Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Christophe Béchu : Président d’une coquille vide ?

Dernièrement, les médias se sont interrogés sur le lien entre la démission de Nicolas Hulot et l’attribution du budget de l’Agence de financement des infrastructures de transport de France (AFITF), agence présidée depuis le 23 avril 2018 par le maire d’Angers Christophe Béchu en sus de son mandat. La Fédération Debout la France du Maine-et-Loire réagit à cette surprenante information et s’interroge surtout sur le rôle réel de M. Béchu au sein de cette agence. Le communiqué.


"Soyons honnêtes, désigner Christophe Béchu responsable de la démission de Nicolas Hulot est très exagéré… lui qui affiche régulièrement sa complicité avec le député En Marche Mathieu Orphelin, porte -parole politique celui-ci. D’ailleurs, pour se dédouaner et se parer du costume écolo, Christophe Béchu déclare que l’augmentation du budget de l’AFITF pourrait permettre le lancement d’un grand plan vélo… En attendant une étude des comptes de l’agence permet de constater que les projets financés concernent principalement des infrastructures de transport beaucoup plus carbonées.
Cela permet surtout de s’interroger sur le rôle exact de l’AFITF et de son président. Depuis sa nomination, seulement deux réunions du conseil d’administration ont été programmées dont celle du 03 mai où il est impossible de trouver une quelconque trace de délibérations.
Par ailleurs, la cour des comptes a qualifié l’agence de « coquille vide » ayant pour objectifs de « contourner le droit budgétaire » et d’appliquer les directives du ministère des transports.
Le gouvernement n’a de cesse de ponctionner toujours plus les Français et la dette explose. L’ensemble de la classe politique réaffirme, y compris Christophe Béchu la nécessité de contrôler la dépense publique. La Fédération Debout la France du Maine-et-Loire demande à M. Christophe Béchu de fournir les preuves d’un travail effectivement mené au sein de l’agence et par la même d’expliquer l’intérêt réel de son existence.
Avec les 42 000 €/an d’indemnités, nous espérons que M. Béchu démontre rapidement que sa nomination n’est pas le fruit d’une tambouille politicienne mêlant son intérêt particuliers et politique sous fond de gaspillages des deniers publics. Tant il est vrai que dans ce domaine M. Béchu excelle et n’en est malheureusement pas à son coup d’essai."


Article du 05 septembre 2018 I Catégorie : Politique

 


2 commentaires :


Commentaire de outré 05/09/2018 18:54:21

42000 Euros/an est-ce bien justifié, alors que le montant des retraites est gelés et que beaucoup de français galèrent !



Commentaire de Attention aux manipulations 09/09/2018 10:11:20

Méfions-nous toujours des chiffres qui sont annoncés sans le début d'une preuve.
Il me paraît étonnant que le président d'un tel type de structure perçoive une telle somme. J'invite la fédération de "Debout la France" à fournir les justificatifs de cette information.
Ensuite, en fonction de la réponse, je me prononcerai sur la crédibilité de "Debout la France" pour les échéances futures.


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI