Grand Saumurois. L'Agence de développement disparaît, le directeur remercie

À compter du lundi 1er avril prochain, l'Agence de Développement du Grand Saumurois (ADGS), satellite de la Communauté d'Agglomération Saumur Val de Loire, fermera définitivement ses portes. Si les personnels vont être requalifiés au sein de la collectivité qui reprend à son compte les missions de l'Agence, ce ne sera pas le cas du directeur, Thomas Guilmet.

Thomas Guilmet (à droite) au côté d'Aloyse Wagener, président de l'Agence


L'Agence de Développement du Grand Saumurois a été créée en 2000, avec la naissance de la communauté d'agglomération Saumur Loire Développement. En tant qu'association financée à 90 % par la collectivité et à 10% par la Chambre de Commerce et d'Industrie, l'originalité de son bureau reposait sur le fait qu'il était composé majoritairement de chefs d'entreprises, aux côtés des représentants des institutions financeuses. Son champ d'action était celui du Saumurois, sa mission étant tant exogène à la recherche d'entreprises venant s'implanter, qu'endogène à l'accompagnement du développement de celles existantes sur le territoire. En 2017, son champ d'action s'est élargi, s'adaptant au périmètre de la nouvelle grande agglomération saumuroise, à savoir au Douessin, Gennois et Longuéen.

Fusion de l'Agence de développement et de la Maison de l'Emploi

Nouvelle phase aussi en 2017, de la volonté des élus, l'Agence et la Maison de l'Emploi, autre satellite de la collectivité, mais financée quant à elle à 70% par l'état et les fonds européens ont été fusionnées, les élus partant du fait que le développement économique, l'emploi et l'insertion devaient être liés. Ainsi est née l'Agence de l'Emploi du Grand Saumurois, dont le directeur chapeautait également la Maison de l'Emploi. En 2018, il a été acté par l'État de la fin des fonds alloués aux Maisons de l'Emploi et donc de facto de leur existence. Celle de Saumur a résisté une année supplémentaire, mais depuis le 1er mars, elle n'existe plus (relire notre article du 20/12/2018). Comme ils l'avaient annoncé, les élus du Saumurois ont décidé que ses missions seraient reprises par l'agglo. Il leur apparut également judicieux de reprendre aussi les missions de l'Agence de développement, ce qui induit donc une disparition de la structure au 1er avril de cette année. Exit donc de la présence des chefs d'entreprises. Les personnels, qui étaient au nombre de 2,5 à la Maison de l'Emploi et de 2 à l'agence, le directeur et une assistante. Seuls les personnels de la Maison de l'Emploi ont été intégrés à l'agglo.

« Le développement économique doit se faire en concertation avec les entreprises »

Directeur depuis 2015, Thomas Guilmet, dans un courrier, signifie « Depuis 4 ans, l’Agence a œuvré pour le rayonnement du territoire et de ses entreprises. Notre instance paritaire regroupait des chefs d’entreprises et des élus dans un souci de coopération et d’échanges constructifs. Je reste convaincu de l’intérêt de la mission, et que le développement économique doit se faire en concertation avec les entreprises. » Et de continuer avec quelques regrets : « L’Agence peut se réjouir d’avoir rempli l’ensemble des obligations et des actions qui lui avaient été confiées. Ceci reste cependant insuffisant, elle aurait pu faire davantage, notamment en matière de communication, d’accompagnement et d’animation. Car ce territoire dispose de tous les atouts nécessaires pouvant engendrer une meilleure dynamique économique et sociale. » Enfin de conclure, confiant pour le territoire : « Soyez toutes et tous conscients de vos richesses individuelles et collectives, continuez à construire l’avenir comme vous le faites. Ces dernières années à vos côtés, acteurs du Saumurois, m’ont démontré que les vrais leviers de croissance résident dans la fierté de votre territoire et votre capacité à vous fédérer. Vous êtes ce territoire, agissez sur son avenir et son rayonnement ».

Le globe-trotter souhaite poser ses valises en Saumurois

Originaire d’un peu partout, initialement du département des Deux-Sèvres, puis ayant passé autant de temps aux Antilles, à Nantes et en Région parisienne, ce globe-trotter souhaite poser ses valises à Saumur, « car il y fait bon vivre, malgré la situation ». Et d'aller plus loin : « J’ai un projet de création d’entreprise qui est en cours d’étude et suivi par Angers Technopole. En tout état de cause, je souhaite continuer à vivre sur le territoire et à m’y impliquer ».


Article du 25 mars 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


2 commentaires :


Commentaire de Rova34 25/03/2019 19:37:27

Quelle mauvaise nouvelle pour Saumur et le développement économique de ce territoire. Pour réussir il faut des présidents de collectivités ( ville et agglomération) motivés et surtout pros et connaisseurs de l entreprise. C est un vrai sujet casse gueule pour des élus ( cf Michel Apchin)....surtout pour durer. Le social, l éducation, la sécurité, les vieux, la propreté....c est plus facile.
saumur restera une ville endormie . Comment voulez vous faire venir maintenant des entreprises via une agglo et des fonctionnaires ...qui auront 15.50 € pour inviter.



Commentaire de fred 26/03/2019 08:11:40

Ou la derniere partition de wagner


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI