Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgeuil
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Financement de la Chambre d’agriculture : Christian Gillet en appelle au Premier Ministre

Dans le cadre de l’élaboration du projet de loi de finances 2020, le ministère de l’Agriculture envisage de raboter de 15 % la part de la TATFNB (taxe additionnelle à la taxe sur le foncier non-bâti) servant au financement des Chambres régionales d’agriculture (lire notre article par ailleurs). Christian Gillet, président du Département, a adressé ce jour un courrier au Premier Ministre Edouard Philippe, ainsi qu’aux ministres de l’Action et des Comptes publics Gérald Darmanin et de l’Agriculture Didier Guillaume, afin que le Gouvernement renonce à cette mesure de restriction budgétaire.


« Cette orientation aurait des effets désastreux sur la qualité d’accompagnement du monde agricole, à un moment où celui-ci doit au contraire relever des défis majeurs de mutation », estime Christian Gillet. En Pays de la Loire, le manque à gagner, évalué à 3,450 M€ pour la Chambre régionale d’agriculture, se traduirait par la suppression de 10 % de son effectif.
6e département agricole français, avec un chiffre d’affaires d’1,6 milliard d’€ et des productions très diversifiées, l’Anjou compte plus de 8 000 exploitations, représentant 20 000 emplois et près de 13 000 équivalents temps plein. « L’agriculture est un atout économique essentiel pour notre territoire et plus largement pour la France, mais aussi une filière d’excellence qu’il nous faut préserver, ajoute le président du Département. Il nous appartient de l’accompagner dans sa modernisation. Il serait contradictoire de réduire d’un côté les moyens affectés au conseil et au suivi des exploitants et d’exiger de l’autre des niveaux de performance de plus en plus élevés ».
« Cet accompagnement est aussi crucial si nous voulons pérenniser la filière par le suivi des candidats à la reprise d’exploitations ». En Pays de la Loire, 48 % des agriculteurs ont plus de 50 ans, 2 000 partent à la retraite chaque année. « De même, l’aide apportée aux agriculteurs en difficulté est indispensable. Enfin, la Chambre régionale d’agriculture des Pays de la Loire, grâce à son ancrage territorial, est garante de la proximité dans nos départements ruraux. Une réduction de ses moyens financiers fragiliserait ce maillage alors qu’elle s’est déjà engagée dans la voie de la mutualisation et de l’optimisation de ses compétences », selon Christian Gillet.
Compte tenu de ces enjeux, le Département de Maine-et-Loire, pour sa part, consacre cette année 500 000 € au monde agricole, particulièrement au financement d’actions innovantes déployées par la Chambre régionale d’agriculture.


Article du 24 juillet 2019 I Catégorie : Politique

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !

page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI