Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Soutien à l’Economie Sociale et Solidaire : "La Région doit sortir du service minimum"

En plein Mois de l’Économie Sociale et Solidaire (ESS), la Commission permanente du Conseil régional a voté ce 23 novembre des baisses de subventions concernant plusieurs dispositifs de soutien ESS. A quelques jours de la conférence sur la Stratégie Régionale de l’ESS qui aura lieu le 29 novembre en Maine et Loire à la Pommeraye (notre article), les élu.e.s du groupe Ecologiste et Citoyen au Conseil régional dénoncent "ce mauvais signal". Ils demandent à la majorité régionale de "donner plus de perspectives à ces acteurs incontournables de l’économie ligérienne". Le communiqué

Sophie Bringuy et Franck Nicolon


"Les baisses votées lors de la Commission permanente du 23 novembre 2018 concernent trois dossiers :
- la subvention pour le programme d’actions du COORACE Pays de la Loire, réseau qui fédère 76 structures d’insertion par l’activité économique, passe de 50 000€ en 2017 à 30 000€ cette année.
- la subvention pour le dispositif d’accompagnement des entreprises de l’ESS en difficultés (DASESS) porté par France Active Pays de la Loire (ex-FONDES) passe de 150 000€ en 2017 à 66 000€ cette année.
- le fonds de capital solidaire « Pays de la Loire Solidaire » également porté par France Active Pays de la Loire passe de 50 000€ en 2017 à 45 000€ cette année.

Franck NICOLON, co-président du groupe Ecologiste et Citoyen : « Nous avons demandé des explications sur ces baisses en Commission permanente. Si la majorité régionale nous a donné des éléments quant à France Active Pays de la Loire (ex-FONDES), elle est restée silencieuse concernant ses motivations pour diminuer drastiquement son soutien au COORACE Pays de la Loire. Le COORACE accompagne tout de même l’action de ses 76 entreprises adhérentes en faveur des demandeurs d’emploi et travailleurs précaires pour l’accès aux droits commun et le retour à l’emploi ! C’est une action essentielle : si le contexte de reprise économique a permis globalement une baisse du nombre de chômeurs de catégorie A, celui de catégories B et C est en augmentation*. L’enjeu de l’accompagnement des personnes les plus éloignées de l’emploi demeure donc capital et ce sont ces personnes qui bénéficient justement des services du COORACE. »
Il ajoute : « À quel jeu joue la majorité ? Alors qu’elle affiche dans ses bilans la priorité du combat pour l’emploi, elle affaiblit les structures qui sont en première ligne pour mener ce combat. Les acteurs essentiels comme le COORACE doivent au contraire être soutenus pour aider les personnes les plus éloignées de l’emploi à monter la première marche de la construction de leur parcours de sortie de la précarité et contribuer ainsi à un développement économique de notre région qui inclut chacune et chacun ».

Sophie BRINGUY, co-présidente du groupe Ecologiste et Citoyen : « Concernant notre interpellation sur le FONDES, la majorité nous répond que les baisses sont dues à des fonds non suffisamment sollicités en fin d’année par les potentiels bénéficiaires. De notre côté, nous constatons la difficulté à défendre des dossiers issus de l’ESS à la Région. Ils sont souvent innovants et ne cochent pas les cases trop classiques des aides proposées par le Conseil Régional. Le traitement est souvent long, quand le projet n’est pas tout simplement rejeté, malgré son utilité économique et sociale. Nous demandons donc à la majorité régionale d’adapter ses aides économiques aux besoins des structures de l’ESS et de leur faciliter l’accès aux financements. La Région ne peut pas traiter de la même manière un chantier d’insertion indispensable dans un parcours de retour à l’emploi et une filiale de multinationale qui brasse des millions ! L’enjeu est de taille : les entreprises de l’ESS représentent plus de 16 % de l’activité économique dans les Pays de la Loire** et garantissent l’inclusion, des emplois d’avenir et non délocalisables. Nous demandons un véritable dialogue pour trouver des solutions pour mieux soutenir l’ESS dans notre région ! »"

*Lien vers le nombre de demandeurs d’emplois dans les Pays de la Loire : http://ores.paysdelaloire.fr/900-demandeurs-d-emp...
**Lien vers le poids économique de l’ESS dans les Pays de la Loire : http://www.cress-pdl.org/less-en-pays-de-la-loire...


Article du 27 novembre 2018 I Catégorie : Politique

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !

page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI