Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Politique. Le président du groupe divers gauche au Conseil départemental change de braquet

Grégory Blanc, président du groupe divers gauche au conseil départemental, après avoir été premier secrétaire du PS de Maine et Loire annonce, parce qu'il « est indispensable de faire bouger les lignes » qu'il rejoint le mouvement Nouvel Elan, mouvement social-démocrate derrière Jean-Luc Rotureau. Son communiqué.


"Après de nombreux échanges, avec bien des sociaux-démocrates, femmes et hommes de centre gauche de ce Département, j’ai rejoint Jean-Luc Rotureau pour amplifier la démarche initiée au sein de Nouvel Elan.

Nous nous connaissons bien et partageons une même conception de la vie publique : permettre à chacun d’être pleinement acteur des décisions qui le concerne. La société civile et les citoyens doivent être associés à chaque étape des politiques de nos territoires.

Nous avons besoin d’un espace où les progressistes de tous horizons, qu’ils soient de gauche, écologistes, socialistes, macronistes, centristes, ou citoyens simplement désireux de faire avancer notre territoire, … peuvent se retrouver pour réfléchir et agir collectivement, dans un esprit où la bienveillance n’est pas un gros mot. Nous avons trouvé cet état d’esprit au sein de Nouvel élan.

L’Anjou est une terre où il fait bon vivre comme l’illustrent tous les classements depuis trente ans. Nous avons nos forces et nos réussites, nous devons innover pour les amplifier. Nous avons aussi nos faiblesses : les inégalités se renforcent entre territoires de plus en plus riches, à l’habitat résidentiel, et ceux de plus en plus défavorisés. Notre cohésion sociale se dégrade. Dans les grands quartiers prioritaires, violences et insécurité s’aggravent sans que personne n’en parle, tandis que la désertification rurale s’accroît aux marges du Maine-et-Loire. L’enjeu central des solidarités est posé. Malgré le vote de bien des schémas et documents d’orientation depuis des années, il reste entier. Il est urgent d’aller plus loin.
C’est à cela que nos agglomérations comme notre Département doivent s’attaquer. Il est grand temps de savoir localement dépasser les clivages pour réunir les réelles volontés d’agir.

Mouvement politique local rassemblant des femmes et des hommes de différents horizons, citoyens et élus, maires, conseillers départementaux, régionaux, parlementaire, … Nouvel Elan est un espace ouvert autant qu’une force qui monte en puissance. A juste titre : il est indispensable de faire bouger les lignes, d’innover pour notre cohésion sociale, pour notre attractivité."


Article du 30 aout 2018 I Catégorie : Politique

 


5 commentaires :


Commentaire de les gaulois 30/08/2018 13:58:47

Le mot socialiste étant vilain caca il faut changer de nom afin de continuer a gratter du pognon sur le dos du con tribuable.Divers gauche n'est pas plus reluisant comme tout ce qui touche le monde politique.



Commentaire de bernard vegan 30/08/2018 16:25:53

Le politique est un animal sans scrupule qui critique les autres et apres peux les porter en louange.Dur metier que de pouvoir etre constament faux avec les gens



Commentaire de Reviens Coluche 31/08/2018 08:45:14

Je vous conseille de réécouter le sktech de Coluche "la politique" où l'on voit que rien n'a changé....
Et en plus vous rigolerez bien



Commentaire de coluche 31/08/2018 09:39:58

“Les politiciens, il y en a, pour briller en société, ils mangeraient du cirage.”

“Homme politique, c’est une profession où il est plus utile d’avoir des relations que des remords.”

“Technocrates, c’est les mecs que, quand tu leur poses une question, une fois qu’ils ont fini de répondre, tu comprends plus la question que t’as posée.”

“C’est pas compliqué, en politique, il suffit d’avoir une bonne conscience, et pour ça il faut avoir une mauvaise mémoire !”

“La chambre des députés, la moitié sont bons à rien. Les autres sont prêts à tout.”

“Le communisme, c’est une des seules maladies graves qu’on a pas expérimentées d’abord sur les animaux.”

“Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c’est une crise. Depuis que je suis petit, c’est comme ça.”

“C’est pas dur la politique comme métier ! Tu fais cinq ans de droit et tout le reste c’est de travers.”

“Un pays neutre, c’est un pays qui ne vend pas d’armes à un pays en guerre. Sauf s’il paie comptant.”

“La différence qu’il y a entre les oiseaux et les hommes politiques, c’est que de temps en temps les oiseaux s’arrêtent de voler !”

“Un bon discours politique ne doit émettre que des idées avec lesquelles tout le monde est déjà d’accord avant !”

“Le capitalisme, c’est l’exploitation de l’homme par l’homme ! Le syndicalisme, c’est le contraire.”

“Honni soit qui manigance.”

“Le Conseil des sinistres, c’est le mercredi, le jour des gosses. Ils vont au sable, ils font des pâtés, c’est sympa. Le Garde des seaux est là.”


“La droite a gagné les élections. La gauche a gagné les élections. Quand est-ce que ce sera la France qui gagnera les élections ?”

“Moi, les hommes politiques, j’appelle ça des timbres. De face, ils vous sourient, ils sont figés. Mais si jamais vous leur passez la main dans le dos, alors là, ça colle !”

“Le plus dur pour les hommes politiques, c’est d’avoir la mémoire qu’il faut pour se souvenir de ce qu’il ne faut pas dire.”

“On a des hommes politiques que le monde entier nous envie… ils pourraient venir les chercher, d’ailleurs, mais ils ne viennent pas !”




Commentaire de tellement vrai 31/08/2018 09:42:34


"La politique, c'est pas compliqué, il suffit d'avoir une bonne conscience, et pour cela il faut juste avoir une mauvaise mémoire !"
Michel Colucci, dit Coluche - 1944-1986 - Pensées et anecdotes

"Le mois de l'année où le politicien dit le moins de conneries, c'est le mois de février, parce qu'il n'y a que vingt-huit jours."
Michel Colucci, dit Coluche - 1944-1986 - Pensées et anecdotes

"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça."
Michel Colucci, dit Coluche - 1944-1986 - Extrait du sketch "Le chômeur"

"Le gouvernement s'occupe de l'emploi. Le Premier ministre s'occupe personnellement de l'emploi. Surtout du sien."
Michel Colucci, dit Coluche - 1944-1986 - Extrait du sketch "Le chômeur"

"Homme politique, c'est une profession où il est plus utile d'avoir des relations que des remords."
Michel Colucci, dit Coluche - 1944-1986

"La moitié des hommes politiques sont des bons à rien. Les autres sont prêts à tout."
Michel Colucci, dit Coluche - 1944-1986

"Le plus dur pour les hommes politiques, c'est d'avoir la mémoire qu'il faut pour se souvenir de ce qu'il ne faut pas dire."
Michel Colucci, dit Coluche - 1944-1986

"Je ferai remarquer aux hommes politiques qui me prennent pour un rigolo que ce n'est pas moi qui ait commencé."
Michel Colucci, dit Coluche - 1944-1986

"Les hommes politiques font du show-business, et donc n'importe qui sachant faire du show-business peut faire de la politique."
Michel Colucci, dit Coluche - 1944-1986

"Les journalistes ne croient pas les mensonges des hommes politiques, mais ils les répètent! C'est pire!"
Michel Colucci, dit Coluche - 1944-1986

"Ca fait beaucoup marrer les gens de voir qu'on peut se moquer de la politique, alors que, dans l'ensemble, c'est surtout la politique qui se moque de nous."
Michel Colucci, dit Coluche - 1944-1986

"La droite vend des promesses et ne les tient pas, la gauche vend de l'espoir et le brise."
Michel Colucci, dit Coluche - 1944-1986

"Le monde appartient à ceux dont les ouvriers se lèvent tôt."
Michel Colucci, dit Coluche - 1944-1986

"Technocrates, c'est les mecs que, quand tu leur poses une question, une fois qu'ils ont fini de répondre, tu comprends plus la question que t'as posée."
Michel Colucci, dit Coluche - 1944-1986

"Vous savez que les hommes politiques et les journalistes ne sont pas à vendre. D'ailleurs, on n'a pas dit combien."
Michel Colucci, dit Coluche - 1944-1986

"Il semblerait que le préservatif soit un très bon emblème politique. Il jugule l'inflation, il permet quand même l'expansion, il limite la surproduction et il offre une impression de sécurité satisfaisante."
Michel Colucci, dit Coluche - 1944-1986

"La diplomatie ressemble beaucoup à la démagogie. La première est une qualité, l'autre un défaut."
Michel Colucci, dit Coluche - 1944-1986


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI