Le Mag'Hebdo. La boule de fort : sport ou loisir ?

La boule de fort fait partie intégrante du patrimoine Saumurois, voire Angevin. Elle ne se pratique que d'Angers à Tours, voir un peu en Sarthe et Mayenne mais le gros des sociétés est situé entre Bouchemaine et Saumur. Alors sport ou loisirs ?


La Loire serait à la base des mythes concernant la naissance de la boule de fort. En effet, les mariniers auraient inventé le jeu en jouant dans le fond de leur bateau . Théorie peu probable à cause de la conception de la coque du bateau et de la place du mât. De plus, on comprend mal pourquoi, alors que les mariniers de Loire circulaient de Nantes à Orléans et au-delà, je jeu ne se serait répandu qu'en Anjou et en Touraine.

50 000 sociétaires appelées cercles

Selon une autre théorie, les précurseurs de ce jeu subtil auraient été les prisonniers espagnols de Sa Majesté qui, de 1715 à 1719, étaient employés à la construction des levées de Loire. Ils utilisaient, dit-on, dans leurs tranchées incurvées, ces grosses billes de bois de gaïac qui composaient les moulins à vent. L'usure inégale de ces roulements expliquerait le côté faible.
C'est sous le second empire que commence la construction de jeux de boules couverts. Le 2 juin 1907 est fondée la Fédération des joueurs de boule de fort de l'Ouest. En 1908, 64 sociétés sont adhérentes, 220 en 1933. La première société aurait été créée en 1729 à Saint-Mathurin sur Loire sous le nom de « Avenir ». Aujourd'hui, la boule de fort ce sont plus de 390 sociétés le long de la Loire, fortes de 50 000 sociétaires appelées cercles qui se répartissent ainsi dans les départements du Maine-et-Loire (les plus nombreux), l'ouest de l'Indre-et-Loire, le sud de la Sarthe, ainsi que dans la Mayenne angevine et quelques villages à l'est de la Loire-Atlantique, sans oublier Saint-Nazaire et dans le Loir-et-Cher à Blois.

Un club fermé, des règlements sévères

Les sociétés sont d'abord un endroit où l'on se réunit entre amis soigneusement choisis : en somme un véritable lieu de rencontre et de partage régi par des règlements souvent sévères. Cependant, certaines mauvaises langues n'hésitent pas à dire que le Saumur Champigny et autre Cabernet d'Anjou sont les bienvenus, venant tenir compagnie aux joueurs lors des réunions...

La femme progressivement admise

Initialement, ce jeu était pratiqué uniquement par des hommes. La femme n'étant présente que par des représentations, le plus souvent suggestives. À Saumur, en 1871, « les mères, épouses, filles, brus, sœur, et belle sœur seront admises a la promenades dans l'allée du grand jardin, et à se placer autour du jeu de boule, mais elles ne seront admises à aucun jeu (…). En aucun cas il ne devra être question de nos dames ». Si, depuis les années 1970, certaines sociétés de jeu de boule de fort acceptent dorénavant les femmes (il existe même des challenges mixtes et des challenges de couples), celles-ci sont encore peu présentes dans cet univers masculin.

Alors sport ou loisir ?


Si le principe est simple - approcher les boules le plus près du maître - les éléments eux-mêmes ont de quoi surprendre : la piste de jeu (22 m de long sur 6 de large) est concave et les boules (1,2 à 1,5 kg) ne sont pas rondes mais méplates (plus de largeur que d’épaisseur) et déséquilibrées par un côté plus lourd que l'autre, le fort ! Difficile d'aller droit dans ces conditions. On dépose la boule plus qu'on ne la lance, on la suit des yeux, elle roule et serpente ou part parfois rapidement à l'occasion d'un tir entrechoquant. Bref, il faut beaucoup de subtilité, une infinie douceur. Mais ce n’est pas tout ! Alors sport ou loisirs ? En tout état de cause, c'est le seul sport qui se pratique en pantoufles... Et il est à noter que la boule de fort est désormais classée comme jeu traditionnel des Pays de la Loire dans l'Inventaire du patrimoine culturel immatériel français par le ministère de la Culture.


Article du 07 juin 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


1 commentaire :


Commentaire de bleu blanc coeur 07/06/2018 17:56:22

une deuxième parties a cette article serait le bienvenue pour parler de la fédération nationale unique que les joueurs du saumurois boudent et ces fort regrétable


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI