Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



15 janvier : Café Théo-Philo de Saumur

Le prochain café théo-philo de Saumur qui aura lieu le mardi 15 janvier sera d'actualité avec le thème "La violence, les violences, de quoi parlons nous ?"

illustration Simon PUIROUX


Conscients de l’importance de certaines questions, de la diversité de nos opinions et du peu d’occasions propices à de vrais échanges, un petit groupe de chrétiens de la Paroisse Sainte Jeanne Delanoue souhaite proposer des rencontres ouvertes à tous, croyants ou non. Ce ne sont ni des cours, ni des conférences, encore moins des enseignements dogmatiques, mais des dialogues où chacun peut intervenir pour donner et justifier sa position. Nous veillerons à ce que chaque prise de parole soit écoutée avec respect, quitte ensuite à exposer les raisons de son désaccord. L’actualité peut nous interroger, n’hésitez pas à proposer, à la fin de chaque rencontre ou par courriel, des sujets que vous aimeriez voir aborder.

Infos pratiques : Mardi 15 janvier 2019, de 18h30 à 20h, restaurant le Carrousel, 16 rue du Colonel Michon, à Saumur - Sans inscription - participation aux frais - Contact : paroissestejeannedelanoue@diocese49 - Tél 02 41 51 00 73
Prochaines rencontres 2019 : Mardi 5 février, mardi 12 mars, mardi 2 avril, et mardi 7 mai 2019


Article du 12 janvier 2019 I Catégorie : Culture

 


3 commentaires :


Commentaire de Nostromo 12/01/2019 15:14:29

Sujet intéressant et d’actualité.
- La violence verbale suivi des actes imposés :: les déclarations de notre président sur le « pognon de dingue dans les aides sociales », sur « il suffit de traverser la rue pour trouver du travail », sur « ceux qui ne veulent pas faire d’effort », sur « j’assume de mettre à contribution les retraités (je baisse les retraites) et je l’es en remercie (mais de toute façon ils n’ont que le droit de se taire) »
- La violence idéologique : « nous sommes trop intelligents (sous entendu vous êtes des ignares) », « nous ne remettrons pas en place l’ISF », les gaulois réfractaires, nous garderons le cap ...
- La violence physique des gilets jaunes ... pour se faire entendre
- La violence de la vie : le EHPAD, les hôpitaux, la maladie, le handicap
- La violence des images : dans les médias, les guerres, les casseurs, les attentats ... mais aussi la télé réalité avec ces jeunes limités intellectuellement vivant dans des villas de luxe vis à vis de jeunes gens qui vont bosser pour un SMIC ne pouvant terminer le mois.
- La violence fiscale : ceux qui payent leurs impôts vs ceux qui sont exilés fiscaux (Goshn par exemple), le fraudes fiscales des très riches, l’affaire FILLON, les frais bancaires pour les plus faibles...
- La violence religieuse : contre l’IVG, pour le port du voile, anti sémitisme, la pedophilie des prêtres,

Quelles sont les violences légitimes et les violences illégitimes ? Est qu’une violence peut légitimer une autre violence ?



Commentaire de brugiere 13/01/2019 19:03:35

effectivement ( je pense que ) les aides sociales sont trop fortes et coûtent trop cher. mais les Gvts " achètent" la paix sociale suite à la casse des entreprises ( due largement à l'Etat socialisant) depuis 30 ans. Sur ce point, je pense que tout le monde est d'accord.
Il 'y a donc des millions d'emplois qui ont disparu en France depuis les années VGE . C'est ce qu'il faut absolument reconstruire.Les aides sont légitimes dans un pays développé, pour les necessiteux mais la création d'emplois et donc d'entreprises passe avant.
Pour le reste, la France est en plein déroute et envahie par des masses de gens qui coûtent un maximum, et ne rapportent rien, si ce n'est du travail au noir.( donc rien pour l'Etat) et de la drogue . on voit mal ce que les soudanais peuvent nous apprter sauf à les loger nourrir soigner éduquer...ce qui accentue la dette. certains esprits faibles et comiques parlent de ce que rappoortent ces populations . C'est à rire. On peut les plaindre, leur pays est lamentable, ... mais qu'y puis je ? rien.
La colonisation leur a approté une langue internationale des routes et des ponts, des hôpitaux, l'electricité parfois. ils ne le reconnaissent pas . et préfèrent nous injurier. C'est leur droit mais chez eux. et ce n'est pas de ma faute.
mais "ils " ont du pain sur la planche pour bâtir leur pays.
ajoutons l'éclatement libéral de la société en individus séparés et qui se parlent par smart phones et cela explique la liste à la prévert
Il est clair, qu'au bout, nous courons à la guerre civile.



Commentaire de Nostromo 13/01/2019 19:55:14

Bel exemple donné par Brugiere : sa violence et sa haine justifient une violence envers ces mouvements fascistes dont il est le digne représentant. Dans son cas le débat et la discussion sont inutiles, alors que reste-t-il ?
Comment une société ouverte et tolérante peut-elle lutter contre les ennemis de la tolérance, tout en respectant ses propres principes ? La question surgit aux États-Unis alors que des manifestations de haine, réunissant l’extrême-droite, des néonazis, des membres du Ku Klux Klan et des suprématistes blancs, ont été autorisées dans les rues de Charlottesville (Virginie), au nom de la liberté d’expression. Mais dans une société ouverte, la haine et le racisme peuvent-ils être exprimés au même titre que toute autre opinion ?
Le philosophe Karl Popper, né en 1902 à Vienne, qu’il quitte avec la montée du nazisme, s’inquiète de ce paradoxe.
Parmi ces difficultés inhérentes de la démocratie : le paradoxe de la tolérance. « La tolérance illimitée, écrit-il, doit mener à la disparition de la tolérance. Si nous étendons la tolérance illimitée même à ceux qui sont intolérants, si nous ne sommes pas disposés à défendre une société tolérante contre l'impact de l'intolérant, alors le tolérant sera détruit, et la tolérance avec lui. » Et Karl Popper de citer en exemple la République de Weimar, défaite par les nazis auxquels elle a laissé champ libre


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI