Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Fonds européens : L'Europe très présente en Maine-et-Loire

Au cours des cinq dernières années en Anjou, une centaine de projets ont bénéficié des financements de l’Europe, soit au titre du FSE (fonds social européen), soit du FEDER (fonds européen de développement régional), pour un montant global de 26,7 M€. A la croisée des compétences départementales et des domaines d’intervention de l’Union européenne, le Département de Maine-et-Loire a pu concrétiser un certain nombre de ses projets.


Insertion sociale et professionnelle, recherche, innovation, préservation de l’environnement, alimentation et agriculture relèvent des champs d’intervention de l’Europe. Plusieurs opérations, conduites par le Département, ont ainsi été financées au cours de ces dernières années par l’Union européenne.

Anjou e-lyco

Parmi elles, Anjou e-lyco a permis de connecter de manière innovante les élèves de l’ensemble des collèges de Maine-et-Loire, les parents, les enseignants et les personnels administratifs à un seul et même environnement numérique de travail. D’un coût de 2,1 M€, ce projet a été subventionné par le FEDER à hauteur de 573 000 €.

Eveil du goût

Dans le domaine de l’alimentation, l’Union européenne consacre 43 000 € par an à la promotion des fruits et légumes et des produits laitiers auprès des élèves. L’objectif est d'éveiller les jeunes au plaisir du goût et de leur donner de bonnes habitudes alimentaires tout en favorisant la production locale. En 2017, 123 établissements du Maine-et-Loire, parmi lesquels plusieurs collèges publics et privés, ont bénéficié de cette initiative.

Assurer l’accompagnement social et professionnel


Le Département, chef de file de l’action sociale, bénéficie également dans le cadre de sa politique d’insertion des fonds européens. Les salaires des 16 agents que compte le service développement insertion et emploi du Département, dont le rôle est d’assurer l’accompagnement social et professionnel des bénéficiaires du RSA, sont pris en charge pour moitié par l’Europe, soit 380 000 € par an.

Plateforme de mobilité départementale


Dans le domaine de l’insertion toujours, la plateforme de mobilité départementale Néo Mob’in, portée par Afodil, est financée à 50 % par le FSE, représentant 137 000 € par an. Cette plateforme permet chaque année à plus de 300 personnes en recherche d’emploi de surmonter leurs difficultés de déplacements domicile-travail.


Article du 23 mai 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !

page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI