Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Routes départementales : Le Maine-et-Loire et les Deux-Sèvres officialisent leur collaboration

Les limites des départements sont des vestiges de l'Histoire. Elles suivent généralement les cours d'eau, les voies de communication ou les lignes de crêtes. Concernant les routes, chaque département est logiquement responsable de son patrimoine et des ouvrages sur son territoire. Ils peuvent toutefois collaborer entre eux, à l'image du Maine-et-Loire et des Deux-Sèvres pour les routes départementales.


Puisque les limites géographiques peuvent survenir au milieu d'une voie en pleine campagne ou les longent avec, de part et d'autre, un département gestionnaire différent, « un partage des tâches entre collectivités est, de ce fait, indispensable », assure le Conseil départemental de Maine-et-Loire.

Une collaboration signée le 4 décembre

Les limites entre le Maine-et-Loire et les Deux-Sèvres courent sur 117,6 kilomètres, sachant que le pourtour du Maine-et-Loire représente dans sa globalité 663 kilomètres. « Une convention est donc indispensable pour bien déterminer les rôles de chacun », poursuit le Département 49. À l'image des partenariats existants avec ses voisins de la Mayenne, de la Sarthe, de la Vendée et de la Loire-Atlantique, le Maine-et-Loire a officialisé sa collaboration tacite avec le Département des Deux-Sèvres, le mardi 4 décembre dernier à Maulévrier (49).

Optimiser les interventions des différentes équipes

Cette convention porte sur la gestion et l'entretien des portions routières limitrophes, mais également les ponts et ouvrages en commun, ainsi que la gestion des tâches sur ces secteurs pour la viabilité hivernale. Elle entend également « privilégier une logique opérationnelle afin d'optimiser les interventions des différentes équipes pour continuer d'assurer la sécurité des usagers, tout en équilibrant, au mieux, les charges entre les deux Départements », indique le Conseil départemental de Maine-et-Loire.

Une nouvelle convention pour clarifier le travail de chacun

Il existait déjà des pratiques locales entre les équipes des agences de Beaupréau et de Doué-la-Fontaine, dans le Maine-et-Loire, et celles de Bressuire et de Thouars, dans les Deux-Sèvres. Mais cette nouvelle convention « clarifie le travail de chacun », de l'avis des parties ligérienne et deux-Sévrienne. Ce document est assez vaste puisqu'il concerne 18 points différents : 7 ouvrages d'art, 1 800 ml de voirie mitoyenne, les échanges de gestion sur les 3 000 ml de routes, s'étendant d'un côté ou de l'autre de la chaussée sur les deux territoires, et la viabilité hivernale. Un cas récent illustre la parfaite et nécessaire entente entre les deux Départements. Le garde-corps du pont de Couché sur le Thouet vient de bénéficier de travaux réalisés par le Maine-et-Loire, après accord et participation des Deux-Sèvres.


Article du 06 décembre 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !

page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI