Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Football. Ces saumurois qui ont fait la coupe du monde

À l'occasion de la coupe du monde de football 2018 en Russie, le Saumur-Kiosque vous propose de replonger dans l'histoire des deux joueurs du Saumurois à avoir participé cet événement au fil de l'histoire, avec deux aventures bien différentes. Il s'agit du Saumurois Philippe Vercruysse et du douessin Anthony Réveillère, en attendant, peut-être, un troisième un jour.


Philippe Vercruysse, le "futur Platini"

En 1980, le Saumurois Philippe Vercruysse à seulement 18 ans lorsqu'il fait ses débuts en professionnel avec le RC Lens, au poste de meneur de jeu. C'est alors l'un des grands espoirs du championnat. Il va y éclore rapidement, et en 1983, il connaît sa première sélection en équipe de France, mais n'est pas retenu pour l'euro 1984. Il persiste alors au RC Lens, où il reste jusqu'en 1986. Il y a joué, en 6 ans, 249 matchs et inscrit 48 buts. Grâce à ses performances, le sélectionneur Henri Michel le retient pour jouer la coupe du monde 1986 au Mexique. Néanmoin

s, il est cantonné à un rôle de remplaçant derrière le quatuor Platini-Giresse-Tigana-Fernandez. En poule, il jouera seulement 9 minutes face à l'URSS, match qui se finira en nul 1-1. Il va également remplacer Alain Giresse lors de la demi-finale face à la RFA et jouer 19 minutes, mais la France s'inclinera 2-0. Il aura plus de temps de jeu lors de la petite finale et de la victoire 4-2 après prolongation de la France sur la Belgique, où il joue les 120 minutes. Alors vu comme le successeur de Michel Platini, il ne va jamais confirmer malgré un titre de champion de France avec Bordeaux en 87, puis 3 avec Marseille en 89, 90 et 91, ce qui fera dire à Beckenbauer qu'il est l'un des plus grands numéros 10 au monde. Mais suite à son mondial 86, il n'est rappelé qu'une fois en équipe de France, par Platini devenu sélectionneur, un match pour lequel il se blesse. Il ne reviendra ensuite plus jamais. Il compte en tout 12 sélections et un but, ainsi qu'une sélection en équipe de France A'.

Anthony Réveillère, de Doué à Knysna
Né en 1979 à Doué-la-Fontaine, Anthony Réveillère va se former au SO Vihiers
avant de découvrir le monde professionnel avec le Stade rennais. Au cours de sa jeunesse, il va notamment participer au championnat d’Europe des -16 ans en 1996, et championnat d’Europe espoir 2002, où il atteint la finale avec la France. Il est
vu comme l'un des arrières droits les plus prometteurs de sa génération, ce qui le pousse à signer à Valence, puis à rejoindre Lyon, où il connaîtra sa première sélection en équipe de France en octobre 2003. Il n'y retourne cependant qu'en mai 2005, et n'obtiendra pas la place de suppléant d
e Willy Sagnol pour la coupe du monde 2006. Il est alors appelé à plusieurs reprises, mais est en concurrence avec Bacary Sagna, Rod Fanni, François Clerc, puis par Mathieu Debuchy. Néanmoins, ses performances en Ligue des Champions avec Lyon sont excellentes, ce qui lui vaudra d'être sélectionn
é par Raymond Domenech pour la coupe du monde 2010 en Afrique du Sud. Il n'y jouera malheureusement aucun match, mais ne sera pas trop impliqué dans la grève du bus à Knysna, ce qui lui permettra de ne pas être suspendu, et de disputer l'euro 2012 avec Laurent Blanc comme entraîneur. Remplaçant en poule, il ne disputera que le quart de finale perdu face à l'Espagne, 2-0. Il jouera ensuite ses deux derniers matchs avec Didier Deschamps en novembre 2012, contre la Finlande et l'Italie, et ne sera plus rappelé. Malgré tout son talent, Anthony Réveillère n'aura jamais vraiment su s'imposer en équipe de France, et ne compte que 20 sélections et un but, avec 4 sélectionneurs différents.

Article du 30 juin 2018 I Catégorie : Sport

 


4 commentaires :


Commentaire de Catherine 01/07/2018 12:59:48

Il me semble que vous avez oublié Michel Bibard, joueur saumurois également



Commentaire de Éric 01/07/2018 21:30:03

De plus les 2 joueurs cités n’ont jamais joué à Saumur alors que Michel BIBARD a lui joué à l’olympique de saumur



Commentaire de Retraité 02/07/2018 18:13:27

Tout a fait d'accord avec les commentaires précédents , moi j'étais a l'école avec lui , pour le foot lui a l'Olympique et moi a la Bayard avec comme entraîneur Mr M Nepveu .



Commentaire de Catherine 03/07/2018 08:23:29

Merci messieurs..non seulement.il a participé à une coupe du monde, mais il a été champion olympique avec l'equipe de France en 1984


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI