Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Des stages gratuits de volley-ball pour les populations défavorisées à Saumur

Michel Balawender, président de l'association Saumur Plaisir du Volley-Ball, propose des stages gratuits de volley-ball pour les populations défavorisées à Saumur. Pourquoi cette démarche ? 6 questions à Michel Balawender...


Le Kiosque : Michel Balawender, vous avez lancé des séances gratuites d’initiation au volley-ball pour les populations défavorisées de Saumur. Quelle est votre motivation ?

Michel Balawender : « C’est ma participation à la lutte contre la pauvreté. Je ne peux pas héberger, ni soigner, ni nourrir toute cette humanité désarmée, mais je peux apporter une technique d’entretien d’une interaction sociale très efficace, dont j’ai expérimenté depuis 25 ans des bénéfices incroyables pour les participants ».

Le Kiosque : Quels bénéfices ?

Michel Balawender : « Certains ont trouvé du boulot, compagne ou compagnon, mais tous ont retrouvé du tonus, tant physique que mental ».

Le Kiosque : Pourquoi le volley-ball ?

Michel Balawender : « Si on peut dépasser les blocages techniques qui écartent 19 participants sur 20 candidats, ce qui a été mon moteur depuis 35 ans, aboutissant à la formule ‘4 séances pour apprendre à faire vivre le ballon ensemble’, alors le plaisir intense de ce jeu collectif se partage comme par magie. Le premier stage gratuit que j’ai organisé à Nantes à Noël 2003 a été une satisfaction intense pour tout le monde, et j’en ai fait 4 dans la foulée. Les deux reportages de France 3 m’ont aussi encouragé, en montrant que des initiatives concrètes sont plutôt rares et recherchées ».

Le Kiosque : Pourquoi les populations défavorisées ?

Michel Balawender : « Retraité depuis quelque temps, je suis devenu très attentif à certaines réalités. Il faut vraiment se boucher les yeux pour ne pas voir la masse de ces gens qui ne sont rien : allez faire un tour aux Restos du Cœur, le mardi matin, de très bonne heure, regardez ces femmes et ces hommes, et demandez-vous s’il est normal que des besoins humains essentiels soient satisfaits, tant bien que mal, par des organismes caritatifs et des bénévoles. Et pourtant, malgré une certaine rugosité relationnelle initiale, inévitable, la spontanéité et la chaleur humaine de ces stagiaires me suffisent amplement ».

Le Kiosque : Vous êtes donc satisfait des résultats ?

Michel Balawender : « Pas encore. Je lutte pour éviter la création d’un ghetto du volley-ball, qui est totalement contraire à mon objectif de mixité sociale ».

Le Kiosque : Que voulez-vous réaliser ?

Michel Balawender : « Je peux m’occuper de n’importe quel groupe, dans n’importe quel quartier ou village, et lui permettre une activité volley-ball autonome et régulière à partir d’une initiation de 4 séances, et vous le comprenez bien, sans aucune idée de compétition. J’étudie plusieurs projets à présenter au niveau du Maine-et-Loire comme au niveau du ministère des Sports : je ne sais pas si cela rentre dans leurs cases. On a recensé en France 4 millions de volleyeurs occasionnels, à comparer avec les 140 000 volleyeurs (3,5 %) dans les fédérations actuelles. Après avoir fait le tour des structures existantes, la création d’une fédération alternative de volley-ball est une évidence à laquelle je travaille ».



Infos pratiques : Au gymnase Claude Gouzy. Adultes : mercredi à 20h. Enfants : vendredi à 18h. Inscriptions à saumurpvb@orange.fr.


Article du 17 mai 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !

page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI