Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgeuil
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Région des Pays de la Loire. "Fontevraud : Stop ! Tirons les leçons du passé."

A l’occasion de la session du Conseil régional du 21 mars 2019, Christelle Cardet, élue saumuroise du groupe Ecologiste et Citoyen est revenue sur le rapport de la Cour Régionale des Comptes concernant l’abbaye de Fontevraud. "Face à sa demande de renforcer les outils de contrôle et d’exiger les remboursements des frais et primes indûment versés, la majorité ne donne pas suite à ce qui nous semble être le minimum compte tenu de l’histoire de la gestion de ce site régional majeur." Le communiqué du groupe et la parole à Christelle Cardet, élue régionale de Saumur.

Christelle Cardet


Christelle Cardet, conseillère régionale élue en Maine-et-Loire: « Je suis administratrice de la SOPRAF depuis 2010 et je suis bouleversée par l’ampleur de la situation. J’avoue être très mal à l’aise sur ce sujet. Ce dossier révèle toute la difficulté pour un.e élu.e d’être au fait des dysfonctionnements opérationnels et d’être en capacité de les identifier en siégeant uniquement dans un conseil d’administration. Cependant il est important de rappeler que l’Abbaye Royale de Fontevraud constitue par sa nature un patrimoine exceptionnel en Pays de la Loire, et grâce à la SOPRAF (Société publique locale) créée fin 2010, l’abbaye est devenue un véritable laboratoire d’action culturelle et de développement territorial. Une nouvelle page de son histoire s'est alors ouverte avec de nombreuses actions pour renforcer son attractivité, son développement culturel et son inscription territoriale au-delà des limites administratives régionales».

"Il reste des questionnements"

Chacun reconnaît que l’organisation de Fontevraud est très complexe. Les mesures correctives engagées par la majorité suite au rapport de la Cour Régionale des Comptes sont une bonne chose. Mais il reste quelques questionnements. En conséquence, Christelle Cardet a interpellé la majorité : « Quel outil d’évaluation comptez-vous mettre en place pour mesurer l’efficience de ces mesures correctives, pour contrôler les résultats obtenus et instaurer la transparence nécessaire à l’assainissement de la situation ? Comptez-vous demander le remboursement des frais professionnels non justifiés et des primes indûment versées, aux personnes concernées mentionnées dans le rapport ? Aujourd’hui, il est impératif que les recommandations de la Cour régional des comptes soient mises en œuvre concernant la méthode de travail, la transparence sur les dossiers et l’information aux élus-e-s.».

"La tâche risque d'être délicate"


La majorité a partagé le constat d’un dysfonctionnement et assuré que « l’exécutif contrôle, voit et demande des comptes ». Mais sans outil de suivi et d’évaluation partagé, la tâche risque d’être délicate ! Le développement futur de l’Abbaye Royale de Fontevraud, dans toutes ses dimensions patrimoniale, culturelle, touristique et économique, doit se poursuivre en tirant pleinement les leçons du passé.


Article du 22 mars 2019 I Catégorie : Politique

 


13 commentaires :


Commentaire de marc b 22/03/2019 11:19:43

facile une fois que les dégâts sont la.et cette dame elle était ou quand il fallait siéger et prendre les decisions en amont? gueuler avec la meute est facile mais dénoncer les fais avant est plus difficile.cela demande un minimum de travail et d'implication et pas juste avant des elections européennes histoire de montrer que les verts se reveillent avec le printemps.



Commentaire de Daddy 22/03/2019 14:59:55

Ah...la fonction publique territoriale toujours aussi nulle !



Commentaire de hamed 22/03/2019 15:45:23

tirez les leçons ,le meme discours après chaque gabgi financière .a quand une implication des élus dans les decisions concernant l argent publique.facile de jouer avec l argent du con tribuable.



Commentaire de Superdeg 22/03/2019 17:05:31

Maintenant il faut que j'écrive un-e zélu-e ou un.e zélu.e, et pour deux on fait comment l'écolo de service? Deux-se zélus-es? Les écolos qui se veulent modernes en étant rétrogrades.



Commentaire de vive la bataille des municipales 22/03/2019 17:22:39

bonjour moi, je pense que Mme Cardet a plutôt les municipales en ligne de mire, elle devient de plus en plus communicante sur des sujets dont je vous laisse juger de l'intérêt et la manière avec laquelle elle enfonce des portes ouvertes vive 2020!!!



Commentaire de CULOTTEE 22/03/2019 20:29:44

Culottée cette petite madame Cardet , les grandes dérives de Fontevraud ont eu lieu quand cette dernière était dans la majorité Auxiette ......Heureusement que depuis 2016 une majorité plus gestionnaire à stopper les dérives



Commentaire de Pilou49 23/03/2019 09:19:51

Fontrevaud ou une saïga de mamouchis en douze volumes, quelle rigolade si ce n'était comme toujours les contribuables qui eux rient mais jaune !



Commentaire de Christelle Cardet 23/03/2019 10:45:58

Je pense qu’il est important de rétablir quelques vérités. Tout d’abord, Oui, j’étais et je suis dans le conseil d'administration (CA) de la SOPRAF. Je suis bouleversée par l’ampleur de la situation et la cour des comptes précise dans son rapport que des décisions n’ont pas donné lieu à une information auprès des différents CA ! Ce dossier révèle toute la difficulté pour un élu/une élue (de tout bord car le CA n’était pas composé exclusivement d’écolos ou de socialistes), d’être au fait des dysfonctionnements opérationnels et d’être en capacité de les identifier en siégeant uniquement dans un conseil d’administration !
Quant à la nouvelle majorité, je vous invite à lire les rapports de la cour des comptes, vous pourrez y lire que le directeur engagé par Monsieur Retailleau a son lot de responsabilités et les faits graves se sont poursuivis durant plus d’une année. Monsieur Retailleau a réagi à la sortie des rapports de la cour des comptes et aujourd’hui, en effet, nous pouvons espérer que les mesures correctives mises en place assainiront la situation. Je pense que dans ce malheureux dossier tout le monde a sa part de responsabilité et il est important, maintenant, au-delà des couleurs politiques, de travailler pour que les recommandations de la CRC soient mises en œuvre et poursuivre le développement de l’Abbaye Royale de Fontevraud, dans toutes ses dimensions patrimoniales, culturelles, touristiques et économiques, en tirant pleinement les leçons du passé.



Commentaire de Superdeg 23/03/2019 12:18:55

Et ma réponse? Je vais mettre mon gillet de 72 ans.
Mais gonflé la réponse de l'écolo de service elle est administratrice et elle l'a fermé jusqu'à aujourd'hui. Ont-ils des entrées gratuites tous-tes ces administrateurs-trices (c'est bon?)?



Commentaire de JGSaumur 23/03/2019 20:58:15

Madame, un " Mea Culpa " de façade.
Pour vous l'important c'est votre statut. Elle pas belle la vie....



Commentaire de Reste à ta place 24/03/2019 06:12:40

Et au fait ceux qui critiquent sans savoir ce que signifie siéger dans un conseil d'administration, je vous invite à vous renseigner sur la fonction et vous constaterez que vous feriez mieux de rester à votre place, si vous en avez une...le conseil d'administration ne fait pas transparaître le disfonctionnement, il est souvent trop tard lorsque les administrateurs constatent les dégâts...par conséquent c'est la direction et les personnes qui ont validé ces postes qui doivent prendre leurs responsabilités...



Commentaire de gédéon 24/03/2019 07:50:30

Pardon d'être aussi "brutal" . Mais quand on est aux affaires on assume. Alors pas suffisamment d'infos (on demande) Pas de comptes sérieux (alors on peut vérifier) Je n'approuve pas la réaction. Il y a eu des dysfonctionnements dus à X ou Y peu importe. La responsabilité est avant tout collective...Il appartiendra désormais de faire la partition entre celles qui résultent de l'individualité. Heureusement qu'il y a la CRC pour nous informer.



Commentaire de JGSaumur 24/03/2019 16:56:02

Nous sommes d'accord " Reste à ta place "
Restez à votre place et ne défendez pas la réalité. Siéger dans un conseil d'administration n'est pas neutre.
Et si on n'a pas la capacité d'assumer son rôle, là porte est ouverte...


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI