais ce drame révèle aussi probablement d'autres choses comme le manque de moyens affectés aux hôpitaux et aux personnels de santé, manque de moyens financiers bien sûr, mais également d'organisation, de vision et de reconnaissance. Cela fait maintenant des mois que les professionnels de la santé manifestent, y compris les professeurs et chefs de services mais rien ne bouge. Il y a sans doute des dossiers beaucoup plus urgent



Commentaire de ANTHONY 14/02/2020 09:10:40

JE SUIS L'ONCLE DE LA VICTIME MERCI DE NE PAS FAIRE DE COMMENTAIRES SUR CE DRAME.POUVEZ VOUS S'IL VOUS PLAIT FAIRE NOTRE DEUIL. CROYEZ MOI CECI EST UN DRAME QUE PERSONNE NE PEUT IMAGINER ET QUE JE NE SOUHAITE A PERSONNE. MERCI DE VOTRE COMPREHENSION



Commentaire de La rédaction 14/02/2020 09:26:45

A la demande de la famille, par respect merci de ne plus commenter cet article. Nous ne les publierons pas



Commentaire de ANTHONY 14/02/2020 09:41:30

MERCI A LA REDACTION



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI