Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Françoise Damas, Laurent Hamon : « 3 ans d'actions à votre service »

Alors que le Conseil départemental vient de faire paraître une brochure diffusée dans les boîtes aux lettres de chaque habitant, en parallèle, une déclinaison a $ également été diffusée : celle des conseillers départementaux dans leurs cantons respectifs. Pour le canton de Saumur, bilan d'actions de Françoise Damas et Laurent Hamon.


« En mars 2015, vous nous faisiez confiance pour représenter notre territoire au sein de l'Assemblée départementale. Depuis 3 ans, avec le Président Christian Gillet et l'ensemble des conseillers départementaux, nous mettons tout en œuvre pour concrétiser les engagements inscrits dans notre projet de mandature « Anjou 2021, réinventons l'avenir », c'est en ces termes que s'expriment dans leur édito commun Françoise Damas et Laurent Hamon, conseillers départementaux du canton de Saumur, qui avaient raflé à quelques voix seulement le siège occupé par Jackie Goulet. Et de conclure : « (…) nous veillons depuis 3 ans à ce que cette politique départementale se décline sur notre territoire, au plus près des réalités cantonales. Nous continuons à nous investir pleinement dans notre mandat car nous souhaitons continuer à assurer votre bien-être et le rayonnement de notre canton. »

« Accompagner les habitants »


En matière d'accompagnement des personnes les plus fragiles, les élus départementaux de citer : « Prévention, protection, soutien à la parentalité sont des axes majeurs de la politique familiale. Ainsi dans notre canton, de nombreux enfants âgés de 3 et 4 ans ont bénéficié d'un bilan de santé en école maternelle. (…) Dans le domaine de l'autonomie, ce sont 37 places supplémentaires d'EHPAD qui ont été attribuées. (…) Par ailleurs, le département finance le CLIC (Centre Local d'Information et de Coordination gérontologique) du Grand Saumurois.(...) En 2017, 180 000 € ont été attribués à Habitat Solidarités Saumur (…). »

« Garantir la réussite des collégiens »

«(…) Au cours de ces trois dernières années, près de 3,5 M€ ont été affectés au budget de fonctionnement des collèges du canton (de Saumur). (…) Le département valorise également les initiatives ds clubs sportifs (…) comme le Team Dom Saumur boxes pour les jeunes en situation de décrochage scolaire, Saumur Natation pour son action « piscine pour tous », la rénovation du complexe sportif Jean-Chacun de Saumur à hauteur de 40 000 € et apporte son soutien au Marathon de la Loire. »

« Investir pour nos territoires »

« Afin d'entretenir, d'améliorer et de sécuriser le réseau routier, plus de 1 M€ a été investi au cours de ces trois dernières années (sur le canton). » Et de citer quelques exemples : « Réfection de RD 751 à Monsoreau (40 000 €), aménagement des quais des Commines et Dumas à Montsoreau (115 000 €), travaux d'enrobés à Varrains, Brézé ou encore Fontevraud (258 000 €) ou encore aménagement du giratoire de Pocé et entretien des perrés à Montsoreau (645 000 €). (…) Dans le domaine du tourisme et du patrimoine, le département a subventionné la restauration de l'église de St Hilaire St Florent et le Carrefour des Troglodytes Anjou Touraine Poitou. 20 000 € annuels sont alloués à l'organisation de l'Anjou Vélo Vintage. (…) Dans le domaine culturel, le département participe à l'organisation des Journées du Livre et du Vin (25 000 €), au syndicat mixte de l'école intercommunale de musique du Saumurois (85 500 €), à la diffusion de spectacles par une subvention de 37 500 € à Saumur Val de Loire. »

« Préserver l'environnement »

« Dans le domaine de l'eau et des rivières, le département finance les opérations d'arrachage de la Jussie dans le Thouet (…) Il s'est associé à l'aménagement du site des Sablières à Turquant (41 000 €). (…) Le développement durable au quotidien c'est aussi la rénovation de l'habitat et la lute contre la précarité énergétique, l'approvisionnement en produits locaux et bio des restaurants des collèges (NDLR de compétence départementale à la différence des lycées (région) et écoles (communes).»

Profils :
- Françoise Damas, Les Républicains, Majorité départementale, est secrétaire départementale chargée de l'enfance et de la famille. Membre de la commission des solidarités, représentante dans divers organismes associés dont l'EPCC Anjou Théâtre et la SOPRAF de Fontevraud.
- Laurent Hamon, Les Républicains, Majorité départementale est membre de la commission des routes et des mobilités et de celle des finances et de l'évaluation. Représentant dans divers organismes associés dont Alter Eco, Alter Energies, l'EPCC Anjou Théâtre et le Service départemental d'incendie et de secours. Il est également vice-Président d'Anjou Tourisme et du PNR Anjou Touraine.


Article du 11 septembre 2018 I Catégorie : Politique

 


6 commentaires :


Commentaire de Hervé 11/09/2018 17:45:25

F.Damas se présente sous l'étiquette UDI et part aux républicains,moi je dis sympa.... Elle oublie de dire ses actions en faveur de la fermetures des tourelles et son inaction dans le sujet du collège Yolande d'Anjou.



Commentaire de Nostromo 11/09/2018 18:48:15

Tout ce que vous citez est dans les missions du conseil départemental. Que ce soit vous ou d’autres nous aurions les mêmes résultat. Par contre je ne vois rien sur votre valeur ajoutée.
Pour quelles raisons faut-il vous garder ?



Commentaire de Nostromo 24/09/2018 15:08:02

Mme Damas et Mr Hamon, à ce jour vous n’avez toujours pas répondu au kiosque sur les raisons pour lesquelles il faut vous garder en qualité de conseillers régionaux.
Aussi je suis au regret de vous annoncer que dans ce cas nous ne pouvons vous garder à ce poste.
Cependant si vous avez des arguments pour remettre en cause cette décision, le kiosque reste disponible pour nous les transmettre dans les plus brefs délais.
Cordialement.
Les électeurs.



Commentaire de C'est le bouquet 24/09/2018 19:53:01

Nostromo écrit des messages et signe "les électeurs"
Mais qui vous a chargé d'écrire au nom des électeurs dont je fais partie?



Commentaire de Nostromo 24/09/2018 20:20:08

1/ à partir de 2 nous pouvons mettre électeur au pluriel
2/ c’est une boutade

Evidemment nous ne pouvons à 2 licencier Mme Damas et Mr Hamon, c’est du second degré....



Commentaire de Note à benêt 24/09/2018 21:08:55

Prendre une blague, une remarque ou un message au premier degré signifie qu’on doit l’appliquer de manière stricte et qu’on doit le prendre au pied de la lettre. Si un message doit être pris au premier degré, c’est parce qu’il ne donne lieu à aucune interprétation. Il ne faut donc ni chercher midi à quatorze heures, ni essayer de lire entre les lignes. On se contente donc d’appliquer ce qui est écrit !
Au contraire, on doit prendre un message au second degré lorsqu’on doit le prendre à la légère ou avec un certain recul (= distance). Dans le cas d’un texte, d’une blague ou d’un message en général, il faut savoir parfois lire entre les lignes ou y deviner une seconde intention, de l’humour, de l’ironie.
On dit d’une personne qui manque d’humour qu’elle prend tout au premier degré parce qu’elle croit tout ce qu’on lui dit ou parce qu’elle se vexe facilement.


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI