Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Manifestations lycéennes : ni blocages, ni saccages, la violence n’a pas sa place dans nos lycées !

Depuis plusieurs jours, des manifestations étudiantes et lycéennes sont venues aggraver la crise politique et sociale à laquelle le France est confronté depuis plusieurs semaines. La Présidente de la Région des Pays de la Loire, en charge des lycées, condamne et apporte son soutien...


"Je condamne avec la plus grande fermeté toutes les violences, toutes les dégradations et tous les blocages des lycées de la région. Ces actes de vandalisme inacceptables doivent être sanctionnés de façon exemplaire. Car aucune liberté, ni celle de s’exprimer ni celle de manifester, ne pourra jamais justifier de tels actes !
J’apporte mon soutien à l’ensemble des lycéens et de la communauté éducative impactés par ces situations inadmissibles. Mais également à tous les commerçants qui ont subi des pillages, comme hier au Mans, et sont régulièrement contraints de baisser leur rideau pour échapper à la violence.
Je le dis de la façon la plus claire et la plus ferme possible : que ceux qui préfèrent jouer les perturbateurs dans la rue, aux abords des établissements, ou même dans les établissements, plutôt que de travailler assument leur choix. Mais qu’ils n’empêchent pas les autres d’étudier et d’apprendre librement et sereinement.
C’est pourquoi, je demande à chacun de prendre ses responsabilités et d’appeler solennellement à la fin immédiate de toutes les violences et de tous les blocages. Elus, personnels éducatifs et parents, c’est notre responsabilité collective et notre devoir pour garantir la sécurité de tous les jeunes."


Article du 07 décembre 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !

page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI