Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Saumur. La Ville continue son désendettement et redevient une ville normale

Le mois de mai est l'heure des bilans de l'année précédente. Le maire de Saumur rendait la copie 2017 de sa ville avec le sourire. Recettes 35.7 millions d'€, dépenses 30.3 millions d'€... Résultat 5.4 millions d'€. Il n'y aura pas de baisse d'impôts et la ville va poursuivre son désendettement. Elle se retrouve avec un endettement aux alentours de 1 070 € par habitant, alors qu'elle était à 1 400 € en 2014.


"Le désendettement de la ville est au-delà de ce qui avait été annoncé en 2014. Avec Jean Michel Marchand, nous avions annoncé 3 millions d'€, nous sommes à 6.2 millions d'€. On peut dire que notre ville est en bonne santé. Nous allons pouvoir poursuivre notre politique d'investissement. Nous étions à 7 millions d'€ par an ces 3 dernières années. Nous allons passer à 10 millions d'€ pour les deux derniers exercices du mandat. Une ville qui n'avance pas recule," a expliqué Jackie Goulet avec le sourire. C'est l'adjoint aux finances qui a donné les explications : "Grâce à la réorganisation des services, nous avons contenu notre masse salariale à 17.5 millions d'€, qui correspond à la moitié de notre budget. Nous continuons notre traque des dépenses. Elles ont baissé de 4% en 2016 et nos ressources ont augmenté de 2%. Nous mettons aussi l'accent sur la recherche de subventions, ce qui nous amène à avoir moins recours à l'emprunt et donc à payer moins d'intérêts. Ainsi notre capacité de désendettement est passée de 7 ans et 9 mois en 2014 à 4 ans et 10 mois en 2017."

Faible taux de réalisation

Ce fut le reproche apporté par l'ancien maire Michel Apchin : "Il ne suffit pas d’inscrire des dépenses au budget si on ne fait pas les travaux. 9 millions ont été ouverts à l'investissement, mais seulement 6 millions ont été réalisés. C'est un très mauvais ratio.. Vous renvoyez toujours à l'année suivante. Ce n'est pas pour moi une bonne utilisation du budget. Je vous enjoins à mieux travailler la réalisation des budgets". L'adjoint aux finances Alain Gravouaille a souhaité corriger : "Il y a un décalage, mais il y a beaucoup de choses enclenchées depuis." Et Jackye Goulet de tenter de rassurer Michel Apchin : "Je vous écoute, nous avons renforcé le service du bureau d'études, afin d’éviter les engorgements. Je me suis engagé à ce qu'il y ait 10 millions de réalisés par an. Ce sera fait. On est un peu en deçà de la moyenne du taux de réalisation nationale. Nous nous sommes donné les moyens."

Pas de baisse des impôts


Avec de tels résultats, on aurait pu imaginer qu'à deux années de l'échéance électorale, une baisse des impôts soit proposée. Et Michel Apchin de rebondir sur cette idée en conseil : "Il faut se rappeler d'où vient la situation de la ville. N'est-ce pas Monsieur Marchand. Le résultat est bon. Les décisions ont été bonnes. Quelles sont vos intentions, Monsieur le Maire. Avez-vous l'intention de rendre de l'argent au Saumurois ou au moins de ne pas les matraquer sur la future taxe foncière ?". Et Jackie Goulet de répondre : "La gestion est bonne depuis 10 ans. On s'en félicite collectivement. Cela aurait pu avoir un intérêt de tactique politique et j'aurais pu être dans une logique de clientélisme. Ce n'est pas mon genre. Il y a de sérieuses inquiétudes qui pèsent sur l'avenir. On ne sait pas ce que va devenir par exemple la dotation de l'État qui a déjà baissé de 1.9 million d'€. Il en est de même pour la taxe d'habitation qui doit disparaître. Et puis, nous avons de sérieuses inquiétudes quant à un de nos 3 emprunts toxiques à échéance 2032 qui sont basés sur la parité Yen Dollard. A l'automne, nous allons faire un choix. Nous venons de poser le dossier sur la table. Il n'est pas question d'hypothéquer l'avenir." Et de conclure en séance : "Il faut se féliciter du travail collectif réalisé pour désendetter la ville et de pouvoir dégager une marge de manoeuvre pour continuer à investir. Soyons heureux de retrouver une collectivité qui a de la capacité. Cela nous amène à avoir une crédibilité forte avec les banques, mais aussi les différents partenaires, notamment institutionnels."




Article du 26 mai 2018 I Catégorie : Politique

 


8 commentaires :


Commentaire de Marco 25/05/2018 20:17:13

"J'aurais pu être dans une logique de clientelisme mais ce n'est pas mon genre"... La plus grosse blague de l'année !!!



Commentaire de et ben 26/05/2018 17:38:27

Chaque équipe municipale aime s'auto-congratuler et "enjoliver" les chiffres d'un tableau en ne montrant qu'une partie partiel et gratifiante, le tableau doit être montré dans son ensemble, on aime sortir des chiffres en quantité avec des expressions que les plus profanes ne comprennnent pas, ça reste flou et on en sort ce qu'on veut cette municipalité là ne fait pas exception, je constate juste que pour le budget 2017, quasiment aucun investissement donc le budget qui est appellé économie est juste de l'argent pas encore dépensé, c'est fouilli tout ça , quand c'est flou, y'a un loup, plus ou moins gros mais loup quand même.



Commentaire de Hervé 27/05/2018 12:19:59

Il est vrai qu'en matière d'investissement, c'est minimum syndical, quand on voit l'état de certaines rues, faudrait y penser car ça devient urgent



Commentaire de "j'aurais pu être dans une logique de clientélisme." 27/05/2018 15:47:43

Visiblement Pipin à appris à parler.
Ça change de l'époque des bal popus ou ça tapait du pied en brutalisant l'accordéon...
Voici le fruit de la démocratie.... Pouf pouf pouf....



Commentaire de Plouf plouf 27/05/2018 17:59:31

Et la piscine d’offard ... il y a toujours un décalage ou est-ce engagé ? Ou peut-être qu’on s’en tamponne le coquillart ?



Commentaire de La rédaction 27/05/2018 18:29:59

Bonjour, Cela dépend de l'Agglo et non de la ville. Une étude est lancée



Commentaire de ?? 27/05/2018 20:01:41

et ben si vous ne voyez que du pipo partout il ne faut pas lire le kiosque



Commentaire de oscar+ 27/05/2018 21:07:20

Çà pour payer des impôts, nous en payons !
Attendons de voir nos fonciers cette année, je crois que nous allons encore pleurer un peu plus !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI