Folle journée 2020 : un beau millésime beethovénien

L’édition 2020 de la Folle journée s’est achevée dimanche. 3 828 mélomanes sont venus à Saumur et à Fontevraud écouter les concerts dédiés au 250e anniversaire de la naissance de Beethoven. Les chiffres et le thème de la prochaine édition ont été dévoilés lors d’une conférence de presse dimanche soir à l’abbaye de Fontevraud.

René Martin, directeur artistique de la Folle journée était particulièrement satisfait de cette édition 2020


« Nous avons battu tous les records pour la Folle journée en Région, déclarait tout sourire dimanche soir René Martin, le directeur artistique de la manifestation ligérienne. 65 000
spectateurs sont venus cette année, contre 58 000 l’an dernier, écouter les concerts dans 13 villes et 7 villes-satellites
. »
Pour Saumur et Fontevraud, la fréquentation affiche une légère baisse avec 3 828 personnes accueillies contre 4 012 l’an passé. Cette baisse est marquante à Fontevraud, puisqu’à Saumur on comptabilisait 2 002 spectateurs contre 2 009 en 2019.

La musique russe à l’honneur en 2021

La prochaine Folle journée sera bâtie autour de la musique russe. « L’église interdisait en Russie les concerts, seul le vocal avait foi. Autour des années 1840 – 1850, il y a une véritable prise de conscience qui débouchera en 1920 par la création des conservatoires et l’émergence de compositeurs tel le groupe des cinq Russes. Un cénacle musical qui, autour de Mili Balakirev, réunissait César Cui, Alexandre Borodine, Modest Moussorgski et Nicolaï Rimski-Korsakov. » Le directeur artistique promet beaucoup d’oeuvres originales et aussi des concerts issus du folklore russe. L’édition 2021 se déroulera du 30 janvier au 1er février.

Ils ont dit

Régine Catin, conseillère régionale, membre de la commission culture et maire de Fontevraud : « Encore une fois, c’est un succès. Les chiffres en région en attestent. J’ai aussi senti le bonheur des artistes d’être ici. »
Jean-Michel Marchand, président de l’Agglomération Saumur Val de Loire : « La Folle journée est un moment essentiel de la saison culturelle. En faisant le choix de Beethoven, vous avez su montrer toutes les facettes de cet extraordinaire compositeur. »
Rodolphe Mirande, vice-président à l’Agglomération, délégué à la culture : « Il y a une vraie proximité avec les artistes qui de plus, sont pédagogues sur scènes et après les concerts. »
René Martin, directeur artistique de la Folle journée : « C’est ensemble que nous faisons un miracle. La culture pour tous trouve là son vrai sens. »


Article du 28 janvier 2020 I Catégorie : Culture

 


2 commentaires :


Commentaire de brugiere jean 29/01/2020 13:00:08

En effet ce fut un moment irréel où des chefs d’œuvres d'un génie étaient là, sous nos yeux et nos oreilles. les concertos pour violon ( et l'autre pour piano par exemple. féerique merci à tous



Commentaire de bourgeais 29/01/2020 19:08:50

moments de grâce oui bien sur , magnifique , mais pourquoi veut on absolument privilégier cette horrible salle Beaurepaire alors que le cadre de Fontevraud est si beau ,



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI