Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Saumur. « Il faut sauver le collège Yolande d’Anjou »

Suite à l'annonce d'une éventuelle fermeture et/ou restructuration du collège Yolande d'Anjou voulue par le département, le groupe d'appui de la France Insoumise de Saumur tient à réagir. Leur communiqué.


« Nous avons eu les points de vue du maire et du conseiller départemental à ce propos, tous deux d'obédiences politiques différentes. Ainsi, toujours dans ce souci du pluralisme, il nous semblait important que vos lecteurs puissent lire le positionnement de la France Insoumise Saumur.
Certes, « il faut sauver le collège Yolande d’Anjou ». Cette revendication fait manifestement l’unanimité dans la presse. A tel point qu’il semble que cela soit d’ores et déjà acquis. Le gouvernement appuie toutes les dispositions possibles pour réduire le nombre d’établissements scolaires publiques : fermeture d’écoles maternelles par leur fusion avec les écoles élémentaires voisines, intégration de classes de CM au collège : moins d’écoles, moins de postes de direction, moins de postes d’enseignants, plus d’élèves par enseignant. Autant d’économie d’échelle qui conviennent parfaitement aux collectivités territoriales qui au passage diminuent leurs coûts sur les bâtiments et le personnel municipal.
A Saumur cette politique est largement mise en application. Rien que pour les 2 dernières années : fermeture de la maternelle Kergomard à Bagneux, de celle de Chanzy au centre ville. Et ce n’est qu’un début ! Le maire l’annonce déjà : intégration des classes de CM des Récollets à Yolande d’Anjou, fermeture de l’Arche d’Orée qui intégrerait le site des Récollets (site qui, il y a quelques année était tellement dangereux qu’on devait fermer cette école !), intégration entière de
l’élémentaire Charles Perrault au collège Pierre Mendès France. Au nom de la restructuration nécessaire des écoles publiques de Saumur, on assiste bel et bien à une diminution drastique de l’offre des écoles publiques et notamment au centre ville, où règnent les écoles catholiques en
maître.
Autant de sites municipaux intéressants mis à disposition des investisseurs privés. Autant d’économie faites sur le dos des écoles publiques. Les parents voient en plus le coût de la garderie augmenter en cette rentrée. Toutes ces économies ne sont pas encore suffisantes : la mairie a également supprimé un demi-poste d’ATSEM (école Jean de la Fontaine) sans aucune raison
objective.
Alors oui, « il faut sauver le collège Yolande d’Anjou », mais sûrement pas au prix de l’atomisation des écoles publiques de la ville.
»


Article du 20 septembre 2018 I Catégorie : Politique

 


9 commentaires :


Commentaire de Carabistouilles 20/09/2018 07:19:14

Mort aux services publics ! C’est le mot d’ordre actuel ... il faut arrêter de dépenser un pognon de dingue. Société libérale, le privé va se charger de tout ça... quand ça leur rapporte.
Attention braves gens, il sera bientôt trop tard pour pleurer.



Commentaire de bernadette fourré-jousselin dite mémé 20/09/2018 15:17:35

Je n'ai jamais eu l'occasion de décider de mon éducation, MAIS ma Mère dès la fin du primaire m'avait inscrite dans une école privée religieuse de Paris, pourtant mes parents étaient d'origine modeste et même ..... POV, bon le bilan que j'en fais aujourd'hui est catastrophique !!!!, heureusement qu'à mon " époque " il ne suffisait pas d'être bardée de diplômes pour travailler et même apprendre sur le tas, ce qui est mon cas ,aussi je regrette qu'à Saumur on favorise les écoles privées ou religieuses dans un état où la laïcité règne. OUI je suis contre le démantèlement du collège A. D' Anjou où des travaux récents ont été effectué .Ces nouvelles directives ne devraient en aucun cas être prises en compte sans un référendum local, laissées seulement à la décision d'un Maire ( non élu ).



Commentaire de riche qui s'ignore 20/09/2018 15:25:10

origine modeste et ecole religieuse parisienne sont imcompatible.



Commentaire de L'arbre en Boule 20/09/2018 16:16:48

Tout doit être mis en œuvre pour maintenir les établissements d'enseignement public. Toute initiative est la bienvenue. La fermeture d'un collège publique se fera de toute façon au profit d'un établissement privé. Ou comment facturer aux parents ce qui est aujourd'hui gratuit et pris en charge par la collectivité. Quand il n' y aura plus d'établissements publics, les grands groupes du CAC 40 et autres fonds de pensions se rueront sur ce gâteau financier gigantesque que représente l'enseignement et l'éducation. Certaines études énoncent des coefficients multiplicateurs de profits compris entre 3 et 7. Ces firmes accueilleront à bras ouverts des parents angoissés pour l'avenir de leur progéniture, ils seront alors prêts à payer le prix fort.
C'est d'ailleurs ce qui est enclenché dans l'enseignement supérieur avec une première barrière de péage représenté par Parcoursup.



Commentaire de Francis Prior 20/09/2018 18:35:03

Alors là chapeau bas. Tout y passe… A propos de la recherche d'une solution pour maintenir un collège on refait même la Révolution française, la loi de 1905 et en prime peut être celle de 1917...Ce n'est plus un débat politique mais une récitation liturgique.



Commentaire de brugiere jean 17/10/2018 00:04:12

Il est peut être inéluctable, dans un pays qui tue ses bébés ( 200 000 par an je crois) que certaines écoles- collèges deviennent de trop.
Par ailleurs, de mon temps ( toutes mes études à l'école publique) depuis le Primaire jusqu'aux concours d'ingénieurs et puis de Doctorat, j'ai connu des classes à 50 élèves. Tout le monde y travaillait et les qq cancres étaient virés. Et le résultat était bon pour les élèves qui repartaient avec une tête bien faite et la possibilité d'avoir un emploi. tant pis pour ceux qui - ayant eu la chance d'aller dans de bons bahuts religieux- n'en ont pas tiré profit. Ils ont volé des places à d'autres, plus méritants . . . Depuis trop longtemps les anciens staliniens, les gauchistes,les pédagogues comme meirieux, la fausse droite avec ses ministres de gauche, les lois communistes langevin Wallon en 45, des ministres effroyables dans les années 70, ont fracassé l'Ecole. Mitterrand a pris la suite , sans plus. 40 ans minimum que ce massacre dure et ne s'arrête pas avec le bon monsieur Blanquer. Najat s'est attaquée avec un pied de biche aux Collèges et l'actuel ministre continue le massacre. L'école? On n'y apprend plus rien, et c'est voulu car il faut mettre nos jeunes au niveau des entrants ( illégaux ou légaux) . Un auteur récemment a écrit sur l'école niveau zero et un autre sur " l'école des cancres" .Houellebeque, Onfray, mais aussi Viliani ou jp Brighelli et il y a 10 ans mme Jacqueline de Romilly, on tout dit sur l'Ecole qui se transforme en garderie avec chahut de préférence. Alors Yolande d'Aragon ? avec un nom pareil on aimerait bien qu'elle vive encore.. mais rien que pour le nom..



Commentaire de bernadette fourré-jousselin dite mémé 17/10/2018 13:02:18

VOUS François, Jean etc....Brugière, puisque vous connaissez le chiffre des bébés tués, pouvez vous m'indiquer le chiffre des bébés tués par an par les faiseuses d'anges , ainsi que le chiffre des mères mortes durant la tuerie ? voilà monsieur pourquoi vous êtes un extrémistes, moi femme je considère que je fais ce que je veux de mon corps, et vous l' " ensemenceur " vous n'avez rien à dire, nous femmes que pouvons vous dire ...... lorsque dans ce milieu de " de " vous vous permettiez d'engrosser toutes les servantes d'alentours



Commentaire de freddy 17/10/2018 15:18:21

Mémé ayant vécu a la cour de francois 1er et étant elle aussi rescapé d'une naissance ayant mal tournée.Bientot l'histoire sur la fecondation des bulots en periode glaciére.Un euro et elle vous raconte n'importe qu'elle periode de notre planéte.



Commentaire de brugiere jean fr 18/10/2018 10:07:15

On aurait aimé que la frange plus droitière de saumur, donne son avis. Car nombreuses sont les familles qui, ici, ne votent pas Mélanchon. Les Insoumis me rappellent la fin ignominieuse du Paquebot France, littéralement coulé par cette gauche qui nous fait tant de mal par son idéologie sulfureuse et hors du temps. et quand je parle du paquebot France, je pense aussi à tous nos ports, coulés par les mêmes.
Hélas, nous n'avons pas d'avis de cette vraie droite, car une fois encore, la fausse droite LR ou Juppé ou ... a tjs abandonné le terrain à la Gauche. et cela dure depuis CDG.qui en avait peur..
L'important, en matière d'éducation, est le résultat. Bientôt nos enfants ne sauront plus ni lire ni écrire. C'est un constat. Pour un pays comme la France qui pouvait être fière de son système éducatif jusque dans les années 60, c'est honteux. Et çà, c'est bien de la faute des amis des Mélanchons et autres "libre pensée- bouffeurs de curés " qui détruisent pierre par pierre, le système éducatif depuis 50 ans.
moi, je ne vois qu'une chose à cette réorganisation: nous perdons 2 noms illustres Charles Perraut et Yolande. d'Anjou.


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI