De l'égalité... Réflexion dans le courrier du lecteur

Francis Prior, fidèle internaute du kiosque nous fait par d'une réflexion en plein débat sur les retraites : "Est ce du cynisme ou de l'incohérence ou pire une vue si courte qu'elle nous empêcherait de voir l'avenir de nos propres enfants ?"

L'egalité est la seule manière de vivre en paix


"Certains chantent à tue-tête l’égalité, la présentant comme la dernière des ivresses, la conquête ultime de notre humanité et fustigeant tous ceux qui demandent que ce beau mot ne soit pas dévoyé en d’indignes convoitises. En tous cas, ceux-là mêmes qui clament l’égalité sociale et fiscale, ou certains d’entre eux, expliquent sans sourcilier que cette égalité ne saurait concerner le régime de retraite dont ils bénéficient.

Avec un jovial cynisme, ils décrivent le monde idéal qu’ils appellent de leurs vœux, parlant de morale, de droits de l’homme, de dignité tout en s’indignant vertement que l’on puisse même envisager d’appliquer cette éthique égalitaire aux inégalités dont ils jouissent. Et les voilà, pour le coup, rejetant les idées de partage et de solidarité fussent-elles indispensables pour que leurs propres enfants accédassent un jour à cette félicité de recevoir des autres le nécessaire alors que, faute de force et de santé, ils ne pourront, à leur tour, y pourvoir par eux-mêmes. Pour expliquer leur noble courroux, les uns évoquent la dureté de leur labeur oubliant que d’autres, dans le même métier, ne bénéficient pas de ce statut roboratif. D’aucuns, de la basoche, maitre en chicanes, crient que l’on va piller leur plantureuse cassette oublieux du fait qu’ils bénéficient aujourd’hui d’un printemps démographique dans leur corporation comme d’autres naguère, qui, désormais, quand la bise est venue, viennent crier famine et en appelle à la solidarité de toutes les fourmis voisines.

Bien d’autres, qui n’ont commis d’autre faute que de naitre ailleurs, pas loin, tout près, là où nous autres, allons-nous reposer au soleil, ne pourrons pas même rêver du millième de notre superflu. Comme l’inconséquence ne flétrit plus les discours les plus saugrenus, on peut manifester à la fois pour l’égalité sociale en général et pour le maintien en particulier des inégalités dont on bénéficie. Ceux-là mêmes qui plaident pour la convergence des luttes s’enflamment donc pour la divergence des situations acquises. Comme ces autres qui réclament dans des rues proprettes plus d’humanité dans le traitement des migrants naufragés trouvent normal de bénéficier d’une chaine de création de la valeur qui conduit tant d’hommes, de femmes et d’enfants à s’en remettre à des rafiots de fortune pour parvenir peut-être, au terme d’un « voyage au bout de la nuit », à un peu moins de dénuement.

Mais voilà, l’argument ultime d’une niaiserie effarante : nous aurions lutté pour obtenir ces statuts spécifiques. Ils seraient un contrat irréfragable passé entre la Nation et chacun d’entre nous. Outre que, ceux-là qui demain en bénéficieront, n’ont pas eu à beaucoup lutter pour cueillir le fruit mûr, le propre d’une société est de tenter de s’adapter en permanence à l’évolution de ses éléments le plus fondamentaux : le nombre de ses membres, la durée de leur existence, leur manière de produire et de consommer, leurs relations aux choses et à la nature, ce qu’ils croient de leur vie et de son au-delà. Cette tâche de survie est celle de toutes les époques et de tous les lieux.

Peut-être serons-nous la première génération à refuser la charge de transmettre à demain les trésors accumulés au cours de tant de siècles, préférant nous goberger au bord du précipice."



Article du 15 octobre 2019 I Catégorie : Politique

 


8 commentaires :


Commentaire de Bravo! 15/10/2019 13:46:43

Une loi est faite dans l'intérêt générale et non pour son intérêt personnel. Tout est clairement dit. On veut l'égalité mais on ne veut pas partager non plus. "Avec un jovial cynisme, s’indignant vertement que l’on puisse même envisager d’appliquer cette éthique égalitaire aux inégalités dont ils jouissent." Vous écrivez "niaiserie effarante" je vous trouve bien gentil. Je dirais plus: mauvaise foi, malhonnêteté intellectuelle et égoïsme.



Commentaire de uniformité 15/10/2019 16:03:48

oui l edf la sncf etc veulent garder leur bébé .d autres veulent pas que leur caisse bascule dans la caisse general mais les memes savent très bien pleurer a l état quand leur caisse était vide.un regime pour tous et pareil.la pénibilité oui mais la vraie pas "moi je travail a l EDF et si je prend une poignée de châtaigne ou moi a la SNCF si un train me mord. terminé les parias avec moult avantage.tarif Electrique,voyage gratuit etc .un salaire et avec ca tu le dépense comme tu veux.par la meme revoir aussi et surtout les regimes de retraite des élus



Commentaire de @ uniformité 15/10/2019 20:06:51

Bonsoir 14 février 2003.... migrer au USA, vous serez certainement plus heureux



Commentaire de pierrot saumur 15/10/2019 22:42:45

Bien sûr, tirons tout le monde vers le bas, surtout ceux qui gagnent quelques miettes de plus que nous. Au lieu de jalouser les salariés des régimes spéciaux vous devriez vous désespérer de la situation dramatique de l'emploi dans notre pays, de l'ubérisation du travail qui entraîne des millions de salariés dans la précarité. Sur l'égalité, pourquoi ne pas viser les mêmes acquis que les personnes bénéficiant des régimes spéciaux ? Vous me répondrez que la dette de notre pays ne nous le permet pas, pourtant le potentiel financier pour remplir les caisses de l'Etat n'a jamais été aussi élevé



Commentaire de uniformité 16/10/2019 08:13:40

je fais parti de ces gens et oui j'en ai marre de voir des syndicats se plaindre la bouche pleine et en vouloir toujours plus devant des gens qui gagne peu.Alors oui uniformité avec chacun un salaire , tu veux voyager tu paie ton billet ,tu veux t éclairer tu paie ton Electricité au meme tarif que les autres etc.Pensez vous que dans la police ils ont le droit de ramener des délinquants chez eux , les hôpitaux ont des prix sur le cancer etc.Et le smicard de base qui lui bosse et a juste le droit de fermer sa gueule.voila votre veritable combat



Commentaire de pierrot saumur 16/10/2019 10:16:37

@uniformité. Les agents de la SNCF ou d'EDF n'ont pas plus d'avantages que les salariés des grandes entreprises privées qui bénéficient de dividendes, PEA, primes d’intéressement, CE, complémentaires santé très avantageuses... Arrêtez d'opposer les salariés pour quelques broutilles. Sur les syndicats, votre remarque montre une profonde méconnaissance de la situation. Les personnes qui ont vos propos sont les premières à venir frapper à la porte des syndicats en cas de problèmes ou de conflits au sein de leur entreprise ou leur collectivité.



Commentaire de christian boute 16/10/2019 11:35:52

les salariés des grandes entreprises privées qui bénéficient de dividendes, PEA, primes d’intéressement, CE, complémentaires santé très avantageuses.Vous parlez de l EDF ou éventuellement quelques groupe ,mais loin d être la majorité .faites le point sur l Anjou et combien de salariés ont ces avantages.pour les syndicats vous irez expliquer aux salariés de l hopital de longué votre histoire de defense des syndicats.Je pense que vous vivez dans un monde qui n est plus trop d actualité.



Commentaire de Vernantes. 16/10/2019 13:13:03

Puis je faire remarquer que ceux qui ont acquis certains avantages hors du commun que la majorité d'entre nous est, ne les ont obtenus que parce que leurs entreprises jouissaient : 1- d'un monopole,2 ce faisant bloquaient l'économie du pays, 3- prenaient en otage les autres travailleurs.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI