Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Élections européennes 2019 : tout savoir, tout comprendre...

On en parle déjà... Du 23 au 26 mai 2019, les citoyens de toute l'Europe élisent leurs représentants au Parlement européen. Tous les cinq ans, cette élection permet aux citoyens de choisir leurs représentants au Parlement européen. En France, le vote aura lieu le dimanche 26 mai. Fonctionnement des élections, rôle des députés,... Tout comprendre.


Les prochaines élections européennes se tiendront dans l'ensemble des 27 états membres (1) entre le 23 et le 26 mai 2019. Emploi, climat, immigration, libre-échange, alimentation… l'impact de ces élections sera bien sûr déterminant pour l'ensemble des politiques européennes. Mais le scrutin peut aussi, sur fond de montée des extrêmes, avoir des conséquences fondamentales sur l'avenir de l'Europe et de ses valeurs.

705 eurodéputés en 2019 contre 751 en 2014

En 2019, 705 eurodéputés seront élus en Europe, un nombre réduit par rapport aux 751 sièges à pourvoir en 2014. En effet, avec l'entrée en vigueur du Brexit en mars 2019, il n'y aura plus de députés britanniques. L'Union européenne a profité de l'occasion pour rééquilibrer la composition du Parlement européen et allouer des sièges supplémentaires à huit états membres, qui étaient sous-représentés démographiquement. C'est le cas de la France, qui sera représentée par 79 députés, soit 5 de plus que pour la législature 2014-2019.

Comment fonctionnent les élections ?

Les élections ont lieu tous les cinq ans, à la même période, dans l'ensemble des pays membres de l'UE. Chaque pays se voit attribuer un nombre de sièges en fonction de sa population. Il doit ensuite conduire le scrutin sur son territoire et nécessairement à la proportionnelle. En 2019, en France, le vote se tiendra le dimanche 26 mai. À cet égard, le gouvernement a introduit un changement important : le pays ne sera plus découpé en huit circonscriptions régionales comme entre 2003 et 2014, mais formera une circonscription unique. La France revient ainsi au modèle adopté par la grande majorité des pays européens. Seules la Belgique, l'Irlande, l'Italie et la Pologne sont en effet divisées en plusieurs circonscriptions.
Une liste de candidats sera présentée par chaque parti pour l'ensemble du territoire français, et chaque citoyen aura la possibilité de donner sa voix à la liste de son choix. A l'issue du scrutin, les partis ayant obtenu plus de 5% des suffrages bénéficieront d'un nombre de sièges proportionnel à leur nombre de voix.

Quels sont les partis en lice ?

Ce sont les partis nationaux qui présentent des listes de candidats. À l'issue des élections, les députés élus peuvent rejoindre ou créer un groupe politique au niveau européen. Pour la législature 2014-2019, on compte huit groupes politiques au niveau européen :
- Le Groupe du Parti populaire européen (PPE), qui réunit la plupart des partis de centre-droit, dont Les Républicains
- L'Alliance progressiste des socialistes et démocrates au Parlement européen (S&D) où figure notamment le Parti socialiste
- Les Conservateurs et réformistes européens (CRE), qu'aucun député français n'a rejoint
L'Alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe (ADLE), où se trouvent l'UDI et le MoDem
- Le Groupe confédéral de la Gauche unitaire européenne/Gauche verte nordique (GUE/NGL) où siègent le Parti communiste français et La France insoumise
- Le Groupe des Verts/Alliance libre européenne (Verts/ALE), rassemblant les partis écologistes européens dont Europe Écologie-Les Verts
- Le Groupe Europe de la liberté et de la démocratie directe (ELDD), dans lequel siège le parti de Florian Philippot, Les Patriotes.
- Groupe Europe des nations et des libertés (ENL) qui réunit des partis de droite et d'extrême-droite, dont le Front national
Les députés qui ne rejoignent aucun groupe politique européen, souvent issus de l'extrême-droite, sont dit "non-inscrits". L'exécutif français espérait en outre voir l'émergence de listes transnationales en 2019, qui auraient permis aux citoyens de disposer de deux voix, une nationale et une européenne. Un dispositif auquel le Parlement européen s'est opposé pour le scrutin à venir.

Quels sont les principaux pouvoirs du Parlement européen ?

Le Parlement européen a un rôle majeur dans le processus de décision de l'Union européenne. Lorsque la Commission européenne fait une proposition de loi, les députés amendent et votent le texte, avec le Conseil de l'Union européenne. C'est le cas lorsque les textes concernent les vingt domaines pour lesquels le Parlement est compétent : les affaires étrangères, l'emploi, l'environnement ou encore l'agriculture en font partie. Les députés établissent également, en négociant avec le Conseil, le budget annuel de l'Union européenne.
Afin de mieux se partager le travail dans ces domaines, les députés sont répartis en vingt commissions permanentes spécialisées, au sein desquelles ils élaborent des rapports, font des propositions législatives, organisent des auditions d'experts et mènent les négociations avec le Conseil de l'Union européenne.
L'avis du Parlement est aussi pris en compte dans une cinquantaine de domaines où il n'est pas décisionnaire, comme le droit de la concurrence. Il peut enfin opposer un veto dans 16 domaines, comme l'adhésion d'un nouvel état membre de l'Union ou la signature de traités internationaux. Cette dernière situation s'est par exemple produite en 2012, lorsque le Parlement a refusé la signature de l'Accord commercial anti-contrefaçon (ACTA), vivement critiqué par les défenseurs des libertés numériques.
Non seulement les députés disposent d'un pouvoir législatif, mais ils contrôlent également le pouvoir exécutif. Ils peuvent notamment censurer la Commission, qui doit alors présenter sa démission ou destituer un commissaire.

Comment sera désigné le président ?

Les futurs députés européens participeront aussi au choix du prochain président de la Commission européenne. Peu après leur élection, ils se prononceront en effet à la majorité pour ou contre le candidat proposé par les états membres. En 2014, c’est même la tête de liste du parti vainqueur, Jean-Claude Juncker, qui a été désigné.
Selon ce système, chaque parti politique européen choisirait un candidat "tête de liste" pendant la campagne. A l'issue des élections, le parti arrivé en tête verrait son Spitzenkandidat devenir prioritaire pour briguer l'assentiment des eurodéputés et ainsi prendre la tête de l'exécutif européen. Rien d'automatique cependant : alors que ce sont les chefs d'états et de gouvernement qui doivent proposer le président de la Commission, certains d'entre eux se montre extrêmement réticents à ce système.
En revanche, le Parlement peut, conformément aux traités, rejeter le collège de commissaires qui lui sera proposé.


(1) Rappel des 27 états membres de l'Union européenne (par ordre alphabétique) :
- Allemagne.
- Autriche.
- Belgique.
- Bulgarie.
- Chypre.
- Croatie.
- Danemark.
- Espagne.
- Estonie.
- Finlande.
- France.
- Grèce.
- Hongrie.
- Irlande.
- Italie.
- Lettonie.
- Lituanie.
- Luxembourg.
- Malte.
- Pays-Bas.
- Pologne.
- Portugal.
- République Tchèque.
- Roumanie.
- Slovaquie.
- Slovénie.
- Suède.


Article du 11 janvier 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


11 commentaires :


Commentaire de Gilles Lejaune 11/01/2019 18:16:20

Quoiqu il en soit , après les conneries à répétition de la Macronie et des sbires LREM ,une opossition inexistante morte plus de LR , plus de PS , LFI se meure ....donc Marine sera en tête et ce n est qu un début....



Commentaire de Gillet pas jaune 11/01/2019 20:06:51

Quoiqu'il en soit, on va lutter contre la haine et les extrêmes!



Commentaire de Gilles Lejaune 11/01/2019 21:08:30

@Gillet pas jaune , on peut rêver ou croire au pére noël....c est votre problème......mais il est trop tard le mal est fait ....depuis quelques années on a une politique de m...... Sarko , Hollande , Macron......Je suis le premier à le regretter mais Marine est aux portes du pouvoir , à force de jouer avec le feu on se brûle....Moi c'est réglé je voterais plus , à force de se faire enfler par ces connards , j irais à la pêche , au moins je perdrais pas mon temps .



Commentaire de Ecolo 12/01/2019 09:41:32

Moi je voterai Écologiste, au moins cela pourra servir à l’Europe pour éviter de nous empoisonner avec des produits chimiques et faire la nique aux lobbyistes.



Commentaire de papy bowington 12/01/2019 10:03:57

L'Europe actuel est un boulet qu'on s'est volontairement accroché et qu'il n'est raisonnablement plus possible de se défaire, Et un Frexit aurait des conséquences funeste pour l'ensemble de l'UE, la mort de l'UE tout simplement, c'est pour éviter un Frexit aussi que l'UE n'est pas trop exigeante avec notre pays, la montée des nationalismes y est pour beaucoup à quelques mois des élections.



Commentaire de Rome ne s'est pas faite en un jour 13/01/2019 16:39:27

Depuis le jour de son élection, jamais un gouvernement n'a pris autant en considération les demandes diverses et variées de la population. Ce gouvernement est bienveillant au contraire de ce qui est dit. Ce gouvernement est trop bien et c'est pour cela qu'il déplaît autant à certains. Il veut remettre de l'ordre dans notre France et bizarrement, cela ne plaît pas. C'est quand même curieux. Seuls ceux qui ne veulent ni voir ni entendre ne voient pas et n'entendent pas. . Il dit aussi des vérités au risque de déplaire mais il a raison de les dire et ce n'et pas de l'arrogance mais de la franchise! J'ai honte de l'attitude ignoble de mes concitoyens n'existant que pour la haine,la violence, la malveillance, l'irrespect, les injures, la diffamation au nom de la liberté, crachant sur les hommes, sur la France et ses institutions...
@fred Tous les jours le gouvernement reloge des personnes sans-abris ou vivant dans des campements vétustes mais cela prend du temps pour loger tout le monde. Il faut trouver des solutions, des endroits et de l'argent. Sinon fred, en attendant prenez les chez vous...
Tout ce que fait ce gouvernement nous est expliqué de façon limpide comme cette article explicite sur l'Europe bien qu'il se dise le contraire. Il a déjà supprimé la taxe d'habitation, diminuer les charges sur la feuille de paie, augmenter la prime à l'achat d'un véhicule même pour l'achat des voitures d'occasion et d'autres avantages que j'oublie...
Il a travaillé aussi et il continue à travailler sur de nombreux sujets tels que le handicap, contre les violences faites aux femmes, le harcèlement au travail comme ailleurs, les animaux, interdit certains engrais. Il a ouvert des plateformes où chaque citoyen peut s'exprimer comme porter plainte en ligne même anonymement par exemple...La justice passe pour les délinquants et les violents de tout acabit. Des programmes intelligents à la télévision: culture, histoire, géographie,architecture, sciences etc... mais encore faudrait-il s' y intéresser et vouloir s' instruire. Et j'oublie bien d'autres choses positives que ce gouvernement a déjà réalisées. Alors laissez le travailler sereinement et libérez les forces de l'ordre et les secours afin qu'ils puissent souffler et s'occuper de choses plus urgentes que de lamentations à n'en plus finir.



Commentaire de @Rome 13/01/2019 18:58:55

Je ne partage pas votre analyse, ce gouvernement aux ordres de son président possède sa vérité, mais pas une vérité universelle. Son idéologie est très libérale, comparable à celle de Thatcher, et orientée vers l’argent. Quoi de plus naturel pour un ancien banquier d’affaire.
Son acharnement à défendre la suppression de l’ISF pose question sur ses relations avec les très riches. Il pourrait aussi réduire l’impôt sur le revenu, ce qui aurait un effet immédiat sur l’économie, mais bizarrement ce n’est pas son cap.
La suppression de la taxe d’habitation n’est pas pour tous, et est déjà remise en question.
Pour la prime de conversion automobile il ne faut pas être imposable ou rouler beaucoup et avoir une voiture de plus de 20 ans pour l’essence et de plus de 18 ans pour un diesel. Cela limite le champ d’action.
Par contre il baisse les retraites par l’augmentation de lCSG et la non revalorisation des pensions au niveau du coût de la vie.
Il simule des augmentations salariales par des primes diverses qui ne sont pas ouvertes à tous.
Les paroles de Mr Macron sont loin d’être bienveillantes envers ses concitoyens.
Autant je ne partage pas toutes les revendications et actions des gilets jaunes, autant je n’approuve pas les actions et propos de ce gouvernement.



Commentaire de @Rome ne s'est pas faite en un jour 13/01/2019 21:22:27

J'ai rarement lu un tel tissu de conneries.



Commentaire de @Rome ne s'est pas faite en un jour 14/01/2019 00:36:44

J'ai rarement lu un message aussi inutile mais malgré tout je vous souhaite quand même le meilleur pour cette nouvelle année.



Commentaire de @@Rome ne s'est pas faite en un jour 14/01/2019 12:08:42

Je rectifie mon message ci-dessus car j'ai oublié un @ dans le titre. Donc : @@Rome ne s'est pas faite en un jour >>> J'ai rarement lu un message aussi inutile mais malgré tout je vous souhaite quand même le meilleur pour cette nouvelle année.



Commentaire de @rome @@rome @rome@un jour 14/01/2019 12:24:17

On n’y comprend plus rien, qui est inutile et qui raconte un tissu de conneries ?


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI