Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


L’ancien camp de concentration pour Tsiganes de Méron/Montreuil-Bellay classé Monument Historique

Ramené à la mémoire par l'historien Jacques Sigot et le film « Liberté » tiré de son ouvrage par Tony Gatlif  l'ancien camp de concentration pour Tsiganes de Méron/Montreuil-Bellay est aujourd'hui classé Monument Historique. C'est une reconnaissance pour le combat des enfants des victimes regroupés en association. Pour les collectivités locales, qui avaient défini des orientations économiques pour la zone de Méron, ce sont peut-être de nouvelles réglementations qui viendont compléter celles écologiques définies il y a peu…


La superficie classée est de 5ha, de 1 km de long sur 50 à 60 m de large, entre la route nationale Angers/Poitiers, et l'ancienne voix de chemin fer Angers/Poitiers par Montreuil-Bellay (Photo ULM Jacques Sigot)

La nouvelle est arrivée ce samedi matin sous forme de lettre recommandée avec accusé réception chez Sandrine Renaire, présidente de l’association  de L’AMCT (Les Amis de la Mémoire du Camp Tsigane de Montreuil-Bellay), et chez Jacques Sigot, l’instituteur et historien montreuillais qui, depuis trente ans, se bat pour que cette page d’histoire, longtemps occultée, ne disparaisse pas. Par Arrêté de la DRAC de Nantes n° 2010/264, Le Préfet de la région Pays-de-la-Loire, Préfet de Loire-Atlantique, considérant que la conservation du lieu de mémoire qu’est le camp d’internement de Tsiganes à Montreuil-Bellay (Maine-et-Loire) présente au point de vue de l’histoire un intérêt suffisant pour en rendre désirable la préservation en raison de la présence de vestiges de ce qui fut le plus grand camp d’internement de Tsiganes en France… [inscrit] au titre des monuments historiques les vestiges […].

Une long combat au dénouement heureux

En 1980, Jacques Sigot, instituteur dans le canton de Montreuil-Bellay et historien local, découvre près de chez lui un camp, avec barbelés électrifiés et miradors. Pendant la Seconde Guerre mondiale, ce camp avaient interné, entre autres populations, de nombreux Tsiganes, qu'on appelait alors les nomades . Il commence alors un travail de recherches et retrouve alors de nombreux anciens internés ainsi que la plupart des personnes ayant administré ce camp : gardiens, gendarmes, instituteurs, prêtres, sage-femme, infirmières... Aucun historien n’avait encore parlé de cette page douloureuse de notre histoire et il publie en 1983, un premier ouvrage puis un second en 1994 et troisième en février 2010. Faire parler de son travail n'a pas des plus faciles. Des années après, les consciences ont encore du mal à être tranquilles. Ce camp français, créé sous la troisième République,  administré pendant la guerre par Vichy, ne fermera qu'en mai 1946, plus d’un an après la fin des hostilités.

Une association pour sauver le site

En 2005, se créa une association, L’AMCT, pour essayer de protéger les vestiges de l’ancien camp. "Certains vestiges avait disparu, rasés pour l’aménagement d’un rond-point ou l’élargissement de quelques centimètres de la route… qu’ils ne gênaient pas", explique la présidente, Madame Rénaire. D’origine Manouche, elle a eu des membres de sa famille internés dans le camp. L’association a entrepris des démarches et a acheté le terrain. Elle a engagé aussi des demandes de sauvegarde du site. Des dossiers furent envoyés pour une demande de classement.
Le 18 juin 2009, la Commission Régionale du Patrimoine et des Sites (GRPS), réunie au siège de la DRAC à Nantes avait reçu une délégation montreuillaise, dont Jacques Sigot. Ce dernier était venu exposer le dossier de L’AMCT qui demandait l’inscription du terrain sur l’inventaire supplémentaire des monuments historiques. La Mairie de Montreuil, représentée par un adjoint du maire, avait alors tenu, lors de cette audience, des positions différentes. Pour elle, le passé ne devait pas hypothéquer l’avenir... "La municipalité  avait même envisagé l'implantation d'un entrepôt classé SEVESO sur ce périmètre" déclare Madame Renaire, peu amène envers la municipalité montreuillaise. L’assemblée plénière de la DRAC, à l’unanimité, ajouta qu’elle accordait davantage, soit le classement au titre des monuments historiques et pas simplement à l'inventaire supplémentaire. Le décret est effectif depuis ce 8 juillet dernier.
C’est la première fois qu’un tel site, dont la dénomination exacte à l’époque était "Camp de concentration de nomades de Montreuil-Bellay", est ainsi classé.

Un handicap pour le développement économique ?

Après le classement du périmètre en secteur de sauvegarde et de protection de l'environnement, une partie du site de Méron est donc aujourd'hui placée en zone de protection architecturale et paysagère...Mais à l'Agglo de Saumur, on l'assure : "le site n'est pas dans la zone "industrielle", donc n'impactera pas le développement économique de la zone"...sauf à dire que désormais elle est dorénavant bordée d'une zone Natura 2 000 d'une part et d'un secteur sauvegardé d'autre part...On peut s'attendre à des normes drastiques en termes d'autorisation d'implantation : Les entreprises désireuses de venir s'installer à Méron devront montrer définitivement patte verte...A suivre

 

(1) "Ces barbelés que découvrent l’histoire. Un camp pour les Tsiganes… et les autres. Montreuil-Bellay 1940-1946." Jacques Sigot. Editions Wallâda. 2010.

Dossiers de Jacques Sigot :
- http://jacques-sigot.blogspot.com/2008/08/montreuil-bellay-un-camp-de.html
- http://jacques-sigot.blogspot.com/2008/09/site-du-camp-de-concentration-de.html
- http://jacques-sigot.blogspot.com/2009/11/de-la-cecite-des-medias.html


Article du 02 aout 2010 I Catégorie : Vie de la cité


Galerie photo : Camp tziganes Montreuil-Bellay

Site camp légendé Photo ULM J. Sigot
Montreuil-Bellay Camp 1944 Archives J. Sigot et JC Leblé
Montreuil-Bellay Vestiges de bâtiments du camp. Photo J. Sigot

 


15 commentaires :

Commentaire de la MAMA

iL EST TEMPS !!! Bravo à ceux qui se sont battus et merci pour tous ces gens qui ont souffert, alors que l'histoire ne sert pas de leçon et que tout semble recommencé, il va falloir faire comprendre à nos gouvernants que nous n'avons pas oublié, un être humain quelque soit son ethnie à le même droit que les français et ceux qui se disent français, assez de catastophisme ne venant que des autres, les jeunes de couleur, les beurs et autres ne savent que faire des bétises ! Hélàs le fils de notre président est-il mieux lorsqu'il fait des doigts d'honneur place de la concorde !!!! comme dit son cher papa........ la racaille ( pensait-il à son fiston ?)dans nos familles n'avons nous pas parfois des jeunes qui ne sont comme on le voudrait. Alors ça va la sécurité !!! le refrain avant chaque élection, ne tombons pas dedans, et encore mille bravos à Monsieur SIGOT


Commentaire de Laurence

Merci à Jacques Sigot, à l'association et à Tony Gatlif : enfin une prise en considération du respect de la conscience collective !


Commentaire de Claude

Ben alors là, c'est le pompon ! quelle administration oserait donner une autorisation d'implantation d'entreprise dans une zone si "sauvegardée" !!! Ne me dites pas que les élus, en particulier montreuillais, n'étaient pas au courant avant d'engager tant de fric pour aménager cette zone industrielle ! le combat de J. Sigot n'est pas nouveau !


Commentaire de Darby, Susan

Est-ce que le site ouvert au public? Je suis tres interresse au sujet et je voudrais le voir.


Commentaire de La rédaction

Je vous recommande de prendre contact avec la mairie de Montreuil-Bellay


Commentaire de Sabine MAILLET

Enfin une prise de conscience partielle de certaines actions ! Mais il y en a d'autre que tout le monde tait...


Commentaire de la MAMA

Sabine, SVP pourriez vous détailler ? Je constate que la mémoire des hommes est longue à réagir, devrons nous bientôt tout occulter, lorsque ma génération aura complètement disparu, ce sera comme la bataille de Marignan !! Hélàs, si la mémoire restait vive osons croire qu'elle éviterait de recommencer ( utopie)


Commentaire de Menard Christophe

Bonjour ,je pense que mon grand-père WANDERSTEIN .J est passé par ce camps ou bien des années plus tard j'allais en toute insouciance ramasser des champignons .......... jamais il ne m 'en a parlé par pudeur je pense . Y a t-il des photos ? une liste des gens internés la bas. Merci pour l'hommage qui NOUS est rendu.


Commentaire de quisuijevraiment

J´ai le nom, j ai pas le parler, j ai pas l histoire des miens, aparament mon Papou aurait rencontrer ma manmie c est tout ce que j ai elle lui emenner de quoi manger. Voila j aurai aimer rakove comme ils le savaient j aurai aimer connaitre leur histoire avec leurs mots malheureusement c est plu possible j ai deux oncle qu ont voix dans le reportage du camp de montreuil bellay mon nom et Wanderstein et juste ceci kamo tot


Commentaire de Wanderstein

Bonjour ma question s'adresse à Christophe Ménard comment s'appelait ton papou? Car je pense être de famille avec toi.


28/10/2013 14:26:05 Commentaire de Menard

Réponse à WANDERSTEIN ! Son prénom Jacques.... ma mère Mireille !


28/10/2013 20:47:18 Commentaire de Wanderstein

Réponse à Ménard. Tu es le petit fils de l'oncle à mon papa nous sommes donc de famille. Mon papa s'appelle Patrick (fiston).


03/02/2014 18:08:27 Commentaire de Wanderstein Winterstein Reinhard

Djala Michto, je recherche des personne associer a ma famille pour retrouver mes ancêtre mon noms Wanderstein, mon Papou s’appeler Pierre, frère de Bernadine, Jacques, Maria, Vicella leur père s’appeler Paul sa femme Marie Winterstein, le père de Paul S'appelé Désiré sa femme Catherine adel coter Wanderstein, ensuite la femme de Paul mon arriére gr pére Marie Winterstein fille de Hippolyte Winterstein mort a 27 ans pour la france ce qui est honteux puisque sa fille son gendre et leur enfants dont mon papou on été renfermer dans ce camps de Montreuil, et de Mére Marie Reinhard, les Parent de Hippolyte son Jean Winterstein et Elisabeth Reinhard.

Frére et soeur de Hippolyte Winterstein.Albert Jacques Annette...


08/01/2017 15:38:55 Commentaire de Redureau

Bonjour a tous je suis le petit fils a jacques wanderstein et le cousin a christophe menard et tout comme lui j aimerais en savoir plus dur cette partie de l histoire de mon grand pere


12/08/2017 17:29:03 Commentaire de coussantien

bonjour je suis un coussantien je voudrais savoir la liste des noms de ce qui on etait enfermer au camp car je trouve pas de coussantien merci de me donner reponse mon grand pere etait joseph negue coussantien et joseph cariote coussantien


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI