Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Saumurois. Budget : Après 2 ans de vie, l’agglo se prépare à investir très fort

Après 2 années d'existence, la nouvelle communauté d'agglomération Saumur Val de Loire trouve son rythme de croisière, avec un budget de 41 millions d'euros et prépare de forts investissements (11 millions par an) pour les années à venir, avec toujours le développement économique en point de mire. Le tout, sans augmenter les taux d'imposition.

La pose de la première pierre de l'université a pris du retard


Investir pour tous en équilibre. Dépasser l'individualisme communal. Trouver un équilibre entre la ville et la campagne. Favoriser l'emploi pour le bien-être des citoyens... C'est, résumées, les missions que se sont donnés les élus des communautés de communes de Saumur, Doué, Gennes et Longué en se regroupant en grande agglo. Pour se fédérer, ils ont défini des projets qu'ils appellent « structurants ». Ceux-ci devraient se mettre en place dans les trois années à venir.

La dette par habitant

Pour mesurer la force de l'investissement, un regard sur les perspectives de la dette par habitant de l'agglo est révélateur. Elle est, pour le moment, située à 202 euros par habitant (contre 303 pour les collectivités de même taille en France). Cela ne restera pas à ce niveau, il est prévu qu'à horizon 2021, elle passe à 249 euros par habitant. Pour le président Jean-Michel Marchand, c'est le développement économique qui reste la priorité et celui-ci se veut optimiste : « Il y a de nombreux projets d'implantation sur les zones industrielles. Si tout se concrétisait sur la zone de Méron, ce serait 19 000 m² de bâti supplémentaires que nous aurions. Nous allons continuer à développer nos zones, travailler à la promotion du territoire, maintenir les aides aux entreprises avec une enveloppe de 500 000 euros, valoriser les data centers en sous-terrains ou encore concrétiser le projet de Loire à Vélo ».

Retrouvez le programme pluriannuel d'investissement sur ce lien


Trop vite ?

C'est le vice-président en charge des équipements, Lionel Fleutry qui a alerté sur les conséquences de tous ces investissements qui se chiffrent à près d'une centaine de millions d'euros à terme : « Tout va démarrer en même temps, piscine de Longué, digues, passerelle de Gennes... Cela va être compliqué. Je souhaite aussi alerter sur les frais de fonctionnement de tous ces équipements ». Pour Jean-Michel Marchand, c'est une vraie préoccupation : « Il faudra qu'on sache prendre les projets un à un. Et concernant les frais de fonctionnement, il faut qu'on commence par travailler sur la méthode pour rationaliser et réduire ces frais, pour être prêts quand les réalisations seront faites. C'est le travail engagé notamment sur les piscines ».

Pas de fonds de concours pour les communes

Gilles Talluau. Maire de Varennes sur Loire a lui regretté « qu'il n'y ait plus eu de fonds de concours pour aider les communes ». C'est Yannick Mousserion, vice-président en charge de la CLECT (1) qui a répondu : « Je le comprends, mais il nous faut redéfinir des critères. On ne peut le faire aussi que si on a les moyens ». Des propos corroborés par le vice-président en charge des finances, Jean-Yves Fulneau : « Il faudrait qu'on emprunte pour les verser. Ce ne me parait pas la bonne stratégie. On a déjà beaucoup de recours à l'emprunt pour les projets ambitieux, ce qui est notre objet ». Et le président Jean-Michel Marchand de rassurer : « Je vous rappelle que le budget était annuel. On pourrait penser à une enveloppe qui se décline sur plusieurs années ».

Un lieu unique

Enfin, l'ancien président et maire de Neuillé, Guy Bertin, désormais vice-président, a rappelé « qu'un site unique pour le personnel pourrait permettre de faire des économies ». Une position qu'il avait défendue mordicus du temps de sa présidence. « C'est vrai », a répondu Jean-Michel Marchand, « c'est un fait : il faut réduire les charges, mais vous savez qu'on va récupérer de nouvelles compétences dans les années à venir. C'est le cas notamment sur le traitement des eaux pluviales qui va coûter très cher. Un lieu unique c'est bien, c'est un beau projet pour demain ».

(1) La Commission locale d'évaluation des charges transférées (CLECT) a pour principale mission de procéder à l'évaluation des charges liées aux transferts de compétences entre communes et intercommunalité (communauté ou métropole) ayant opté pour la fiscalité professionnelle unique (FPU). Bien qu’elle ne définisse pas les attributions de compensation, tâche qui revient aux exécutifs locaux (conseils communautaires et municipaux), la CLECT contribue à garantir l’équité financière entre les communes et la communauté en apportant transparence et neutralité des données financières.


> Lire la suite de l'article en cliquant sur le PDF joint.

Article du 16 novembre 2018 I Catégorie : Politique

 


7 commentaires :


Commentaire de Robert Plant d'Epieds 16/11/2018 17:50:35

Attendons de recevoir la facture de réparation du Dôme , je pense que ça va coûter un bras........



Commentaire de Jiji 16/11/2018 21:34:14

Encore pour le dome..... Et l ecologie. .... oui faites des investissements en betonnant. Bitumant.... emplois dans le tp. C est bien....... et tous les ans. Tempetes inondations incendies.... et on recommence.... aucune mesures environnementales et de reflexions a long terme.. .



Commentaire de Toto 16/11/2018 21:38:51

Et les reductions de personnels . C est pour quand? 2032..... et on donne des lecons de moral. De gestion lors des conseils municipaux..



Commentaire de doudou 16/11/2018 22:03:30

et hop des dettes supplémentaires. Super.



Commentaire de gerard 17/11/2018 14:06:44

cette passerelle de Gennes est un cadeau pour ce bout de territoire, son financement est improviser par la nouvelle agglo, elle aurait du être financer de manière différente, accord entre region département PNR agglo car c'est un élément de développement fort pour le tourisme (Loire à velo). Mais bon, cette nouvelle agglo distribut les chèques de manière politique.... à quand de véritables professionnels?



Commentaire de Longué 17/11/2018 17:58:43

Euh... Y'a pas déjà une piscine à Longué ?

Aucune vision à SVL, Marchand dit "on" mais il sera retraité dans 16 mois et vu qu'il a rien foutu depuis qu'il est président, je serait étonné qu'il soit capable de faire quoi que ce soit.

Allez Marchand, Bertin, Goulet, etc consors dehors les bons à rien.

Au fait, mr Marchand, votre avis sur Yolande ? toujours pas d'avis.
Je ne vous demande pas pour les Tourelles, vu que vous leurs avez dit qu'ils méritaient ce qui arrivait.
Il est vrai que vous prenez la parole uniquement pour vanter votre famélique et ridicule bilan, qui part de 2001. Dites moi... où est votre campus, votre parking Chanzy.....etc, vous aurez créer que deux choses.... des taxes et des études sans intérêt.



Commentaire de mobilité 17/11/2018 19:16:28

des transports en commun avec plusieurs horaires adaptées aux vrais besoins des familles pour les communes retirées! Navettes électriques minibus électriques ou autre.


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI