Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Le Département cherche à valoriser les maisons éclusières

Lors de la commission permanente (1) du 10 juillet 2018, les conseillers départementaux ont examiné près d’une cinquantaine de rapports. Parmi eux notamment un soutien à la Loire à Vélo et de nouvelles possibilités de connexions avec l’Authion à vélo et l’itinéraire V44 Alençon-Saumur. Les principales décisions.


Tourisme. La politique ambitieuse du Département dans le vélotourisme s’est traduite par la réalisation d’un réseau structurant dont la Loire à Vélo constitue l’épine dorsale. A la suite de la finalisation, en 2014, de l’itinéraire principal de la Loire à Vélo, la collectivité s’attache désormais à renforcer sa sécurisation et sa qualité. Entre septembre 2018 et l’automne 2020, une nouvelle section sera aménagée entre La Ménitré et La Daguenière. Cet aménagement offrira un itinéraire au plus près du fleuve, mieux sécurisé, avec de belles séquences paysagères. Il permettra de créer de nouvelles boucles de part et d’autre du fleuve, ainsi que de nouvelles possibilités de connexions avec l’Authion à vélo et l’itinéraire V44 Alençon-Saumur. Le coût estimatif de ce projet s’élève à 263 000 € HT, montant pour lequel Département a sollicité une subvention régionale de 65 643 €.
A l’initiative du Département de la Vienne et du Centre culturel européen de Saint-Martin de Tours, les Départements d’Indre-et-Loire et du Maine-et-Loire ont, par ailleurs, été sollicités afin de compléter les chemins de Saint-Martin existants par un nouvel itinéraire de Ligugé (86) à Candes-Saint-Martin, baptisé via sancti martini, chemin de Ligugé, première abbaye d’Occident. Ce nouveau parcours de 140 km, récemment ouvert, permet de valoriser le patrimoine et de découvrir des sites historiques d’exception, dont l’abbaye de Fontevraud. Afin d’entretenir cet itinéraire, uniquement pédestre dans un premier temps, une convention sera signée entre les différentes collectivités.
En application du schéma départemental de développement touristique de l’Anjou 2018-2021, le Département mettra l’accent sur la valorisation des voies d’eau. Actuelle gestionnaire du domaine public fluvial, la collectivité est également propriétaire de treize maisons éclusières. Ces maisons sont en partie occupées pendant la saison touristique par des éclusières et inhabitées tout au long de l’année. Afin de valoriser ces biens immobiliers, les élus ont décidé de lancer un appel à projets, dans l’objectif d’une mise en œuvre pour la saison touristique 2019.

Autonomie. Dans le cadre de son schéma autonomie 2018-2022, le Département a réaffirmé sa volonté de soutenir les proches aidants de personnes en perte d’autonomie, du fait de l’âge ou d’un handicap, à travers le renforcement de différentes actions d’information et de sensibilisation, de formations et de soutien psycho-social. Le renforcement de ces actions s’est traduit par un appel à candidatures lancé par le Département en avril 2018. 35 dossiers ont été déposés, émanant pour la grande majorité des CLIC (centres locaux d’information et de coordination gérontologique), représentent 50 actions pour un budget global de 47 000 €.
Les élus ont également décidé d’attribuer une subvention de 650 000 € pour le fonctionnement des huit CLIC de Maine-et-Loire, ainsi qu’une aide de 32 000 € pour l’association France Alzheimer 49.
Le Département subventionne, par ailleurs, dans le cadre de la Conférence des financeurs, des actions de la prévention de la perte d’autonomie. Un premier appel à initiatives, lancé en 2017, a permis d’amorcer un plan d’actions collectives. 107 actions, portées par 60 opérateurs, avaient été retenues pour un montant de 700 000 €. Début 2018, un second appel à projets a été lancé. 189 actions, proposées par 98 porteurs de projets, seront financées pour un montant de plus d’un million d’euros. Parmi elles seront proposés des ateliers de gymnastique douce, des ateliers artistiques autour du textile ou encore de sensibilisation à la pratique du numérique.

Habitat. La commission permanente a approuvé une convention de partenariat avec le SACICAP (Société anonyme coopérative d’intérêt collectif pour l’accession à la propriété), destinée à préfinancer les subventions pour les propriétaires de condition modeste souhaitant rénover ou adapter leur logement.
Dans le domaine de l’habitat jeunes, les élus ont décidé d’attribuer une subvention pour la mise en œuvre des permanences d’AIO (Accueil information orientation). En Maine-et-Loire, 32,6 % de la population est âgée de moins de 25 ans, ce qui classe le département parmi les dix plus jeunes de France. L’an passé, près d’un millier de jeunes ont été reçus lors des permanences AIO.
La commune nouvelle de Chemillé-en-Anjou a décidé de s’engager dans le dispositif départemental Anjou cœur de ville, afin de revitaliser les centres-bourgs de la commune nouvelle et, plus particulièrement, le centre-ville de la commune déléguée de Chemillé. Une étude globale portant sur l’immobilier, le commerce, l’aménagement urbain et les déplacements va être engagée dans les prochaines semaines. Celle-ci donnera lieu à une subvention départementale de 7 000 €.

Culture et patrimoine. La commission permanente a voté une subvention de 30 000 € destinée à soutenir la création artistique d’une dizaine de compagnies et associations.

Environnement. Une subvention de 16 000 € a été attribuée à l’association Terre de liens Pays de la Loire pour la poursuite du plan d’actions mené dans l’espace naturel sensible de Maubusson à Saint-Michel-et-Chanveaux. En 2017, ce plan s’est traduit pour la lutte contre la jussie ou encore une opération de débroussaillage. Cette année, il sera consacré, notamment, à la restauration des mares forestières.
Dans le domaine de l’agriculture, le Département a attribué 21 000 € de subventions à des associations et syndicats professionnels agricoles pour l’organisation de manifestations, dont le Congrès mondial du cassis, les comices agricoles, l’événement des Jeunes Agriculteurs Au Pré d’Angers ou encore les Pépifolies de Doué-la-Fontaine.
Au titre du dispositif d’aides à la transformation et commercialisation des produits agricoles à la ferme, la commission permanente a décidé d’attribuer une subvention de 7 800 € à une exploitation de Saint-Georges-sur-Layon et de 11 500 € à une exploitation de Contigné.

(1) La Commission permanente examine les affaires courantes ainsi que les orientations générales liées aux compétences du Département. Elle est composée de 18 membres élus parmi les conseillers départementaux.
Les délibérations de la Commission permanente n’ont pas de caractère public. Cependant, leur contenu et leur portée concernant l’ensemble des habitants du département, ces décisions, dans un objectif de transparence, sont publiées sur www.maine-et-loire.fr/conseil-departemental/elus/...


Article du 11 juillet 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !

page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI