Doué-en-Anjou. Une lutte collective contre la chenille processionnaire du pin

La mairie de Doué-en-Anjou met en place des actions afin de lutter contre les chenilles processionnaires du pin, une espèce invasive. Les habitants peuvent s'inscrire, avant le 19 novembre, afin de bénéficier de l'intervention de professionnels pour éradiquer ce nuisible.


Les chenilles processionnaires du pin dégradent les pins et cèdres qu’elles parasitent. Elles ont, de plus, un fort pouvoir urticant pouvant causer des démangeaisons, ulcères, œdèmes et autres réactions allergiques graves tant chez les êtres humains que chez les animaux. La mairie de Doué-en-Anjou lutte contre les chenilles processionnaires du pin à base de Bacille de Thuringe. Cette bactérie, présente naturellement dans l’air, est toxique pour la chenille mais n’est dangereuse ni pour l’homme, ni pour les animaux domestiques. L’application de ce traitement est assurée par la Fédération Départementale des Groupements de Défense contre les Organismes Nuisibles de Maine et Loire (FDGDON). Seuls les pins, les cèdres et plus rarement les épicéassont concernés par la lutte collective contre la chenille processionnaire du pin. La commune va programmer une intervention du FDGDON sur l’espace public en novembre. Elle offre la possibilité aux habitants de Doué-en-Anjou de bénéficier de cette opération à un tarif avantageux. Les personnes intéressées s'inscrivent avant le 19 novembre 2019 auprès des Services Techniques, à la mairie centrale ou dans les mairies des communes déléguées.

Infos pratiques : Tarifs :15,50 € à 20 € par arbre traité et devis spécifiques pour les plantations.
La facture vous sera transmise directement par le FDGDON. Le formulaire est disponible dans la rubrique Actualités, sur le site internet de la ville à l’adresse www.doue-en-anjou.fr et à retourner aux Services Techniques ou en mairie(s).


Article du 06 novembre 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI