Abbaye de Fontevraud. Exposition « Parures de fête » du 20 septembre au 1er décembre.

Pour l’exposition « Parures de fête, splendeurs des tapisseries de Saumur », l’Abbaye royale de Fontevraud expose dans le Grand Dortoir trente-sept œuvres, dont la plupart sont uniques. A travers les temps et l’espace, elles invitent à la découverte d’un art majeur trop méconnu. L’exposition sera visible du 20 septembre jusqu’au 1er décembre.

®B. Rousseau, conservation départementale du patrimoine de Maine-et-Loire


Les collections de tapisseries de Saumur forment un ensemble exceptionnel, dont la plupart des pièces sont classées au titre des Monuments historiques. Elles ont été l’objet, pendant 25 ans, de restaurations attentives grâce à l’action concertée de la Ville, de l’État et du Département. L’Abbaye royale de Fontevraud expose pour la première fois dans un même lieu trente-sept de ces œuvres, dont la plupart sont uniques. Organisée par l’Abbaye royale de Fontevraud en partenariat avec la Ville de Saumur et le Département de Maine-et-Loire, cette exposition, placée sous le commissariat scientifique de la Conservation départementale du patrimoine de Maine-et-Loire, invite, à travers cinq thèmes principaux, à la découverte d’un art majeur encore trop méconnu. Proposant des œuvres médiévales et Renaissance inspirées par l’amour courtois, l’histoire et les textes chrétiens, l’exposition présente également un important ensemble de tapisseries tourangelles du XVIe siècle, rassemblées ici pour la première fois, ainsi que des pièces donnant deux visions opposées de la nature : celles des Gobelins du XVIIIe siècle marque l’apogée de la tapisserie du grand siècle, alors que celle d’Aubusson en 1959 reflète l’extraordinaire renouveau de l’art de la tapisserie sous l’action de Jean Lurçat.

Bref historique de la tapisserie


La tapisserie, réalisée sur un métier à tisser, compose, dessine, trace avec ses fils entremêlés, des motifs au service d’un récit spirituel, héroïque, ou purement décoratif. Depuis l’Antiquité, son art est pratiqué dans de nombreuses cultures : Grèce, Égypte, Chine impériale, civilisations précolombiennes… C’est au XIVe siècle que la tapisserie occidentale connaît un vif essor. En Anjou, la tenture de l’Apocalypse du trésor de la cathédrale présentée au Château d’Angers, commandée par le duc Louis Ier d’Anjou, en est le plus bel exemple. Sous l’Ancien Régime, les églises de Saumur, mais aussi l’abbaye de Saint-Florent, se dotent de plus de 120 tapisseries pour orner les chœurs, les nefs ou encore les rues lors du passage de processions. Dès le XVIe siècle, les commandes se multiplient grâce à l’action efficace des confréries. Les clercs proposent alors des thèmes religieux traités de façon poétique ou allégorique, et il n’est pas rare qu’une double lecture puisse être proposée.

Infos pratiques : Du 20 septembre au 1er décembre - Exposition en accès libre, dans le cadre de l’achat du billet d’entrée de l’abbaye royale ou d’une réservation à Fontevraud l’Hôtel. Plus de renseignement sur le site internet de l’Abbaye de Fontevraud.



Article du 11 septembre 2019 I Catégorie : Culture

 


1 commentaire :


Commentaire de Eh ben dis donc ! 11/09/2019 20:55:02

Eh ben dis donc, il leur en aura fallu du temps pour enfin comprendre ce qui va pouvoir faire déplacer les gens de bon goût à l'Abbaye. Espérons qu'ils vont poursuivre sur ce chemin gagnant et ne pas retomber dans la bienpensance "Bobo" peu lucrative car tellement hors sol !...



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI