Economie. Les Laboratoires Brothier à Fontevraud, un ancrage en Saumurois

Fer de lance de l'industrie pharmaceutique indépendante en France, les Laboratoires Brothier situés sur la zone d'activités de Fontevraud fêtent cette année leur 70 ans, avec en prime un nouvel agrandissement. Ils marquent une nouvelle fois leur ancrage dans les Pays de la Loire et en Saumurois.

Christian Girardière (à l'extrême droite) en présence des VIP


Ce jeudi 19 septembre, les Laboratoires Brothier, l'un des leaders de la cicatrisation et la réparation tissulaire, avec notamment leur marque originelle Coalgan, ont, à l'occasion de leur 70 ans, inauguré l'extension du site de production et ses nouveaux process à Fontevraud. Après une première grosse extension en 2016, pour un montant de 10 millions d'euros, ce nouvel investissement de 5 millions d'euros permet aux Laboratoires Brothier d'accueillir de nouvelles cuves de traitement des solutions mères issues d'algues brunes et d'anticiper les nouvelles exigences de sécurité de ses produits.

Une évolution constante


Créée en 1949 par la famille Brothier, l'entreprise commercialise son premier produit, Coalgan, le premier alignate de calcium au monde, une matière première obtenue à partir de certaines algues. En 1985, elle passe dans le giron de la famille Girardière, qui investit de façon interrompue pendant 30 ans (plus de 10% de Chiffre d'affaires par an) pour agrandir les locaux, développer ses process et devancer les nouvelles exigences réglementaires européennes. De 2000 à 2010, les différents bâtiments du site ont fait l'objet de plusieurs extensions, soutenues par le conseil régional des Pays de la Loire. Une phase majeure en 2016 avec la naissance du nouveau bâtiment dédié à la production, avec plus de 2 000 m2 de salles dites « blanches », c'est à dire en ISO7. Un investissement de 10 millions d'euros. En 2018-2019, nouvelle extension permettant d'accueillir de nouvelles cuves de traitement des solutions mères. Le chantier, assuré majoritairement par des entreprises locales et régionales, représente un investissement de 5 millions d'euros, dont 1 million pour le bâtiment et 4 millions pour les nouveaux process. Les agrandissements et extensions ont généré ces 2 dernières années un nouvel accroissement de 10% de l'effectif du site de Fontevraud (aujourd'hui 70 salariés en ETP), principalement par le recrutement en CDI de profils aux compétences scientifiques et techniques. Aujourd'hui, l'unité de production de Fontevraud est principalement dédiée à la fabrication de Coalgan et Algostéril (1), compresses et mèches hémostatiques et cicatrisantes à visée chirurgicale, ce qui représente plus de 3 millions d'unités vendues dans le monde, à partir de l'utilisation de 40 tonnes d'alignates en provenance du Chili et de la Norvège, avec une étude actuellement sur les algues brunes de Bretagne.

Un esprit de start-up dans ce temple de alignates

« La dynamique de nos programmes d'investissement est en adéquation avec l'ADN de Brothier, renforcée par des valeurs fortes que sont l'indépendance, la formation, l'innovation et une vision à long terme » a expliqué Christian Girardière ce jeudi 19 septembre devant un parterre d'élus et de chefs d'entreprises. « Nous misons sur notre ADN représenté par l'Audace, couvrant à la fois valeurs et compétences caractérisées par l'innovation, la détermination, la témérité et le risque d'entreprendre. » Ainsi l'entreprise revendique une personnalité forte, qui lui permet d'avoir une stratégie basée sur une vision à long terme, avec en ligne de mire, « l'objectif de continuer à découvrir et exploiter le formidable potentiel de ces polymères marins. »
Et c'est à Fontevraud que Brothier concentre ses activités de production et de R&D, alors que le siège est à Nanterre, en région parisienne. « C'est une volonté stratégique de faire cohabiter R&D et production pour faciliter les développements, les transferts et l'amélioration continue des produits », explique Hervé Richard, médecin de profession aujourd'hui directeur de la communication médicale du groupe. Ainsi ces activités sont regroupées sur 45 000 m2 de terrain, dont 10 250 m2 couverts avec plus de 2 000m2 de salles blanches en ISO7. Et Christian Giradière de rajouter, très attaché qu'il est à son implantation à Fontevraud : « Au-delà de notre activité nationale et internationale, nous avons toujours voulu tisser des liens régionaux forts. Nous participons quelque part un peu au repeuplement du territoire en nous agrandissant et donc en recrutant ! »

Brothier et Fontevraud ne font plus qu'un

« Ce qui se passe ici est exceptionnel », n'a pas manquer de faire remarquer Régine Catin, maire de Fontevraud et conseillère régionale. « Il y a tout juste 3 ans, nous inaugurions un agrandissement, l'entreprise doublant de volume. Aujourd'hui, un nouvel agrandissement. Votre constance et votre fidélité au territoire nous font chaud au cœur. En plus, pionnier que vous êtes dans le secteur pharmaceutique, vous donnez une image remarquable de notre territoire.Vous êtes un des mécènes de notre commune. » Paul Jeanneteau, vice-président de la région et ancien pharmacien n'a pas manqué d'appuyer sur l'ancrage territorial de l'entreprise : « Votre développement est un très grand motif de satisfaction, d'autant que vous êtes une entreprise familiale et indépendante, ce qui n'est pas fréquent dans le domaine pharmaceutique. Vous avez une vision à long terme du développement, qui plus est en Pays de la Loire et ici en Saumurois. Nous e pouvons que vous en féliciter. » Et Christian Girardière de rappeler un principe : « La croissance d'une entreprise n'est pas seulement liée aux finances. Il s'agit de trouver des hommes et des femmes dont nous avons besoin et de les faire venir et rester. Aujourd'hui, Brothier et Fontevraud ne font plus qu'un. L'esprit de Fontevraud est présent dans tous nos packagings ! »

(1) Brothier possède deux gammes majeures :
- Coalgan, son produit historique, utilisé pour les saignements de nez comme pour est petits saignements d'urgence
- Algostéril, produit réservé au personnel de santé, notamment au bloc opératoire pour le traitement des plaies chirurgicales et traumatiques.


Article du 20 septembre 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


1 commentaire :


Commentaire de Mickael 20/09/2019 20:27:43

Chacun son petit bout de ruban Pathétique



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI