Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Une antenne pour les Parkinsoniens à Saumur, espace Jean Rostand

Ce mardi, Annick Bourigault, présidente du Groupement des Parkinsoniens de Maine-et-Loire, était à Saumur pour présenter l'association et annoncer l'inauguration d'une antenne sur la Ville. L'officialisation aura lieu ce vendredi 12 octobre à la Maison des Associations, espace Jean Rostand (330 rue Emmanuel Clairefond). Le GPML, déjà basé à Angers (130 adhérents en 2018), va également s'installer à Cholet en janvier 2019...

Accompagner, échanger, proposer des activités, tels sont les objectifs du Groupement des Parkinsoniens Maine-et-Loire


En compagnie de Jackie Goulet, le maire de la Ville de Saumur, Annick Bourigault en a profité pour aborder les dernières recherches sur la maladie de Parkinson, qui « évoquent un lien probable avec les pesticides », même si les « politiques publiques s'intéressent aux maladies neurologiques (1) », a-t-elle ajouté.

Une antenne à Saumur, pour quoi faire ?

Pour faire connaître et comprendre la pathologie au plus grand nombre, malades, proches aidants (enfants et parents) et famille au sens large, ainsi que les publics de tous horizons, le GPML (2) s'est fixé 4 objectifs : accompagner les malades (mais aussi les aidants), proposer un lieu d’échange, d’information et d’accompagnement, mettre en place des activités à destination des malades, des aidants ou les deux à la fois (sport, évènements festifs, éducation thérapeutique, ergothérapie, groupe de parole, etc.) et, enfin, montrer qu'avec Parkinson, « la vie ne s'arrête pas ». Le but général étant de « faire accepter la pathologie et modifier le regard des autres, à l'image de la dernière campagne publicitaire à la télévision, mais aussi sensibiliser les professionnels médicaux et paramédicaux aux rythmes particuliers et personnels, ainsi qu'aux postures ».

Jackie Goulet : « C'est un sujet de santé publique »

Pour la Ville de Saumur, qui encourage cette action depuis le printemps suite aux Journées de Solidarité (3) organisées par le Rotary Club de Saumur et son ex-président, le Docteur Richard Devy, « ce soutien est important, car il s'agit d'un sujet de société incontournable et de plus en plus incontournable. C'est un sujet de santé publique », a indiqué le maire de la Ville de Saumur. Et d'ajouter : « Il s'agit aussi d'un sujet où institutions publiques, médecins et réseau associatif doivent travailler ensemble avec chacun leurs compétences et leurs moyens. C'est ce que nous faisons sur cette problématique de Parkinson, mais sur bien d'autres problématiques aussi. Ce travail en commun est toujours une très bonne chose, car il démontre qu'une logique de partenariat et de complémentarité est efficace ». À noter qu'au même titre qu'elle a soutenu les Journées de Solidarité, la Ville de Saumur accompagne l'association en matière de communication pour son lacement, mais aussi via la Maison des Associations (une permanence et des salles pour les activités) et une subvention.

Inauguration officielle vendredi prochain

Le Groupement des Parkinsoniens de Maine-et-Loire inaugurera sa nouvelle association saumuroise le vendredi 12 octobre 2018, de 9h à 17h30, à la Maison des Associations de Saumur, 330 rue Emmanuel Clairefond (espace Jean Rostand). Lors du lancement officiel de l’antenne saumuroise, « une présentation des activités proposées par l’association sera faite tout au long de cette journée par différents intervenants », précise le GPML. Pour s'installer ici, l'association a pu compter sur l'aide de 5 partenaires locaux : la Ville de Saumur, le Rotary Club de Saumur (et son ex-président Richard Devy), la mutuelle Humanis, la Coordination Autonomie, La Rose des Vents, la plateforme Accord-ages et l'ESA. Des actions ont d'ores et déjà été mises en place (les permanences auront lieu à partir du lundi 15 octobre 2018, tous les vendredis après-midis à l'espace Jean Rostand, hors vacances scolaires, de 14h30 à 16h30, ou sur rendez-vous). Les activités proposées à ce jour : du tai-chi-chuan, de l'aquagym adaptée (hors de la présence du public), de la marche lente proposée grâce au Club de Rando de Saumur, et bientôt des groupes de paroles.

Infos pratiques : La permanence est ouverte le vendredi à l’espace Jean Rostand, 330 rue Emmanuel Clairefond à Saumur, de 14h30 à 16h30. Vous pouvez contacter l'association saumuroise du GPML par mail à gpml49@gmail.com ou par téléphone au 02 41 47 53 70.

(1) Le « Plan pour les maladies neurodégénératives 2014-2019 est évalué au niveau des ARS et les constats et besoins font l'objet de remontées au plus haut niveau de l'État », explique l'association.

(2) Historique du Groupement des Parkinsoniens de Maine-et-Loire : Le GPML 49 a été fondé par le Professeur Émile, neurologue au CHU d'Angers, « qui a très vite pris conscience de l'intérêt des associations de malades pour mettre le patient au centre du dispositif de soin. L'aidant « naturel » y avait déjà sa place », commente l'association.

(3) Les Journées de Solidarité organisées par le Rotary Club ont permis, au printemps dernier, de récolter des fonds importants pour l'association et pour la recherche médicale sur Parkinson.


Article du 10 octobre 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !

page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI