Bassin versant de l’Authion : un contrat régional pour améliorer la qualité de l’eau

La Région poursuit la mise en place d’une politique intégrée de l’eau à l’échelle des bassins versants : elle a signé début novembre le premier Contrat régional de bassin versant (CRBV) de l’Authion pour la période 2018‐2020, pour un montant de 876 743 €.

L'Authion en Saumurois (image archive OT Saumur)


C’est en constatant la qualité insuffisante des eaux et des milieux aquatiques des Pays de la Loire que la Région, qui n’a pas de compétence réglementaire sur l’eau, « a choisi de s’engager dans une politique ambitieuse et volontaire de reconquête de la ressource en eau en travaillant à l’échelle des bassins versants,» signifie la Région.

Préservation de la ressource en eau

Pour les territoires ayant des Schémas d’aménagement et de gestion des eaux (SAGE) approuvés, comme c’est le cas de l’Authion, la Région a développé un outil financier pour réaliser les travaux nécessaires à la préservation de la ressource en eau : les Contrats régionaux de bassins versants (CRBV), d’une durée de 3 ans. Ce premier CRBV de l’Authion, qui a été signé fin 2018, est porté par le Syndicat mixte du bassin de l’Authion et de ses affluents qui en assure l’animation et la coordination.

Une aide régionale de 876 743 €

Le programme d’actions 2018‐2020 porte sur un montant d’opérations de 3 551 214 euros avec une participation régionale de 876 743 euros et mobilise dix‐sept maîtres d’ouvrages sur 33 actions. Il met l’accent sur la gestion quantitative de la ressource en eau, la restauration des milieux aquatiques et des zones humides, l’amélioration de la qualité des eaux et la prévention des inondations.

Une action à la hauteur de l’enjeu environnemental

Le contrat concerne un territoire de plus de 1 150 km² correspondant à la partie ligérienne du bassin versant de l’Authion, qui s’étend sur les deux régions Pays de la Loire et Centre Val de Loire. Globalement, l’état écologique des masses d’eau de ce territoire est répertorié comme de moyen à médiocre. Ces dernières présentent notamment un état hydromorphologique dégradé et font l’objet d’une pollution diffuse (nitrates, pesticides, phosphore) en lien avec les activités du bassin.
Le Schéma d’aménagement et de gestion des eaux (SAGE) Authion a identifié cinq enjeux, auxquels répond le programme d’actions du CRBV :
1. Gérer globalement la ressource pour assurer la pérennité de tous les usages,
2. Protéger et restaurer la morphologie des cours d’eau et les zones humides de manière différenciée sur le territoire,
3. Améliorer la qualité des eaux souterraines et superficielles,
4. Prévenir le risque d’inondation dans le val d’Authion,
5. Faire connaître et appliquer le SAGE.


Article du 23 mars 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !

page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI