Mouliherne. Eric Mignot se projette pour les municipales de 2020

A 10 mois des élections municipales de 2020, doucement la campagne se lance. C'est le cas à Mouliherne pour l'adjoint démissionnaire Eric Mignot (notre article du 19/12/2017). Pour lui, "des changements sont nécessaires dans la gestion de la municipalité, je propose de commencer à y réfléchir". Et d'ores et déjà d'inviter ces concitoyens à retenir la date du 20 septembre pour une réunion publique.


"Après les élections européennes, l’élection municipale de 2020 est la prochaine échéance; et pour répondre aux interrogations de certains, je tiens à dire que pour le moment la question n’est pas de savoir qui va conduire une liste à Mouliherne dans neuf mois, mais de définir pour quoi faire et de quelle façon.
Je propose de réfléchir à un projet qui sera imaginé avec la volonté d’améliorer le quotidien dans nos usages d’aujourd’hui tout en conservant le caractère authentique du village. Il faut aller au-delà du simple mépris de la pensée unique, il faut instaurer un véritable débat d’idées et de convictions dans la plus grande clarté.
Pour tous ceux qui le souhaitent, je leurs propose de participer à une première réunion publique le 20 septembre à 19h à la salle des loisirs pour en débattre. il est curieux d’entendre « on a toujours fait comme ça … il n’est pas d’ici … » pour justifier le refus d’un changement que tout impose. Finalement rien n’a changé depuis l’allégorie de la caverne de Platon qui mettait déjà en évidence la difficulté des hommes à changer leurs conceptions des choses, leurs résistances au changement, l'emprise des idées reçues. Et bien non, acceptons le changement et participons y.

On ne lutte pas contre Saumur Val de Loire, on s’intègre dans l’organisation pour y trouver sa place. On parle « du bien vivre ensemble », mais cela reste pour beaucoup un concept. Mettre le bien commun au centre de nos décisions collectives est bien là le sujet. Pour avoir un projet commun, il faut que chacun sorte de l’individualisme, accepte de mettre son énergie au service des autres et pas uniquement lorsque cela sert aussi ses intérêts personnels. Alors pour remettre le projet de territoire au centre de nos préoccupations on peut s’appuyer sur le tissu associatif et toutes formes d’organisations participatives : développer une économie participative porteuse de lien social, s’inspirant d’une économie sociale et solidaire fondée sur des valeurs partagées par tous. Economie collaborative, économie circulaire, circuits courts, mobilité partagée … autant de concepts qui peuvent permettre à un territoire rurale comme le nôtre de trouver son équilibre et garder son identité.

Il faut avoir un projet ambitieux où chacun se fera sa place à son rythme, un projet qui ait un sens collectif et qui soit bienveillant pour chacun. Un projet qui donne envie aux autres de venir vivre à Mouliherne. Un projet où chaque administré pourra participer aux commissions communales pour apporter sa contribution et donner son avis. Le regroupement en commune nouvelle n’est ni une nécessité ni une fatalité, pour autant la complexité technocratique demande une grande technicité et la mutualisation de services (comme la gestion des permis de construire aujourd’hui) est une solution intéressante : conserver une autonomie de décision tout en profitant des compétences des pôles de centralité. L’enjeu étant de garder sa propre identité, un projet réaliste à moyen et long terme avec des objectifs clairs est nécessaire, mais surtout ce projet doit être partagé avec SVL et les communes voisines.

Pour parvenir à construire ce projet, il faut penser aménagement du territoire autrement. La modernité ne fait plus rêver, il ne sert à rien de vouloir rattraper le train d’une ère industrielle que l’on a vu passer il y a déjà de nombreuses années. La troisième révolution industrielle est lancée et va aboutir à une société, après l’ère de la production agricole, après l’ère de la production industrielle, centrée sur les loisirs et dont les piliers sont principalement l’utilisation des énergie renouvelables et le numérique. C’est une véritable opportunité pour la France périphérique de retrouver une attractivité face aux métropoles, brillante vitrine de la mondialisation. Le train est en gare, l’aménagement numérique de la commune est programmé en 2021 et c’est maintenant que nous écrivons ensemble l’avenir de Mouliherne."


Article du 24 juin 2019 I Catégorie : Politique

 


5 commentaires :


Commentaire de Et oui 24/06/2019 18:39:02

Il nous faut un maire qui n est pas simplement un cap d ajusteur Imbus de sa personne Ou un agriculteur qui as pris la suite de ses parents mais sans bagage Incapable de déchiffrer le langage technocratique Peut etre un commandant de vaisseau pourrait être celui qui nous emmenera vers l ere des energies renouvelablesvrrs l ere du numerique En tout cas il faut en finir avec les petits arrangements entre copains Et les abus de pouvoir et autre corruptions légendaires dans ces peits comtés ou c'est les grandes familles qui font la pluie et le beau temps.



Commentaire de Les surprises 24/06/2019 19:04:44

Risque d etre phénoménales apres la gestion catastrophique de la municipalité en place... Peut etre ne parlerons t on pas de corruption Mais de dépense inconsidérées pour un petit village D un mauvais choix de stratégies et d'actions commerciales du as un mauvais chois de personnes tout en engageant les finances de la commune Du non respect des engagements de campagne L équipe dirigeante papi goudron en tête est totalement obsolète et n a aucune crédibilité a oser se représenter Le signataire de ce billet l avait bien compris et au moment opportun ou il était possible encore de redresser la situation papi goudron s est accroché a son fauteuil et ses 1500 euro mensuel comme la misere.aide de mami goudron et De son plus fidèle ennemi revenu aux affaires apres avoir délaissé la commune quelques années aidé de quelques vassaux dans l espoir de ravir la place de maire Non c est terminé tout ca nous ne sommes plus au 20 ème..nous nous tournons vers le 21 eme Avec de nouvelles technologies de production d energie telles les éoliennes



Commentaire de L' avenir nous le dira 24/06/2019 20:10:05

Je suis outré par le manque de respect des 2 commentaires précédents. On verra si les jeunes feront mieux que leurs aînés car la critique est facile. En effet il est toujours plus facile d'être dans l'opposition. On jugera le bilan des moralisateurs le temps venu. A bon entendeur.



Commentaire de Bel aceniAvenir 24/06/2019 22:20:11

Esoerons que la nouvelle équipe soit plus professionnelle Il y aura pas de mal Pas de quoi jouer les vierges effarouchées Machin choise



Commentaire de éric MIGNOT 26/06/2019 10:17:43

monsieur "l'avenir nous le dire" Je suis bien d'accord sur le fait qu'il est plus facile de critiquer que de faire, et notez bien que dans la tourmente "moi" je continue à être présent au Conseil Municipal pour y apporter mon avis et mon analyse. Par ailleurs en tant que Vice-Président du SIéML je suis totalement dans la participation active. Enfin, si vous voulez un débat constructif, ne restez pas caché derrière un anonymat peu courageux et venez discuter librement le 20 septembre.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI